Muret

Pique nique VTT MURET 7-7-2013

Comme chaque année le début du mois de Juillet est marqué par le pique nique des Biclous Sauvages. L'idée est simple, c'est le principe de l'auberge espagnole. Chacun amène de quoi se sustenter et s'hydrater, on met tout sur la table et on partage. Cette année, la date fut un peu tardive et il y eu bon nombre de défection. Seuls cinq Biclous Sauvages ont répondu a l'appel. Bon avec les compagnes et les enfants on était douze. C'est alors que Philippe s'est proposé pour nous accueillir chez lui, vu le nombre des protagonistes. C'est dans son jardin à la flore exubérante et omniprésente que sa famille nous a tous accueilli. Heureusement que la futaie de certain arbre était présente, car une chaleur caniculaire s'abattait sur nous. Tout c'est très bien. Sylvain a eu forte affaire avec sa cote de bœuf mais il s'en sorti avec brio. Maitrisant a chaque instant la température de la cuisson sur le barbecue. Les boissons rafraichissantes nous on bien servi même si sur la fin on était un peu sec. D'autre part heureusement que la femme de Philippe, Marise, avait eu les yeux un peu gros en ce concerne sa salade de fruits salvatrice car le reste des Biclous avaient fait l'impasse. Merci Marise! Et de manière générale un grand MERCI à la famille de Philippe qui nous si bien accueilli chaleureusement. Oui de la chaleur on en eu. Seul bémol, c'est votre serviteur qui n'a même pensé a faire une photo tellement il était bien. Et en plus il fait un compte rendu trois plombes plus tard. C'est plus ce que c'était. Promis je ne recommencerai plus. Enfin jusqu'à la prochaine fois. Je me joins aux Biclous Sauvages pour vous souhaiter à tous de très bonnes vacances plus ou moins studieuse pour certains et à bientôt pour la rentrée avec le forum des association de Muret le dimanche 8 septembre.
Laurent

Sortie Muret 9-2-2013

wp-001180.jpg

De gauche à droite: Olivier D, Olivier M, Philippe et David.

Comme la semaine précédente, il a plu quasiment tout le temps. Mais il y a une petite fenêtre météo samedi après midi pour faire un tour de VTT. Alors on décide quand même de passer par le sentier le long de la Garonne. Et  finalement ça le fait bien. C'est quand on commence a arpenter la cote du champ au dessus d'Estantens que les choses se compliques. Il y a eu un éboulement de terrain et le sentier est quasiment bouché. D'autant plus que les eaux de ruissellement on commencer a l'attaquer et a creuser une crevasse qui nous permet de penser que le chemin ne va rester longtemps praticable si rien n'est fait rapidement. Le champ qui suit est super boueux mais on fait contre mauvaise fortune bon cœur. Enfin nous voila dans le bois d'Eanes. On y croise des bucherons à l'ouvrage mais heureusement ils font des coupes sélectives. Rien à voir donc avec ce qui a été fait de l'autre coté du bois. Les billots encombrent le chemin mais bon, il faut bien qu'ils bossent. On ne va pas trop rencontrer de boue et on se fait plaisir. Mais subitement une pluie froide genre grésil s'est jointe à la partie. Elle va sonner le glas des réjouissances et tout ce petit monde va rentré au bercail au plus vite.

Laurent

Sortie Muret 3-2-2013

wp-001120.jpg

De gauche à droite: Frank, Christophe et Guillaume, peut être un futur Biclou Sauvage.

C’est après plusieurs semaines d’intempéries et de pluies diluviennes que nous pouvons enfin sortir le vélo. Ouf ! Il était tant pour moi parce qu’avec la série d’événements festifs et surtout gastronomiques à répétition, j’ai pris un certains embonpoint. Juste 2 kg. Il faut dire que l'épisode des chocolats puis galettes et en enfilade des crêpes à gogo m’a été fatal. On s'est donné RDV à 9h et là ça pique un peu, mais le soleil pointe enfin quelque rayon et ça nous réchauffe pas grand chose à part le moral. On décide de partir pour faire une boucle dans le bois d’Eaunes. On évite les singles du bord de Garonne et on fait bien car vu de la route qui domine, c’est gadouille de chez gadouille. On arrive enfin sur les coteaux par le goudron. On pénètre dans le bois un inquiet de ce qu'on va y trouver. Le terrain est finalement assez sec sauf dans les portions habituelles. Il y a bien ça et là des endroits un peu gras mais rien de collant a outance. Juste quelques parties de bonne glissade mais cela nous permet de soigner notre pilotage. On rencontrera plusieurs groupes de vététistes qui comme nous se dégourdissent les gambettes arrières. Mais plus spectaculaire fut la croisé de chemins avec un troupeau de trois chevreuils. On a bien essayé de les suivre mais peine perdue, ils sont bien plus sportifs que nous. On fini par rentrer à couvert car le vent souffle de plus belle. Un petit rinçage des biclous dans la Garonne en crue s’impose à l’arrivée à Muret. Retour au bercail pour une douche et un repas bien chaud mérité.

