Sortie ALaric du 11 Mai 2018

  • Par sylvain
  • Le 11/05/2018
  • Commentaires (1)

Alaric

Ah l'Alaric mais que c'est magnifique.
Effectivement cette petite montagne au Sud Est de Carcassonne est vraiment magnifique mais aie qu'est ce qu'elle pique et cela de de 2 manières. La première au sens propre par le type de végétation surtout lorsque vous tombez dans les chênes kermès, les genêts épineux et autres réjouissances de la garrigue, la deuxième au sens figuré car les montées peuvent être bien piquantes pour les guibolles.
Au départ de ce matin deux biclous, le chiffre tendance du moment, parti pour aller se faire du cailloux dans la "combe des graviers". Arrivée sur place je fouille dans toutes mes affaires mais il faut se rendre à l'évidence, j'ai oublié mon GPS et donc la trace que va avec. Ca commence bien. Pas grave on fera au feeling. Après un départ un peu pifométrique et un peu de jardinage on récupère la piste qui monte au sommet (antennes) sur un bon rythme. Jusque là toutti va bene. Au sommet on rencontre un VTTiste du coin qui nous guidera pour descendre la "Combes des graviers" descente très connue du coin. Un belle descente parsemée de cailloux plus ou moins denses et plus ou moins gros. A mi pente une variante est possible nous la choisirons. Une fois en bas pas d'autre choix que de remonter par quasi la même piste ce que nous ferons quasi au même rythme. Avant le somment on prendra un single qui nous emmène sur le versant nord. Jusque là toutti va bene. Cette descente finalement assez facile se termine par une succession de petites bosses et là je coule une bielle en direct sans prévenir, je me retrouve scotché au terrain plus aucune patate pour avancer je perds même un peu de lucidité si bien que je bascule dans la végétation décrite plus haut et coté pente. Heureusement qu'Olivier sera là pour me sortir de ce pétrin car coincé sous mon vélo j'étais incapable de me remettre seul sur mes pieds. Pas de conséquence fâcheuse mais jai bien profité du coté piquant des plantes locales. La fin du parcours sera pour moi une galère car non seulement j'ai plus de jus mais en plus j'ai super mal aux jambes dès que le pourcentage dépasse 2 ou 3 ce qui est très fréquent. Je finirai la sortie mi à pied mi à vélo en mode survie. Mon diagnostic est que jai du prendre un coup de chaud car le soleil mous a bien cogné dessus et cela sans un soufle de vent. Il faisait 35°C sous le soleil au thermométre de la voiture.
Au final 43kme et 1350 m de D+

Chute garrigue

Petite scéance de détente dans la garrigue

Alaric

Commentaires (1)

1. christwend 16/05/2018

Je vois qu'il a eu le temps de prendre une photo juste avant de sortir le chef des épines bien belle esprit.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire