Les Randos 2014

Les 2000 de Bruniquel 6-4-2014

2000 2014 82

Le départ de nos foyers pour un dimanche matin a été particulièrement dur dès 6h pour une inscription dès 7h30. Après avoir passé deux barrages d'alcoolémie au départ de Labarthe, puis au péage du nord de Toulouse, nous voila partit avec la certitude qu'au moins le chauffeur était sain. Je crois que pour ma part, j'aurai du charger un peu la mule car le périple de la suite a été plutôt physique. Nous avons rejoint à Bruniquel la horde des Biclous. A l'appel, 8 ont répondu (Christophe pour le 64, Philippe pour l'hybride du 64, Olivier et son fils, Bruno, Jean-Pierre pour le 50, Michel et Frédéric pour le 30). Le temps a été superbe pour le VTT. Heureusement d'ailleurs, parce que la reprise s'est fait sentir. Les "jambons" ont encaissé le dénivelé (respectivement 850m, 1400m et 1660m). Pour ma part, il m'a semblé que j'avais fait 3000m, mais non le GPS m'a bien confirmé 1400m.Nous avons fait un arrêt au stand pour le baptême de l'Anthem de Bruno sur sa première randonnée organisée. Hormis cela pas de dégâts à signaler dans la horde.Nous avons pris beaucoup de plaisir dans un décor superbe, tantôt boue, pierre et terrain sec. Des montées solides en dénivelé, avec des descentes tout aussi costauds. Une alternance technique pendant 5 heures, qui effectivement comme le dit sagement Sylvain, est le meilleur somnifère le soir venant. On a partagé l’Aligot et la bière de l'amitié, en ayant encore une fois eu le sentiment d'avoir passé un bon moment de plaisir entre Biclous.
Jean-Pierre

Sortie Cahors 30-3-2014

Img 20140330 100843

De gauche à droite: Sylvain et Olivier D.

Sortie Cahors ou comment se régaler en VTT
Recette:
Tu prends une bande de biclous (Kevin, Olivier D et moi même c'est déjà une bande),
Tu prends un lieu magnifique pour le VTT (Cahors et ses alentours)
Tu prends un météo agréable (pas trop chaud ni vraiment froid)
Tu prends un terrain sec voir légèrement meuble (pas un pète de boue sur le vélo)
Tu prends une trace pleine de single plus funs les uns que les autres (merci le GPS et Utgawa)
Tu prends une humeur bon enfant (on ne s'est jamais pris la tête )
Tu prend du calme et de le sérénité (on était quasi seul)
Tu prends un parcours plutôt sportif (55 km pour 1750m de D+)
Tu touilles tout cela pendant 05h00 et tu obtiens une sortie extra dont je garderai le souvenir un bon moment. Putain vous pouvez même pas imaginer comment nous nous sommes éclaté, l'extase totale. On ne vit pas ces moments là tout les jours, je vais aller me coucher avec des étoiles plein les yeux comme un gamin. J'aurais aussi pu dire que l'on a fait chauffer non seulement les freins mais aussi les guibolles que l'on a plusieurs fois peiné dans les montées super raides, que personnes n'a osé prendre une descente en gravillons pleine pente mais cela est secondaire par rapport au plaisir obtenu.Je sais pas vous mais moi je vais bien dormir, le VTT le meilleur somnifère que je connaisse.
Sylvain

