Bruniquel

Les 2000 de Bruniquel 6-4-2014

2000 2014 82

Le départ de nos foyers pour un dimanche matin a été particulièrement dur dès 6h pour une inscription dès 7h30. Après avoir passé deux barrages d'alcoolémie au départ de Labarthe, puis au péage du nord de Toulouse, nous voila partit avec la certitude qu'au moins le chauffeur était sain. Je crois que pour ma part, j'aurai du charger un peu la mule car le périple de la suite a été plutôt physique. Nous avons rejoint à Bruniquel la horde des Biclous. A l'appel, 8 ont répondu (Christophe pour le 64, Philippe pour l'hybride du 64, Olivier et son fils, Bruno, Jean-Pierre pour le 50, Michel et Frédéric pour le 30). Le temps a été superbe pour le VTT. Heureusement d'ailleurs, parce que la reprise s'est fait sentir. Les "jambons" ont encaissé le dénivelé (respectivement 850m, 1400m et 1660m). Pour ma part, il m'a semblé que j'avais fait 3000m, mais non le GPS m'a bien confirmé 1400m.Nous avons fait un arrêt au stand pour le baptême de l'Anthem de Bruno sur sa première randonnée organisée. Hormis cela pas de dégâts à signaler dans la horde.Nous avons pris beaucoup de plaisir dans un décor superbe, tantôt boue, pierre et terrain sec. Des montées solides en dénivelé, avec des descentes tout aussi costauds. Une alternance technique pendant 5 heures, qui effectivement comme le dit sagement Sylvain, est le meilleur somnifère le soir venant. On a partagé l’Aligot et la bière de l'amitié, en ayant encore une fois eu le sentiment d'avoir passé un bon moment de plaisir entre Biclous.
Jean-Pierre

Les 2000 de Bruniquel 24-3-2013

24-03-13-bruniquel-2.jpg

Ce n’est pas moins de 8 Biclous qui se sont retrouvés pour un départ à 6h30 du matin. Dans la joie et la bonne humeur car il faut dire que la journée commençai bien, le temps était agréable. Après avoir chargé 3 voitures nous voilà partie, environ 1h15 plus tard nous nous garions au village de Bruniquel. Déjà beaucoup de Vététistes présent et cette année le responsable du parking avait mis son gilet de sécurité ;) Un 9e Biclous nous rejoignait sur le parking et de là nous sommes partie à l'inscription. Nous avions prévu de commencé la rando vers 8hr mais finalement notre départ ce fit à 8h30 environ. D'entrée de jeu le parcours annonça ca couleur par une jolie grimpette sur un chemin encore bien humide et qui laissa a pensé que les chemins pierreux de Bruniquel allaient être bien glissant. Premier descente et premier difficulté pour moi, pentu avec des pierres roulantes, marches et 2 gamelles sans gravité et tous les Biclous qui me doublerons. Une fois la route rejoins je jouais le bon samaritain pour dépanner un gars qui avait cassé ca chaine, le même gars que nous retrouverons plus tard avec Sylvain et que nous dépannerons une fois de plus en lui donnant un morceau de chaine et oui la sienne était trop courte, comme quoi il est toujours bien de prévoir! Je roulais donc seul maintenant et je ne m'amusais que dans les montées (jamais je n'aurai pensé dire ça un jour) les descentes étant pour moi trop difficile. Une fois arrivé au 1er ravito, je rejoignis Philippe R. et Sylvain, là Sylvain m'annonça qu'il avait chuté lourdement sur son épaule gauche et qu'il ne comptait pas poursuivre sur le 65, je décidais donc de rester avec lui. Nous roulerons donc ensemble jusqu'à la fin sur le 45. A l'arrivée nous fumes d'abord rejoins par Denis qui était partie sur le 65 mais il coupa car pris de crampe, ensuite ce fut l'arrivée de Franck qui lui termina le 65 avec son tout rigide carbone mono plateau! Ensuite Thomas arriva de son 45 et puis Kevin et peu de temps après Olivier D. de leurs 65. Nous dégusterons le fameux Aligot de la rando de Bruniquel pratiquement ensemble, profiterons des bancs en pierres, et nous dorés la pilules au soleil en attendant Philippe, Olivier et Christophe. Ne les voyants pas arrivé nous décidons avec Kevin de rentrée tranquillement à nos foyers. Encore une fois et comme chaque année, la rando de Bruniquel fut bien organisée avec un parcours à la hauteur de ca réputation et en plus nous avons eu un magnifique journée.
Pensée particulière a Sylvain qui je pense ne sais rien cassé mais qui a du retrouvé son épaule toute bleu lundi au réveil. Pas de souci non plus pour son nouveau vélo;)
David.

Les 2000 de Bruniquel 25-3-2012

25-03-12-bruniquel2.jpgDe gauche à droite: Philippe, Kévin, Sylvain et David.

