Billets de vtt-muret

Sur les crêtes de Conilhac 8-6-2014

Wp 003222

De gauche à droite: Fifi, Julien, Philippe, Bruno, Jean-Pierre, Mézigue et Christophe.

C’est à 7 Biclous Sauvages que nous sommes venus à Conilhac. On a toujours un peu de mal à se retrouver à la bonne heure au départ mais on s’améliore. C’est finalement vers 8h30 qu’on commence à gripper la cote qui nous monte sur le plateau. Comme on est parti un peu tard, il y a quelques petits bouchons sur les singles. Mais ce n’est pas grave car le paysage, les sentiers, la flore nous régalent. C’est vraiment super agréable. Même pas l’ombre d’une flaque d’eau. Aahh… Ça fait du bien. On zigzag entre les pieds de thym, de romarin. Ca sent bon. Il y a des cailloux partout pour nous regarder passer. L’horizon est dégagé. D’un côté les contreforts de la Montagne Noire et de l’autre l’Alaric. Bref, un super pied. Le balisage est irréprochable. La trace est super joueuse. On monte, on descend, on tourne d’un côté puis de l’autre. Pas un moment pour s’ennuyer. Puis c’est la cata. Fifi qui s’est vautré en passant un mur. Il a bloqué la roue avant et a fait un OTB. Heureusement, plus de peur que de mal pour lui et son vélo. Il rentrera sans encombre mais avec quelques pizzas et un bon patac au niveau de la tempe gauche. Le casque a servi et est HS . En début de matinée, le ciel bleu était un peu caché par un voile blanc, mais là il commence à se découvrir et ça cogne pas mal. Heureusement le final de la rando se fait plus ou moins à l’ombre en sous-bois. La trace de cette édition est géniale. On se régale. Je m’en mets plein les babines. Jusqu’à l’arrivée où là encore, les bénévoles vous reçoivent chaleureusement avec la binouze et la saucisse. Une super rando dont les singles resteront longtemps gravé en moi. Je recommande.
Laurent.

2014 06 08 conilhac

Le Roc Montcuquois 2014

Afin de m'entraîner pour le raid des Pyrénées de fin juin le roc Montcuquois m'est apparu intéressant car celui ci commence par une nocturne le samedi soir puis une rando le dimanche.
Nocturne du 07/06/2014:
Pour cette rando nocturne étaient présent Cyril et son Beauf, Olivier D et son fils Maxime en tandem et moi même. Le départ est donné de la tour de Montcuq vers 22h00 par petit paquet plus au moins consistant. La rando ne présente pas vraiment de difficultés technique sauf peut être quelques marches au départ qui ont pu surprendre les moins aguerri des Vetétistes présent. Sinon la rando fait environ 30km pour 700 m de D+ . On a essayé de rouler groupé mais très vite on a perdu le Beauf à Cyril qui ne semble pas des plus entraîné. Cette nocturne m'a surtout permis de tester mon nouvel éclairage qui bien que très puissant présente quelques inconvénients notamment le fait qu'il vibre beaucoup et de par son poids il glisse sur le guidon et doit être régulièrement remis en place. il va falloir que je trouve un meilleur moyen de fixation.
Roc Montcuquois du 08/06/2014:
Pour cette rando étaient présent olivier D et moi même. On choisit de partir sur le 70 kms avec un petit 1200 de D+ annoncé. Généralement le dénivelé est toujours un peu plus faible que celui annoncé et la valeur de 1200 nous parait bien faible pour 70kms. Je ne sais pas dire si la valeur du dénivelé a eu un impact mais on est parti plutôt sur un bon rythme si bien que l'on a loupé le fléchage du 70 pour continuer sur le fléchage de la nocturne qui n'avait rien à voir avec le fléchage de la rando. Bien que le doute nous envahi ce n'est qu'après 4 kms que nous fîmes demi tour pour retrouver le parcours finalement pas si mal flèche que cela. De retour sur la circuit finalement assez peu technique nous continuerons notre avancée à bonne allure en attendant avec impatience le premier ravitaillement qui tardait à venir. Avec notre détour de 8 kms c'est plutôt affamé que nous arriverons au ravito et se gaver au ravito n'est jamais bon car gare à la reprise et c'est exactement ce qui c'est passé. Après le ravito j'ai eu du mal à me remettre dans le bain et les jambes ont commencées à être douloureuse. La fin du parcours a été plus difficile à gérer et il me tardait d'arriver. En regardent de plus près c'est finalement 1770 m de D+ que nous avons fait pour 78 kms et bien que le parcours ne présente pas vraiment de difficultés on est toujours sur des faux plats montants qui font que le dénivelé s'accumule et la fatigue avec. Au final 78 km pour 1770 m de D+ en 05h30.
Sylvain

Montcuqmontcuq.zip

La Rando des Accros 18-5-2014

Wp 003038

De gauche à droite: Bruno, JP et Mézigue.

Je retrouve Jean-Pierre et Bruno au départ à 8h. Et nous voila parti tranquillement sur le 50km. En chemin, c'est Frank qui nous double, il a l'air pressé. Puis c'est au tour de Kevin de nous rattraper, lui aussi tout aussi pressé. Mais le franchissement d'un fossé le ralentira instantanément. Il restera un peu avec nous pour s'en remettre. Mais pas trop longtemps non plus. Faut pas exagérer non plus. Puis c'est au tour de JP de faire un OTB à cause d'une vilaine ornière. Rien de grave a part un peu d'amour propre. Il fallait bien le bizuter ce nouveau vélo. C'est très roulant mais on ne s'enflamme pas. On attends patiemment les bonnes cotes annoncées. Et elles viendront. De bon vieux coups de cul où il sera très difficile de resté sur le vélo. Surtout qu'il y a beaucoup de monde sur le parcours. Enfin à l'arrivée comme on a encore du jus, on se propose de filer un coup de main pour tracter le camion qui n'arrive pas démarrer. Clin d'œil Rando proche et sympa. 50km D+717m
Laurent

Rando des acros 18 mai 2014

Los Camins de la Blanqueta 11-5-2014

Los camins 2014

De gauche à droite: Christophe, Sylvain, JP, Bruno, Laurent et Olivier D.

Ces derniers temps vu que presque toutes les sorties que j'ai faites se sont déroulées au soleil et sur terrain sec j'étais sur mon petit nuage et je n'avais aucune envie d'en redescendre. La sortie de Limoux devait être pour moi dans cette continuité mais il n'en fut rien et je suis revenu sur terre bien plus rapidement que prévu. Départ de Muret à 6h15 pour Limoux au lorsque nous arrivons la météo est maussade sans être vraiment mauvaise, Départ 8h10 pour le 60 kms sous un petit crachin mais le sol est encore bien sec et même si l'air est un peu frais (14°C) cela n'est pas vraiment gênant surtout que l'on attaque par une montée. Premier single et première descente un peu technique mais le terrain un peu souple accroche bien donc tout va bien jusqu'au moment ou le crachin se transforme en pluie un peu forte puis carrément battante et là le terrain devient de la boue bien collante et glissade comme on aimerait ne jamais en rencontrer. D'une rando sympa on passe peu à peu à la galère surtout que l'on se trouve sur l'un des points culminant de la sortie. Le plaisir n'y est plus il fait très froid (7°C) il y a du vent, du brouillard en est trempé et le terrain est impraticable. Les singles qui auraient dû être ludique se transforme en pièges, les descentes sont devenues dangereuses et c'est là que même à pied je réussit à me prendre 2 pelles et me tordre le genou. Christophe plus vaillant se lance sur un passage un peu délicat et fini au tas en s'ouvrant assez sérieusement la pommette (plus de peur que de mal) mais un bon coquard en souvenir. L'ambiance s'alourdit un peu et arrivé au ravitaillement Christophe se fait, à juste titre d'ailleurs, ramené en voiture. Nous nous continuons plus par nécessité de rentrer que par envie et la fin du parcours sera pour moi un calvaire non pas physique car j'ai encore la pêche mais moral. Je suis obligé de m'arrêter plusieurs fois pour débloquer ma roue arrière prise par la boue, dans ces conditions le vtt ne présente plus de plaisir et je sais aussi que je suis en train de massacrer le matériel pour rien. La trans et tout les roulements vont en prendre un bon coup pour des clopinettes. Limoux une sortie qui aurait pu être sympa mais bien pourrie par le météo. Rouler dans des conditions aussi merdique ne m'inteteersse plus et j'ai envie de crier "vive la poussière et le soleil".
Au final 61 kms pour 2360m de D+ en 7h42.
Sylvain

