Les Randos 2016

Sortie Eaunes 27-11-2016

Ehpad

Sylvain et Marc devant leur futur lieu de residence. 

Trois biclous (Sylvain B, Laurent G et votre serviteur Marc L) s’étaient donné rdv en ce dimanche matin pour une petite sortie locale dans le bois d’Eaunes, histoire d’étrenner notre nouveau président. Sur les lieux de notre rdv habituel (allées Niel) nous tombons (au sens figuré pour une fois) sur Philippe, habillé lui aussi en cycliste, mais juché sur un engin bizarre ayant une très lointaine ressemblance avec un vélo, sans suspensions et avec des pneus lisses et très fins. Laurent m’expliquera plus tard qu’il s’agit effectivement d’une sorte de vélo mais dont l’usage est réservé spécifiquement à la route. Philippe avait d’ailleurs rejoint pour l’occasion une autre meute, celle de l’AS Muret Cycliste. Après leur avoir souhaité bonne route (donc), nous nous élançons sur les bords de Garonne pour rejoindre Estantens, puis la montée dite « du bord du champ » jusqu’à la Tuilerie. Ce sera d’ailleurs le seul passage où le terrain se montrera quelque peu gras, puisque le terrain de la forêt d’Eaunes que nous rallions ensuite sera fidèle à sa réputation, c’est-à-dire plutôt sec. Nous en profitons pour croiser la route de trois VTTistes d’Eaunes et Grépiac avec qui nous engageons la discussion et qui se joindront finalement à nous pour une partie de la sortie, ce qui fut d’ailleurs fort sympathique. Nous tombons (au sens figuré, là aussi) même sur Thierry B et un de ses comparses qui, eux aussi, nous accompagneront pour un bout de temps.Après avoir écumé les singles habituels et nous être séparés de nos accompagnants, nous finissons, sous l’impulsion de Laurent, par une petite session de recherche d’anciens sentiers perdus sous le bois coupé et abandonné au sol. Session qui nous amènera à la conclusion suivante : y’a du potentiel mais y’a du boulot…
De retour à Muret, 32 km pour 560 m de D+.

http://www.visugpx.com/?valid=3YZoHTfzV3&pass=9b7de

Lire la suite

Sortie Aragon 20/11/2016

20161120 100925« Rien n'est jamais acquis à l'homme ». Malgré ces mots d’Aragon (Louis, le poète, vous pouvez vérifier) et sur une idée originale de Sylvain, 4 biclous (Sylvain donc, Laurent, Olivier M et moi-même) partirent en ce beau dimanche matin vers Aragon (justement) pour voir si ils pouvaient quand même prendre un peu de plaisir sur les chemins rocailleux du Cabardès.
Sylvain passe me récupérer chez moi et nous arrivons sur le parking d’Aragon en même temps qu’Olivier et Laurent, ce qui démontre encore une fois l’étonnante capacité des biclous à être parfaitement synchrones.
Pas le temps de finir de décharger les voitures qu’Olivier nous surprend tous en dévoilant son nouveau vélo qu’il avait jusqu’ici pris soin de dissimuler sous une épaisse couche de couvertures à l’arrière de sa voiture : un Rocky Mountain ALTITUDE 27,5 en charbon avec un équipement de malade (fourche FOX 36 mm avec 160 de débattement, freins et transmission XTR, ….). Autant dire que nous étions tout de suite convaincus par les qualités de l’engin, y compris par la sublime couleur « Lie de vin » du cadre.
Tout s’annonçait donc sous les meilleurs auspices mais voilà que Sylvain, sans doute blessé dans son orgueil de ne plus être le seul biclou à rouler en Rocky Mountain, se met subitement en tête de nous démontrer que son RM Element est lui aussi bourré de qualités en effectuant un wheeling sur le parking. Trop d’énergie dans la démonstration peut être mais Sylvain dépasse allégrement le point d’équilibre, se renverse et chute assez lourdement sur l’arrière train. Chute précoce de laquelle Sylvain se relève visiblement perclus et ébranlé, ce qui se confirmera plus tard.
Nous partons cependant sur les traces de la trace de La Canarde 2015 modifiée par Laurent, ce qui nous permet notamment d’emprunter quelques singles sympathiques et de faire du tricot autour des capitelles, le tout dans un décor toujours aussi agréable et sous un ciel clément.
La sortie n’étant finalement pas tant que ça sous les meilleurs auspices, la tige de selle télescopique de Laurent se met subitement en tête de ne plus fonctionner ce qui l’handicape sérieusement dans les passages engagés. Pour faire bonne mesure et soucieux de montrer qu’il est aussi capable de retourner un Rocky Mountain , Olivier décide de le faire dans l’autre sens (par souci d’originalité sans doute) en réalisant un OTB qui laissera quelques traces et certainement quelques douleurs.
A la moitié du parcours, alors que nous repassons à proximité du départ, Sylvain, toujours sous le choc de sa chute, décide d’arrêter là et de rentrer. Laurent, qui en a marre de s’arrêter pour remonter sa tige de selle tout les deux km se joint à lui. Olivier et moi-même finirons donc le parcours tous les deux.
Au final 49 km pour un peu plus de 1000 de D+, pas mal de singles caillouteux sympathiques et de beaux paysages. Dommage que les avaries humaines et mécaniques aient quelque peu gâché la fête mais comme disait Aragon : « Rien n'est jamais acquis à l'homme » !
Marc

