DevalNore Villegly 17 Juin 2017

Img 3337

Comme chaque année, le club ATAC VTT présente ses rando d'or FFC de Cap Nore. Le samedi, c'est Deval Nore qui ouvre le bal. Arrivée vers 11h15 sur place, je me gare sur le parking à côté d'un Scenic Renault dont le vététiste est en train de s'équiper, je sors mon vélo du porte-vélo et part à l'accueil pour récupérer ma plaque et mon cadeau de bienvenue. Au retour, Je m'aperçois que le vététiste au Scenic n'est n'y plus, n'y moins que JulienF et son frère venue en découdre avec les pentes du Pic de Nore, effusion de bonjour et puis chacun vaquent à ses occupations afin de se préparer pour le départ.
Pour ma "préparation », je prends un sandwich et un Perrier, Julien fidèle à son habitude, se prépare aux sandwich et à....la bière mais artisanale.
Nous accompagnons nos destriers, jusqu'au camions qui vont les monter à 1200 m d'altitude, participons au briefing d'avant départ et hop en bus pour 1/2 h de monter jusqu'au sommet.
La-haut, le temps est magnifique, 20-25°C, une vue à couper le souffle et 400 riders prêt pour 28 kms de descente. Un peu d'attente et c'est le départ, Julien et son frère son dans le lot et nous commençons par un passage sur l'herbe verte et quelquefois brulée du sommet, on attaque fort dés le début avec des pierres, de la terre bcp de poussière, la piste et les singles sont secs est super grisants, nous descendons pendant 15 kms, jusqu'au Pas de Mountserrat qui restera pour moi le point le plus compliqué à même la roche, avec marches et deverts. Comme vous le savez, je ne suis pas un grand spécialiste, mais je passe tout sur le vélo et sur la fin, quelques épingles avant d’entamer une remontée, ma roue avant se coince entre 2 rochers (pas assez de vitesse) et je fais un soleil, heureusement le concurrent juste derrière moi parviens à s’arrêter à temps, m’aide à me relever et je repart pour finir la descente et attaquer une nouvelle montée mais je m’aperçois assez vite que mon pneu avant est à plat, j’essaye de regonfler mais le préventif est trop vieux et ne colmate rien….dans l’impossibilité de réparer je me mets à pousser en laissant passer les autres concurrents. Je pousse sur 3 kms sous une chaleur difficilement supportable, pour arriver à 200 m du ravito, où l’un d’entre eux me propose une chambre à air, ce qui me permets de réparer et de repartir pour les 10 derniers kilomètres, toujours en single, toujours sur la terre et dans les pierres mais tout est assez facile, retour sur le village de Villegly pour la bière de récupération bienvenue.
Voilà pour moi 29,3 kms pour 389 de D+ et 1380 m de D-

Img 3326

Commentaires

  • JulienF
    • 1. JulienF Le 18/06/2017
    On est parti en dernier avec mon frère et fred pour éviter le monde mais c'était pas une bonne idée en fait! On a rattrapé pas mal de monde (sans te croiser visiblement ) et quelques bouchons...mais ca reste top! Dommage juste que certaines personnes ne s écartent pas pour laisser passer. Il est vrai qu' il y a tous les niveaux dans ce genre de rando au profil descendant. Fred lui a dormi las bas et a fait le 80km en sus...bravo à lui sous la caliente!
  • LaurentF
    • 2. LaurentF Le 19/06/2017
    Je vois que tu as testé ta nouvelle tenue JC et que tu ne l'a pas abimée dans ta chute :-)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire