Le Rando Blog

Ceci est un espace dédié principalement aux Biclous Sauvages.
Eux seuls peuvent déposer leur compte-rendu de leur randos.
Par contre tout le monde peut en profiter.

VTT MURET met à votre disposition les traces GPS de ses randonnées à titre gracieux et indicatif. Certaines de ces randonnées sont organisées par des clubs qui ont négocié un passage temporaire sur des terrains privés. VTT MURET vous déconseille d’utiliser ces traces pour refaire le parcours.
Si vous le faites toutefois, seule votre responsabilité pourra être engagée.

Sortie VTT 03/12/2017

20171203 092933

Ayant raté la sortie "Biclous-tordus" (chère à Marc...) du samedi matin, je m'inscrivais sur le forum à la sortie VTT du dimanche, avec la ferme intention d'y aller, même si les températures annoncées devaient être plus qu'hivernales.
Départ 8h20 de mon domicile Eaunois pour le point de rdv et là, vous n'avez qu'une seule envie, c'est de retourner sous la couette car à -3, -4°C mes pieds et mes doigts, pour ne pas dire le reste..., n'ont pas envie de me suivre.
Arrivée devant le lycée à 8H50, un groupe est déjà sur place et se prépare mais il ne s'agit pas de Biclous. Le restant "des nôtres" arrive à 8H55, sont présent JulienF, LaurentF et notre secrétaire Marc, nous partons à 9H00 tapante pour notre périple matinal.
Nous commençons par du classique bord de Garonne et son single, où nous croisons notre couple habituel et son chien. Puis à l'arrivée sur Estantens, Julien, qui n' a qu'une seule envie c'est de se faire mal au cuissot, propose de monter par le single "des Biclous" ouvert ce printemps. Marc prévient "en haut il faudra pousser..." et bien ça ne le décourage pas et nous voilà attaquant la route puis le dis chemin et effectivement,....j'ai poussé et j'ai eu "mal au cuissot" ! , puis nous redescendons vers la Ferrane, pour attaquer un single simple en sous bois qui nous amène en haut d'une descente dont Marc à le secret et qu'à son arrivée Laurent ponctue d'un "Eh bien, s'il croit que je vais passer par là..." et Après Marc et Julien,....il le descend, "c'est grâce à mon nouveau vélo", nous dit-il en tout cas bravo à lui. Moi au contraire, je préfère rebrousser chemin (je vous l'ai dit au début....tout mes attributs n'ont pas voulu me suivre ce matin).
De la Ferrane, nous entrons dans le bois d'Eaunes où sous la direction de Marc nous allons suivre différents singles très secs et pentus dans les 2 sens, pour retrouver notre ami Christian (et sa mobylette....non je rigole, je veux le même....), qui ayant posté sur le forum à 8H32 en disant "j'arrive" et ne nous trouvant pas ayant, est partit avec le groupe, dénommé au début de ce post.
Après quelques singles de plus, je quitte mes acolytes après une sortie froide mais effectuée sous un beau soleil.
Cela fait donc pour moi :
25,9 kms pour 654 m de D+