Wp 20161120 11 57 38 pro li

Lire la suite

WE Argeles/Mer 11/11/2016

Wp 20161111 16 24 55 pro liC’est Hervé qui nous a invité sur ces terres durant ce week-end a rallonge. Mais vendredi, rien n’était encore gagné car des trombres d’eau tombaient sur la route. Et à l’arrivée, c’était pas genial non plus. On est quand même parti dans l’apres midi, accompagné par un peu de vent. Hervé taille le chemin. On passe par des bords de mer mais rapidement on attaque le dur de dur. De bonnes pistes mais avec une inclinaison fortement prononncée. Je suis rapidement dans le rouge. Heureusement qu’Antonio creve à l’avant, ça permet de reprendre le souffle. Arrivés au col de la tour de la Madeloc, le vent est dementiel. Au début de la descente, il a fallu pedaler pour devaler la pente. Mais rapidement ça revient à la normale. Le paysage est d’enfer. On domine la cote catalane et le village de Banyuls. C’est un régal avec le soleil couchant. D’ailleurs on se presse un peu pour rentrer avant la nuit. Et finalement juste à tant. Très belle premiere journée. 38km D+693m

Wp 20161112 12 34 18 rich li
Le lendemain, rebelotte. Le samedi matin, le temps est tres clair mais un peu frais. Mais on va vite se rechauffrer. On va se tapper une piste montante, dont Hervé à le secret de 4km. La aussi le paysage est magnifique. On domine toute la vallée allant vers Perpignan. Les premières neiges sont tombées sur le Canigou. On arrive finalement à l’hermitage du château avec une petite église magnifiquement décorée. C’est le moment tant attendu de la descente. C’est aussi a ce moment qu’Antonio decide de crever à nouveau de la roue avant. Le retour se passe sans encombre. 43km D+928m

20161112 1613511
Je ne crois pas m’avancer de trop en disant que tout le monde a passé un excellent week-end. Et pour une fois même les épouses ont été d’accord.