Le Challenge des Biclous 22-3-2014

Dsc 3673

C'est par une journée bien fraiche et plutôt très humide que s'est tenue le Challenge des Biclous édition 2014. Seulement 13 participants parmi les plus vaillants et les plus téméraires de la région et d'outre frontière, sont venus braver la fin d'un hiver qui n'en fini pas. Pourtant durant les jours précédant, on a bien cru qu'une accalmie était toujours possible. Mais les dieux du VTT n'étaient pas avec nous ce jour là. Malgré de moultes et profondes prières, ils ne nous entendirent point, du moins pas plus que d'habitude. Mais j'en reviens à nos 13 preux et valeureux guerriers des temps modernes, équipés de leur majestueux heaumes et revêtu de leur habits de lumière. Ils sont accompagné de leur non moins fier et fougueux destrier, que l'on appelle de nos jours simplement vélo. Ils s'en vont tous à la guerre pour livrer l'ultime et terrible bataille du Challenge des Biclous en cet an de grâce 2014. Le début des hostilités se réglera d'abord sur le circuit en asphalte. Départ façon Le Mans pour donner un peu de piquant à cette épreuve qui n'en avait guère besoin. Ensuite ils évoluèrent sur le circuit terre, pour profiter de cette boue abondante salvatrice par de profondes et longues libations. Pour s'achever par une série de parcours techniques, où les virages serrés en dévers ne pardonnent par grand chose aux mécréants. A ce petit jeu c'est finalement Olivier DIAZ qui fini vainqueur et remporta le Guidon d'Or. Plus loin, c'est Fabrice DELAHAYE qui se plaça en second pour le Guidon d'Argent. En troisième place ex éco, c'est Gaétan GIMENEZ et Arthur SURZUR pour le Guidon de Bronze. Et le Guidon Rose fut remporté par Viviane ROGNANT pour la meilleure féminine et classée 5ème au général. Une tombola clôturera la journée avec des lots offerts par ONTARIO/CHULLANKA, que VTT MURET remercie pour leur participation. Vous l'aurez compris, le froid et l'humidité n'auront pas réussis a éroder la bonne humeur légendaire des Biclous Sauvages. J'en veux pour preuve qu'ils sont déjà prêt pour l'année prochaine.

Classement challenge 2014Classement Challenge 2014.pdf

Sortie Muret 16-3-2014

Wp 002701

De gauche à droite: Hervé, Stéphane, Frank, Philippe, Christophe, Kévin, Olivier et Maxime.

C'est par une matinée printanière que 9 Biclous Sauvages se retrouvèrent pour repartir à la conquête des sentiers de notre belle contrée. Le ciel est bleu, on va en profiter. Le vent et le soleil ont fait leur ouvrage pour assécher la terre. Il y a bien ça et là des gros arbres couchés en travers des chemins mais globalement on circule sans mouiller un crampon. Sauf si vous suivez les conseils de Philippe, qui tel un labrador ne peut s'empêcher de batifoler dans les flaques. Dés les premières cotes, je suis à la ramasse. J'ai les guibolles en feu quand j'essaye de tirer les mêmes rapports sur les mêmes portions de chemin qu'il y a trois mois. Stéphane, le dernier arrivé dans la meute, est tout a son aise et découvre quelques uns de nos endroits de prédilection. Maxime, le fils d'Olivier, s'en sort très bien sur le tandem. Son père transpire sang et eaux mais heureusement que Maxime est bien présent pour rajouter tout le peps qu'il manque à cet équipage. Ils auront parfois un peu de mal a faire passer la limousine dans les singles un peu sinueux. c'est ça aussi l'aventure! Kevin ne manquera pas de nous montrer une marche un peu technique. Certainement un peu trop puisque personne ne s'y engagera. Bah, ce sera pour la prochaine fois. Superbe petite rando de printemps. Enfin! environ 30km - 600mD+
Laurent