20171203 095212

Lire la suite

Sortie Guidon Tordu

Petite discussion lors de l' AG du club ayant eu lieu courant novembre , petit tour de table et je propose à ceux qui le souhaite une sortie route à l' occasion, si terrain VTT impraticable ou autres motifs, certains biclous sont assez réceptifs, d' autres un peu moins ( je ne vise personne bien attendu Marc ! )
Petit échange de message avec antonio sur une possible future sortie route, parfait puisque quelques jours plus tard se déroule la sortie mensuelle du magasin Chullanka à Portet sur garonne.
Rendez vous pris avec antonio et hervé , Samedi 8H15 rendez vous sur muret dans une boulangerie pour déjeuner ,entre courageux, avant de braver le froid et le léger vent qui glace le sang ( déjeuner offert par senor antonio ).
Départ donc direction portet , longeant l' avenue jacques douzans pour continuer boulevard joffrery , direction roques par la route aux 4 dos d' âne ( voire 5) passage devant la boucherie du paternel ( je fais un peu de pub ^^) on est presque arrivés, tandis qu' un camion , qui essai de gérer au mieux le passage d'un rond point, nous bloque le passage, attendons sa fin de manoeuvre pour arrivé au magasin.
Rideau en métal baissé, nous nous assayons sur les plots rouge devant l' entrée , essayant de nous réchauffées aux mieux les mains, que le froid polaire nous a gelées, antonio fait des vidéos ( un peu comme martine mais elle , était a la plage et un peu partout mais surtout ailleurs) nous parlons de vélo , parlons du soleil tandis que plusieurs cyclistes arrivent aux comptes gouttes, présentation faites , les habitués sont de sorties , moi c'était mon baptême, un biclous arrive, David , parer de jaune pour le voir au loin, comme beaucoup de cyclistes lors de cette sortie.
Nous attendons impatiemment notre guide pour partir se réchauffer sur la route, le vent souffle un peu , top départ !! la route jonchée de feu tricolores nous fait déchausser à chaque fois, par manque de chance ils étaient souvent rouges.
Nous prenons la direction de lacroix falgarde en passant par pinsaguel , corronsac, espanes, un problème technique sur une jante nous fais nous arrêter en haut d'une côte pour attendre le groupe, j'étais frigorifié ( je pense pas avoir été le seul dans cette situation mais mes doigts se sont réchauffés d'un coup et sensation très bizarre de picotements dans les doigts pas très kiffant mais j'ai pu retrouver l'usage de mon annulaire et auriculaire venerque, le vernet, labarthe sur leze, pins-justaret et retour au point de départ par pinsaguel.
Après l'effort le réconfort, pause goûter , chocolatines, croissants et autres café, chocolat chaud offert par notre hôte du jour, nous refaisons la sortie, échangeons nos impressions du jour sur le temps, le parcours et de la prochaine sortie Chullanka prévue en 2018.
Il est tant de dire au revoir pour rentrer chez nous , antonio se fait une frayeur , pensant s' être fait dérober ses lunettes , nous repartons donc sur muret se mettre au chaud.
Pour ma part , sortie fort sympathique même s' il a fait froid , à refaire !!
66 km, 335 D+, 25,2 km/h de moyenne.