Limoux 2014 60limoux-2014-60.zip (343.77 Ko)

Sortie en Alaric 8-5-2014

Le trace est là,
elle nous tend les bras
Oh la l'Alaric
C'est magnifique
Des fleurs d'un bleu
dans un endroit merveilleux
Oh la l'Alaric
mais c'est magnifique
donner sa sueur
en ce pays quel bonheur
Oh la l'Alaric
que c'est magnifique
descendre à fond
et sur les bosses faire des bonds
Oh la l'Alaric
C'est magnifique
profiter du paysage
sans le moindre nuage
Oh la l'Alaric
que c'est magnifique
et puis un jour
vouloir rouler toujours
Oh la l'Alaric
que c'est magnifique
ne plus s'arrêter
ne faire que s'entraîner
Oh la l'Alaric
mais c'est magnifique.
Vous l'avez compris cette sortie dans l'Alaric m'a littéralement emballée. On croirait cet endroit fait pour le VTT. Je suis actuellement sur mon petit nuage est le retour sur terre risque d'être un peu difficile mais mon cerveau est chargé d'images et de sensation qui ne s'effaceront pas de sitôt.
Je vous le dis l'Alaric c'est vraiment magnifique.
Deux biclous (Olivier D et moi même) ce jour dans l'Alaric pour 42km et 1410 m de D+
Sylvain

Alaricalaric.zip

La Gardiole 1-5-2014

La première sortie dans le massif de la Gardiole (a coté de Balaruc, Frontignan, sud de Montpellier) m'a tellement enthousiasmée que j'ai eu une envie folle d'y retourner. Vu la météo maussade dans le coin j'ai donc choisit d'y retourner samedi avec ma famille afin qu'elle aussi puisse y faire une randonnée pédestre dans ce cadre magnifique. Fort de ma première sortie je me suis concocté une nouvelle trace GPS en cherchant sur la carte les chemins les plus improbables et je peux vous dire que je n'ai pas été déçu. Je me suis donc fait 50 kms avec 1600 m de D+ mais 80% de single et pas tous des plus faciles. J'ai rencontré tout les types de configuration de terrain en passant par le single en terre bien roulant à ceux totalement empierrés (la majorité), des lits de ruisseau asséchés, des montées raides avec portage, des descentes pleine pente pleine de caillasse d'autres tout en virage mais toujours pleine de caillasse , enfin bref un concentré des difficultés que l'on rencontre généralement à VTT. Ce parcours ne présente quasi jamais de répis si bien que j'ai été obligé de me mettre constamment dans le rouge et que ma fréquence cardiaque moyenne est montée de 10 points par rapport à l'habitude. Je ne parle du début d'ampoule aux mains. J'ai eu l'impression de me retrouver au raid des chapelles avec des montées moins longues forcément mais bien plus fréquentes. Du VTT costaud qui use bien mais que de plaisir au final. De plus ma famille a pu faire 5 heures de rando et a trouvé le coin vraiment chouette. A oui j'oubliais avec le vent qu'il y avait pas la moindre flaque ou trace de boue, que de la poussière et des cailloux. et le tout avec un grand soleil et un peu plus de 22°C, le temps idéal pour rouler. Entre la Gardiole, Le Lac de Salagou, le pic Saint Loup ou le cirque de Navacelle le VTT est quasi sans limites dans le coin alors moi c'est sur j'y retournerai et peut être même dés ce long week end. Ci joint la trace GPS auquel jai ajouté les singles les plus ludiques de la premiére sortie.
Sylvain

Gardiole sb1gardiole.sb1.zip