Environ 30km pour environ 3h

Laurent

L'Assemblée Générale de VTT MURET 7-12-2012

Cette assemblée générale, sonnant la troisième année d'existence de VTT MURET, était l'occasion de faire le point sur les différentes activités et évènements de l'année écoulée. Mais aussi aux nouveaux arrivants de connaitre un peu plus les anciens, et de se faire une idée plus précise sur l'Esprit Biclou. 16 Biclous Sauvages ont répondu présent à l'appel du bureau mais aussi du ventre. Car à la suite de la réunion, nous avons pu nous régaler d'un copieux repas à La Rôtisserie, 31 impasse Jacques Monod à Muret. Nous avons pu disposer d'un large espace pour délibérer sur la future actualité du club. Et de l'actualité, il y en aura en 2013. En effet l'année sera marquée d'une pierre blanche pour notre association car elle verra la création notre tout nouvel évènement sportif sur la commune de ... Toulouse. Et oui, nul n'est prophète en son pays. Ce fut aussi l'occasion pour les adhérents de reconduire le bureau actuel pour un nouveau cycle de trois ans.
La Rotisserieandco

Sortie Muret 2-12-2012

wp-000629.jpg

De gauche à droite: Franck et Sylvain.

C'est par un matin plutôt frisquet que 3 Biclous Sauvages s'élancèrent sur les sentiers légèrement gelés. Il faut dire que le thermomètre est proche du premier degré, c'est dire. Mais dés la première cote un peu sérieuse les corps se réchauffent. Les ardeurs aussi. Franck nous fait découvrir un petit sentier caché et oublié sur les contreforts de la Garonne. Ce qui nous permet de croiser le chemin de 2 chevreuils certainement effarouchés par une battu au sanglier en cours toute proche. Mais nous aussi on n'en mène par large. D'ailleurs dans les passages un peu étroit et incertains je ne peux m'empêcher de faire du bruit pour qu'on ne me confonde pas avec un sanglier. On ne sait jamais sur un malentendu... Surtout que je ne me suis pas rasé ce matin. Mais les cloches de l'église de Muret sonnent midi et il est temps de rentrer pour se réchauffer. 

Laurent

Sortie Candie+Muret 24-11-2012

sortie-candie-muret-24-11-2012.png

Nous voila, Julien et mézigue, sur le circuit de Candie. Et c'est le départ sur la piste de cross. En fait je m'attendais à des gros cailloux de partout et il n'en est rien. Il y a bien ça et là quelques ornières mais rien de particulier. Ce circuit me fait penser à un énorme circuit de bicross. Quelques coup de cul sont judicieusement placés mais rien de méchant. Le circuit fait 1km en tirant les virages au plus court. Le terrain est super sec voir même poussiéreux. On passe ensuite au terrain de trial pour détendre un peu les papattes arrières. Beaucoup de passages sympas mais rien de destroy. Et on se fini sur le circuit route par un bon tirage de bourre. Ici aussi 1km. Julien rentre, il a du taff. Je rentre à Muret pour faire une petite reco de la Cap Noel. Je longe les coteaux vers Saubens et je me prends le plat jusqu'à Pinsaguel en essayant de longer le plus possible la Garonne. A Pinsaguel, je traverse le fleuve par le pont et je reviens vers Muret. Le vent est bien présent, ça fait un bon petit entrainement. Je coupe vers l'ancien aquarium et là je lève un sanglier solitaire aussi surpris que moi. Méfiance. Et justement peu de temps après, je croise un couple en promenade accompagné de 2 énormes chiens. Des Léonberg, lions des Pyrénées, 80kg le bestiau. Mais entre bestiole on se comprend et je fini par arriver sur Muret. J'ai essayer de faire cette trace pour ne pas emprunter le même chemin à l'aller et au retour de la Cap Noel.

Laurent

cap-noel-depart.png

Cap-noel-depart.zip