La Garoutade 2-2-2014

Photo 3

Cette année 4 biclous (David, Olivier D, Olivier M & moi même) s'élancèrent sur le circuit de la Garoutade 2014. Vu que c'est quand même assez loin et qu'il fallait retirer les dossards la veille c'est donc samedi en début d'après midi que nous partîmes dans le camping car d'Olivier D pour passer la soirée sur place. N'étant pas particulièrement habitué à ce mode d'hébergement je dois dire que cela s'est super bien passé et qu'en plus j'ai passé une bonne nuit. Bien que debout à 6h30 il y a déjà pas mal d'agitation sur le parking de la Garoutade et il faudra même que l'on se pressent pour tenter de partir à 7h30 heure officielle d'ouverture du circuit. Manifestement tout le monde semble vouloir partir tôt car c'est avec un gros paquet de participants que l'on commencera le parcours ce qui ne sera pas sans conséquence sur le déroulement de la randonnée. Pour ceux qui ne connaissent pas le principe de la garoutade est très simple tu montes sur les pistes DFCI (Défense de la Forêt contre les Incendies) plus au moins pentues voire très pentues et du descend exclusivement sur les singles de randonnées plus au moins empierrées voire très empierrées. En plus clair tu grimpes fort sur piste et puis du descends par du sentier technique et cassant et tu recommences comme ça toute la journée, il y a très peu de zone calme pour te refaire une santé. Parti en paquet il n'y a pas vraiment eu de pb notable lors de la première grosse montée mais dès que le premier single pointe son nez c'est le bouchon et du consistant. On a du attendre quelque fois quasi 10 mn pour pouvoir passer, et en plus derrière ça pousse fort car la plupart des types qui se présentent s'est plutôt du gros calibre venu s'éclater sur les descentes. La première descente m'a plus foutu les boules que réellement satisfait mais bon ceci fait partie des aléas des randos organisées. Je pensais qu'ensuite tout le paquet s'étirerait naturellement mais que nenni car la plupart des participants ayant tous un niveau physique assez conséquent on roulait en fait quasi tous à un rythme assez similaire ce qui fait que nous ne nous sommes pas beaucoup distancé il m'a donc fallu ruser pour profiter des descentes sans me faire pousser au cul et aller au tas car les occasions d'aller au tas ne manquaient pas. A chaque descente j'attendais le bon moment, laissant passer les plus furieux devant et repérant ceux qui comme moi, sans être totalement manchon ont encore du mal à lâcher complètement les freins. J'ai ainsi pu profiter des descentes à peu près correctement. La derniére grosse montée fut techniquement la plus difficile car elle a nécessite des portages et fut pour moi assez pénible mais bon si c'était facile la Garoutade ne serait plus la Garoutade. Je suis super content de l'avoir fait mais quand à y revenir l'année prochaine cela est un autre histoire car les bouchons en descente m'ont quand même un peu gâcher le plaisir. Pour info Olivier M a réussit à se perdre et a du faire au moins 5 bornes de plus et David perclus de grampes (peut etre contaminé par le chef) a du abandonner vers les 45 kms.
Au final 69Kms pour 2500de D+ et 07h44 sur le vélo.
Sylvain

Sortie La Palme 23/2/2014 vu par Phillippe

Photo 12 1 jpgNous partîmes quatre (David, Sylvain, Hervé et Bibi) mais par un prompt renfort,nous nous vîmes cinq en arrivant (quelle culture, celui qui trouve d'ou vient cette citation a droit à un maillot du club gratuit offert par le président). Bienvenue à Stéphane. Et hop, départ du joli village de la Palme direction les cailloux de l'intérieur. Super temps: tout le monde en short et maillot manches courtes (sauf Stéphane qui met des trucs aux mollets pour aller plus vite et qui les cachent). Une belle première moitié sympa avec qques single, qques passages techniques puis au milieu une montée à la con au Pic de Machin Chose. Ensuite des descentes un petit peu moins sympa sur piste caillouteuse. Revenu à La Palme, Sylvain, David et Stéphane ont fait une boucle supplémentaire, Hervé n'avait plus d'essence dans le moteur et moi je ne les ai pas suivi parce qu'ils avaient fait exprès un peu avant, de me laisser faire fausse-route dans une grande descente et également fausse-route dans une grande montée (le résultat est le même). Mais:
-on s'est bien marré
-Hervé et moi on a bu une bonne bière à la buvette du stade à coté
-on a tous bien dormi au retour sauf Hervé
-un gage pour Sylvain qui s'est ramené avec son porte-vélo sans les fixations
-et pour moi, le cardio a explosé (comme d'hab). 50 bornes, FC moy: 157/FC max 187. Ou je suis en forme ou je vous quitte dans pas longtemps (j'hésite)
-un gage pour David et Sylvain qui m'ont laissé emmener ma bouffe et on ne s'est pas même pas arrêté pour crouter
-ET ON MAITRISE TOUS LE GPS!!!
52,6 km, moy:11,3 km/h et D+:1252 m
Phillippe