6h22 me voilà chez David à Muret, Kévin est là également. On charge les vélos et nous partons à 6h35. Arrivée sur place il y a déjà pas mal de monde. On s'inscrit sur le 65 kms et au moment ou nous partons on croise Philippe qui vient juste d'arriver. le premier objectif qui était de partir vers 8h30 est atteint car si personne ne dit rien on sent tous que la journée va être longue. La température matinale de 5°C, fait que les premiers kilomètres sont difficiles mais la T° comme le sentier grimpant rapidement, nous oublions vite cette petite fraîcheur.
Le début du parcours est superbe, single en sous bois avec peu de portage, descentes techniques mais accessibles un vrai régal. Le parcours restera de ce niveau tout au long de cette randonnée très bien organisée avec des ravitaillements fournit (le pain Nutella + banane a eu quelques succès). Jusqu'au ravitaillement de 30 kms tout se déroule pour le mieux bien que David ai laissé échapper quelques jurons à l'encontre de pierres glissantes. La vallée doit encore en résonner.
Arrivée à la bifurcation des 45/65 kms notre optimisme sur notre forme nous fait poursuivre sur le 65 kms et là chacun commence à gérer suivant ses moyens et c'est en ordre dispersé que nous arrivons au 3 éme ravitaillement (53kms). L'optimisme n'est plus trop de mise, David ne se sentant pas de continuer rentre par la route. Kévin, Philippe, que l'on vient de retrouver, et moi continuons plus par défi que par plaisir car la fatigue se fait vivement ressentir. La dernière cote se fera à bloc mais surtout à pied (Chut il ne faut pas le dire personne ne nous à vu).
C'est bien cuit voir même un peu carbonisé que nous arrivons enfin. Un aligot nous attends, il nous mettra un peu de baume au cœur car le moral a pris une petite claque.
Au final 65 kms de parcours superbe (71 à mon compteur peu être un peu optimiste) 1650 m de D+, 5h20 sur les vélos et une bonne dose de fatigue à l'arrivée. Mais surtout vivement la prochaine sortie.

Sylvain

Les 2000 de Bruniquel

Encore une superbe rando raid organisée a Bruniquel. Malheureusement aujourd’hui j’était seul et en plus le temps n’était pas au beau fixe mais l’envie a été plus forte. Les 30 premier KM ce sont déroulé au sec, j’ai pu donc profiter du paysage et surtout partir sur un rythme raisonnable. Les 25 autres par contre on été plutôt humide, enfin disons clairement que quand je suis arrivé j’étais trempé jusqu’aux os. Là les cotes ont été plus difficiles, je perdais de la motricité en permanence car les chemins étaient très rocailleux et boueux et dans les descentes c’était l’avant qui avait tendance a chassé sans oublié que l’eau raviné le long des singles. Enfin comme vous pouvez le lire je me suis régalé et en plus j’ai eu droit a un aligot bien chaud en arrivant.

Durée de la rando : 4h45 - Temps de roulage : 4h07 - D+ : 1200m - Distance : 55km.

   

David Pévost

Sortie Bruniquel 31-10-10

Julien voulait absolument faire une rando du coté de Bruniquel pour essayer ses nouvelles chaussures. La météo ne si prêtait pas trop, mais bon, il est têtu alors... Alors nous voilà ce dimanche matin sur la route de Bruniquel. Avec une heure de décalage pour certains et pour d’autres non. Et oui, on ne s’était pas tout à fait complètement compris. La journée commençait bien. On avait sélectionné une trace sur le net de 44km et 1200m de D+. Et c'est partit. Le paysage est enchanteur avec ses vallées encaissées, et son air de garrigue. Après la première longue montée, nous voila sur un plateau de type calcaire, le terrain est sec, il y a juste quelques nuages et on a même trop chaud. Tout se complique quand on a du dévié notre trace à cause d’une chasse en cours. On a passé un bon bout de temps à chercher un raccourci qu’on ne trouvera jamais. Pour ceux qui veulent télécharger la trace, passez votre chemin. Oui, parce qu’on va mettre du temps a le chercher, le notre de chemin. Finalement, tant bien que mal, on retrouve notre trace. C’est à cet instant que Dominique décide de crever de la roue arrière pour la première fois. On emprunte un superbe single qui longe un ruisseau. On traverse à un magnifique petit village, Mespel (voir photo). Là on entame la traversée de la forêt de la Grésigne. Evidement on se plante de chemin. Et nous revoilà en vadrouille, genre où est passée la 7eme compagnie. On dévale une piste forestière pendant un bout de temps. C’est à cet instant que Dominique nous refait le coup de la crevaison. Ensuite on décide de prendre un autre raccourci, qu’on ne trouvera pas non plus. Une fois sur la crête on abrége nos souffrances en piquant directement vers Bruniquel car Fifi avait le ventre qui gargouillait. Véridique. On dévale à toute blingue sur une route goudronnée jusqu’au village. Une dernière petite cote bien raide pour se finir et nous revoilà aux voitures. On décide de déjeuner dans un petit resto pour manger local. On finira par s’attabler dans un resto de cuisine réunionnaise. Pour le typique, on repassera. Mais justement c’est ce qu’on se dit. On reviendra, un plus préparé, un peu plus outillé, notamment en carte. Le coin nous a vraiment enchanté. A environ une heure de Toulouse, pour passer une journée complète, ça peut être sympa. Affaire à suivre.

Distance: 33km - Durée: 4h00 - Dénivelé +: 716m

De gauche à droite: Dominique, Julien, Fifi. 

Sortie Bruniquel 31-10-10.zip