Laguardiole

Sortie à La Gardiole du 1er mars 2015

  • Par Romain
  • Le 02/03/2015
  • 4 commentaires

Laguardiole

Vtt

De gauche à droite Sylvain et Romain, David n'est pas sur la photo car il etait mal rasé

L'humidité de ces dernières semaines ne nous laissant d'autre choix que de s'exporter dans d'autres régions si l'on souhaitait rouler sur des terrains "non imbibés" , 3 Biclous : David, Sylvain et moi (Romain) avons décidé de mettre le cap du côté de la Méditerranée. Et, bien nous en a pris, à la vue des trombes d'eau qui tombaient sur Muret dimanche dés 6h du matin ! Nous avons donc pris la route vers 7h15, encore hésitants sur notre destination. Nous avions à choisir entre deux destinations, La Clape (que David aime bien) et La Gardiole (pour laquelle Sylvain avait peaufiné une "petite" trace GPS). Arrivés au niveau de La Clape, c'est une petite bruine qui nous a décidé à tirer jusqu'à La Gardiole, d'où le départ c'est fait d'un parking de supermarché situé sur la commune de Balaruc dans l'Hérault. La Gardiole est précisément située entre Montpellier et les abords du bassin de Thau. Malheureusement, la bruine était toujours là à notre arrivée et la temperature d'environ 10 degrés. Nous avons alors pris le temps de s'équiper assez chaudement, avant de commencer à rouler vers 9h45. D'entrée nous nous sommes mis à mouliner sur environ 2 km de montée douce, ce qui a permis de nous chauffer un peu avant de rentrer dans le vif du sujet. En effet, les montées qui ont suivi nous ont rapidement fait oublier le froid dont on se plaignait sur le parking. Une succession de montées assez techniques et caillouteuses (roche calcaire) nous ont déjà fait poser quelques pieds à terre à ce moment là. Ce n'est qu'au bout d'une dizaine de km que nous apercevions enfin la mer, et que la pente s'adoucissait. De là, quelques sentiers plus larges nous ont permis de reprendre un peu de vitesse avant d'arriver enfin sur des "singles" sympas et plutôt descendants. Mais cela aura été de courte durée car "tout ce qui est descendu, doit se remonter!" Nous avons donc repris un bel enchainement de montées techniques ou Sylvain a pu faire parler la légèreté de sa nouvelle monture. Dans ces montées juste avant le 20ème km, Sylvain et moi entendions souvent comme un écho dans la vallée... Le temps de se rendre compte que c'était David qui râlait contre "les pierres flottantes". On a bien rit ! Puis une nouvelle partie de descentes bien caillouteuses s'offrait à nous, au terme de laquelle notre premier arrêt ravitaillement, nous a été imposé par une crevaison que j'ai dû subir. Mais plus de peur que de mal, car malgrè une petite frayeur nous sommes parvenu à réparer grâce à un "outil magique" dégoté par Sylvain (merci à lui). Le retour aux affaires fut particulièrement rude car il s'agissait d'un portage(bien vertical) de quelques dizaines de mètres qui nous a mis un premier "coup de barre" après s'être un peu trop refroidi le temps de la réparation. Puis, desuite après, une récompense arriva ! La première partie de descente, où nous avons d'ailleurs croisé quelques Enduristes. Autant dire, que la première partie était HARD, avec des marches en dévers, assez dangereuses même. Sylvain s'y est fait ses premières frayeurs, et je lui ai emboité le pas en frôlant l'OTB ! David lui s'en est bien sorti. La suite, étant plus ludique, nous a permis de nous lâcher un peu. Arrivés en bas, de nouvelles montées idem aux autres, commençaient à nous rappeler notre condition physique "de saison"... Puis nous fumes de nouveau récompensés par un beau point panoramique "La Madeleine" (à l'extrême est du massif avec à son sommet l'ancienne chapelle Saint-Baudile), là ou nous avons pris quelques photos. Suite à cela un petit "single" avec quelques petites marches et quelques petits sauts nous a ravi ! Nous avons ensuite longé un chenil, joué la débrouille pour passer sous un pont en chantier, traversé l'autoroute, aperçu un terrain de Trial et contourné le massif par des "singles" assez plats mais très ludiques qui furent bien plaisants ! Entre temps, le soleil avait fait son apparition et la température commençait à grimper rapidement; tout cela arrivant en même temps que la reprise de la grimpette, nous nous sommes arrétés (à environ 32km) pour se dévêtir un peu et se ravitailler. Le réveil furtif d'une colonie de moustiques a écourté cet arrêt. Nous sommes donc repartis de plus belle avec quelques phases de chemin plats et enchaînements de montées descentes. C'est aux environs du 38ème km que ça s'est sérieusement corsé avec une longue montée avec des parties d'ornières en terre fine et d'autres comme des petits lits de rivières pour finir par perdre le grip sur une dernière partie faite essentiellement de marches et de cailloux (c'est le moment choisi par mes jambes pour me proposer les premières crampes, j'ai donc fini celle là en poussant le vélo). Une dernière courte pause pour se ravitailler et nous attaquions une nouvelle partie descente technique bien négociée par nous 3. Au 42ème km, c'était au GPS de nous jouer des tours, nous amenant à improviser un peu pour regagner la dernière partie du parcours à profil plutôt descendant sur des chemins bien larges mais aussi par un lit de rivière en pierres que nous avons attaqué plein Gaz ! L'arrivé c'est faite vers 15h45 sous un beau soleil et une température clémente qui nous a permis de débrifer tout ça en se changeant après avoir pris quelques photos. Je remercie Sylvain pour ce beau parcours trés agréable bien qu'exigeant. Merci aussi à David de m'avoir convié à se déplacement. A très vite sur les sentiers. Romain.

Au final 50 km pour 1400 m de D+ en 4h46 de roulage

Commentaires

  • Romain
    • 1. Romain Le 03/03/2015
    Au final, parcours de 50km avec 1400 de D+.
  • davidprevost
    • 2. davidprevost Le 03/03/2015
    C'est vrai que ces pierres flottantes mon bien agacé et monfait posé le pied a terre mais je me suis vangé dans chaque descente, a fond vite :))
    Sinon un superbe endroit et comme nous avons appris de Sylvain, Lagardiole c'est pas pour les tafioles.
  • cyril
    • 3. cyril Le 03/03/2015
    tu as donc rencontré David et sa légendaire joyeuse façon de s'exprimer qui ne le laisse pas passer inaperçu ! rires
    Beau CR !!! a bientôt sur les Sentiers
  • sylvain
    • 4. sylvain Le 03/03/2015
    Bonjour a tous,
    Après un mois sans vélo j'étais comme un junkie en plein manque. La seule thérapie possible était d'y retourner m'en mettre plein les narines des senteurs de la garrigue méditerranéenne. Et quoi de mieux que Lagardiole avec son terrain exigeant. La bas le cailloux ne fait pas de la figuration il est acteur à plein temps et fait même du zèle la preuve d’après David il flotte .
    Avec mon nouveau bike type XC j'ai eu un peu de mal à appréhender le terrain mais j'ai aussi ressentir tout le potentiel qu'il contient et cela me promet de sacré belle aventures.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire