Eaunes 28 06 2020

20200628 122957

« Tiens chéri, si j’avais eu du lard, je t’aurais fait une omelette au lard. Malheureusement, je n’ai pas d’œufs… » (Coluche). Voila un peu à quoi ont ressemblé nos échanges pour le choix de la destination de ce dimanche : nous nous sommes lamentés sur les mauvaises prévisions météo à Loudenvielle ou à Lourdes avant de nous apercevoir que nous, les candidats éventuels à une sortie extérieure, n’avions de toute façon pas de voiture à notre disposition pour nous y rendre…

Sortie locale donc dans notre chère forêt d’Eaunes et ses environs. Je propose à Julien de refaire la sortie des 1000 de D+ qu’il a posté sur Utagawa. GuillaumeF nous rejoindra peut être.

Je passe donc à 9h00 chez Julien et nous partons classiquement en bord de Garonne jusqu’à Estantens et remontons par la Ferrane pour faire « comme sur la trace GPS ». Ce qui s’arrêtera d’ailleurs là puisque le départ de la descente que nous avions rouverte et que nous avions baptisée un peu trop rapidement « le chemin des Biclous » est désormais doté d’une clôture qui nous interdit le passage. Nous redescendons donc par la Tuilerie, cherchons (mais pas trop) à retrouver la trace du single qui montait chercher deux ou trois bosses sur le coteau à gauche et finissons par tomber (au sens figuré) sur Benoît qui nous dit être là pour s’entrainer. Nous l’entrainons donc avec nous, ce qui à défaut de le faire progresser, aura été, je l’espère, beaucoup plus convivial que de rouler tout seul.

C’est parti pour l’Aouach. Petite exploration surprenante sur un single en cul de sac, gamelle de Julien (dont le maillot des Biclous ne se remettra malheureusement pas) et de moi-même ensuite, le tout expliqué par un manque flagrant de maîtrise de la marche arrière en haut des montées un peu trop raides. Puis petit tour sur la plage en bord de Garonne (Julien ayant des envies estivales bien compréhensibles) avant de remonter par la Borde Haute et de rallier la table d’Orientation où nous appelons GuillaumeF qui nous donne rendez-vous au Poney Club.

Retour en arrière par la route pour aller chercher la marche, le goulet puis nous basculons vers le  bois 1 (voir plus loin pour la nomenclature) et ses spéciales. Tout d’abord la Skwal, pour profiter de son récent reshapage, puis LazBenshapée et enfin la Grange où nous allons passer un certain temps puisque qu’après un premier passage sur le gap nous demandons à Benoît de nous filmer sur un nouveau passage « à la queue leu leu », non par cabotinage (bien sûr que non, voyons !), rien à voir non plus avec Bézu, mais bien dans un but uniquement pédagogique à l’attention de ceux qui ne le passent pas encore (mais ça ne saurait tarder, hein Olivier M ?).

Le déclenchement de la vidéo sur le portable de Julien ne semblant pas des plus intuitifs, nous devrons faire 2 passages supplémentaires sur le gap afin d’immortaliser le moment, à notre plus grand plaisir bien sûr. Enfin, le résultat est là :

J’en profite pour signaler que le gap, c’est bien, mais ramener la Grange à ce seul saut est fortement réducteur : il ne faut pas oublier la double sur le haut, les bosses sur les souches et la fin en apothéose dans le goulet ! Nous allons ensuite retrouver Benjamin, un pote de GuillaumeF à qui nous vouerons une éternelle reconnaissance puisque nous lui devons entre autres le façonnage (en français pour une fois) de LazBenshapée. Une deuxième montée du « raidard tracteur » nous permet d’aller chercher la DH entre les arbres, descente sur laquelle je m’abstiens toujours de prendre la double, de peur de finir plus dans les arbres que entre… si quelqu’un à un mode d’emploi, je suis preneur. GuillaumeF, sans doute déçu par ma pusillanimité, nous quitte alors pour regagner ses pénates. Benjamin nous laissera aussi un peu plus loin, au niveau du bois 2, non sans nous avoir fait découvrir cette nomenclature particulièrement précieuse pour qui désire se repérer facilement à Eaunes (après 10 ans à arpenter le bois dans tous les sens, il était temps me direz-vous…) :

Retour par Saint Amand où Julien ne voudra pas sauter ça (on se demande pourquoi) et par les bords de Garonne. Au final, nous sommes bien loin des 1000 de D+ promis avec seulement 800 m pour 40 km mais encore une sortie très sympa sur nos terres avec, notons le, une fréquentation importante de la foret d’Eaunes en ce dimanche matin par tout type de public , marcheurs, coureurs, vttistes, baladeurs familiaux, etc, et c’est tant mieux !

 

Commentaires

  • JulienF
    • 1. JulienF Le 29/06/2020
    Aucun regret au final, une belle sortie locale sans dépenser d'argent...une bonne ambiance, de la rigolade, du papotage, quelques gamelles, une belle vidéo, une bonne Fischer à l'arrivée et un beau CR. What else?
  • Benoit
    • 2. Benoit Le 29/06/2020
    Une bonne sortie, "l'entrainement" afin de faire un peu de physique était la . Cerise sur le burger, j'ai pu assister en direct live au "triplé aérien": classieux !!!

Vous devez être connecté pour poster un commentaire