Lire la suite

Week end du 09 octobre en Sierra de Guara

Les uns étaient au Roc, d'autres à Cahors, d'autres sont restés en local et moi je suis allé passé trois jours dans la Sierra de Guara avec 6 amis Vététistes. ça peut être le prélude à un WE Biclous Sauvages. Nous étions logés à "La meson de Castellazzo" superbe gite pouvant accueillir jusqu'à 35 personnes (dont deux dortoirs de 6 et 8 personnes). Le proprio (vététiste) nous a fait passer des traces dont une de 55 empruntant entre autres 3 des descentes de l'EWS 2015. WE top, gîte super, parcours extra, très techniques et variés. Bref le bonheur. Tout est dans le lien ci dessous
 http://vttescapade.fr/wp/retour-en-sierra-de-guara/
Philippe

Lire la suite

Sortie Labarthe 9-10-2016

Wp 20161009 10 11 58 pro li

Rendez vous pris avec Marc à 8h30 pour filer chez Jean-Pierre. Là bas on retrouve des amis de JP. Céline et Stephane, deux coureurs au long cours. Ils ont du fond et ils nous le montrerons dés la premiere montée, la cote du chemin de Goyrans. On enchaine quelques sentiers bien sentis mais vers le milieu de la matinée, nos amis nous font faux bon puis c'est le retour chez JP. Il est 11h et avec Marc, on ne va pas en rester là. Direction la forêt d'Eaunes mais par la route et vent de face. Marc est en forme mais moi j'ai les jambons qui explosent. On fini par se retrouver dans le bois pour une boucle puis c'est le retour par les coteaux. Mais comme on veut pas rester sur notre fin, on se farcie quelques raidillons dont le relief local a le secret. Il est un peu plus de 12h et on est cuit, c'est le retour au bercail. Au compteur un petit 60km avec 650m de D+. On fera mieux la prochaine fois...=)

Lire la suite

Roc d'Azur 2016 by julienF

Img 2328

Roc

Une grande découverte pour moi le Roc d'Azur. Je suis parti avec ma petite famille pour 5 jours de soleil, de plage et surtout du vtt évidement ...Que du plaisir de découvrir cet univers de passionnés. on est submergé dès le retrait des dossards par l'ampleur de l’événement. En fait tu prends autant de plaisir à participer aux courses qu'à profiter du salon des démos des shows avec ta famille (ma fille de 4 ans sur mes épaules en train d'applaudir freestyl'air qui font des front flip tout simplement magique!) . je tenais aussi à remercier Thierry un ami (voir photo) qui m'a suivi en me donnant une mine d'infos sur le roc.
Mais il est temps de prendre place pour moi à 2 courses successives jeudi et vendredi :
Rando Roc All Mountain 33km 1050mD+: Départ de roquebrune sur argens un peu moins de 400 participants : Je découvre ce terrain de terre et de caillasse, des jump en dilettante dans la 1ere descente je suis secoué et je chute dans la 2ème descente sur un passage très raide mais même pas mal...un arbre stoppe mes suspensions dans la 3eme, je pose pied a terre dans la 4eme! bref du lourd techniquement j'ai adoré ce parcours qui emprunte des passages de l'enduroc. je finis la rando en 3h15 un peu séché.
Le lendemain matin.... Canyon Roc marathon 82km 2300mD+ : Oups dès le réveil je me sent pas du tout en forme physiquement et dans la tète n'en parlons pas à l'idée d'affronter 80 bornes.j'y vais ou j'y vais pas ? de toute manière je vais le regretter si j' y vais pas...come on! Le départ se fait par vagues 500 concurrents sur 5 au total donc un peu moins de 2500 vtt impressionnant! Je me lance dans la 3eme vague en mode balade sans me mettre une seule fois dans la rouge pour arriver au bout. il faut savoir parfois ralentir la cadence quand le corps ne suit pas...c'est à la fois frustrant de se faire dépasser par tout le monde mais tu finis par oublier en sifflotant, en contemplant les paysages et en prenant du plaisir à rouler. Cela dit rassurez vous en descente je criais écartez vous svp laissez moi passer! La dernière descente sur saint aygulf était tip top j'étais seul!!! normal j’étais dans les derniers. lol. J'ai mis 9h09, le 1er a mis 3h45. Au final un séjour de dingue, je m'attendais pas à une telle organisation, il y a beaucoup de monde (environ 30 000 personnes sur les 5 jours) mais sans être oppressé. j'y retournerai pour faire d'autres parcours et j’espère avec quelques personnes parmi vous!

Lire la suite