Lire la suite

Sortie Trausse 26/11/2017

Capture 2Cela semble devenir une pratique courante chez Sylvain, suite à une rando organisée ou pas, il ressent le besoin impérieux de revenir sur les lieux du crime. Parce que souvent il y a du monde et que c’est difficile d’exprimer son flow dans toute sa splendeur par manque de place, mais aussi et surtout pour affiner et travailler ces fameuses techniques et tellement enviées à travers la petite planète du vtt. C’est donc pour cette raison que nous retrouvâmes sur les terres australes de Trausse Minervois. Les températures, elles, n’étaient pas au courant de l’australité géographique. Un petit 3°C nous attends au départ et le vent polaire nous défrise la mise en pli. Le port du casque accompagné d’un fin bonnet remédiera rapidement à cette petite infortune. Le géant des Vosges, Sylvain, le bien nommé (Sylvain=Sylviculture + Vosges + silhouette longiligne… Comprendra qui pourra) ne s’habille que de quelques pelures car le froid ne l’atteint pas. Il est de ces ethnies nordiques dont la génétique issue de la sélection naturelle a des mieux armée pour lutter contre les températures proches ou égale à 0. Voir beaucoup moins. Ce qui est pour moi, homo midicus, presque insurmontable, lui frétille de plaisir. Ce n’est pas du sang qui coule dans ses veines mais de l’antigel. Je chausse, je superpose, j’emmitoufle moultes couches pour palier à ma propre défaillance génétique. L’instinct de survie m’envahie. J’en remet un peu plus dans le sac au cas où. On ne s’est jamais. Dés fois que… Il me dit : « Tu vas crever de chaud avec tout ça ! ». Ben voyons, cause toujours. Les prémices du départ furent un peu long mais finalement nous voilâmes lancés sur les sentiers. Le ciel est dégagé par le vent polaire mais mon petit doigt me dit qu’il fera meilleur dans les sous-bois. Et assurément, sur les versants à l’abri du vent du Nord, on était bien. Décidément mon petit doigt a toujours raison. Je communiais doucement avec le soleil afin qu’il réchauffe mes vieux os. Puis vins la première cote, je commençai a sentir une agréable douceur envahir mon corps. Non, ce n’était pas la selle qui me rentrait dans le cul mais bien la chaleur. Puis vins la deuxième cote, et là, la chaleur s’est faite plus présente. A la troisième, un peu plus impérieuse. Et à la quatrième, « Putain fait chier ! Je pette de chaud ! ». « Ben oui, je te l’avais dit » fait Sylvain. Je bourre mon sac avec mon surplus de peau. J’ai reproduit ce schéma comportemental plusieurs fois jusqu’à finir presque à poil. L’homo mordicus avait raison. Rien se sert de se dévêtir, il faut partir à poil. Passé cet épisode épique, nous nous régalâmes dans ces contrées joueuses. Même pas une flaque pour tremper les crampons. Que du bon. Sylvain dans son euphorie endiablée fini quand même par se prendre une petite pellasse. Il ne parviendra que partiellement à atterrir sur les protections enfilées au départ. Les protections c’est bien mais il faut y tomber dessus. Rien de grave. C’est du solide des Vosges, je vous dis ! Et puis, plus par solidarité que par maladresse, vous me connaissez, je fini par m’en prendre une petite aussi. Rien de méchant. Cela me laissera une douleur à l’épaule qui ne me quitteras plus de toute la rando. Saloperie. Même dans les côtes, il m’est difficile de tenir le cintre. Pour les descentes on verra plus tard. Sylvain me dit qu’on n’est plus très loin d’une super descente alors je prends sur moi. Mais pas trop non plus. Sylvain arrive tant bien que mal à me supporter. Et moi aussi, j’ai envie de me la faire cette descente. Même à quatre pattes. Euh, quand même pas. On arrive tout en haut d’une carrière de marbre. Le paysage se dégage enfin de la forêt. Et effectivement ça valait vraiment le coup. La dite « La planète » est bien conforme à sa réputation. Facile et très joueuse. Un pur régal. C’est enfin, pour moi, le temps de retourner à la voiture. Un bon massage et ça devrait aller mieux.
48km - 1400m

Lire la suite

Sortie bien matinale du dimanche 26 novembre 2017

Tout commence ce dimanche 26 décembre 2017.
Il est 5h du matin, réveillé, ne sachant pas quoi faire, plus envie de dormir. Aller hop, je prépare mes affaires je vais rejoindre Julien, Marc et Ghislain au point de rendez vous. Un petit message sur le forum pour les avertir de ma venue. Je charge et je décolle. Une fois arrivé sur place Ghislain me rejoint. Je fais sa connaissance ainsi que sa nouvelle monture qui est par ailleurs magnifique (Giant ANTHEM 2018). Entre temps Marc nous rejoint (petite remarque: trio de Giant). Julien et son Lapierre arrivent. Julien, qui n’est pas au meilleur de sa forme à cause de son bras mais qui nous fait quand même le plaisir de sa venue. Nous voilà partis sur l’avenue Henri Peyrusse, puis les bord de Garonne. Bon je peux vous dire qu’à 8h30 sa pique. Ensuite un dilemme se pose : quelle direction prendre pour rejoindre les bois de Eaunes? Et oui suite à la pluie d’hier c’est gras. Marc nous propose de passer par la montée du chemin des Terris et oui il avait mangé raclette la veille. « Marc tu veux nous tuer » demain ‘ce je propose de passer par la montée du chemin de la Ferrane que je pense plus raisonnable au vu des conditions des chemins. Une fois arrivé en haut nous partons sur les chemins de Jouiliou pour revenir sur le bois de Eaunes du côté de la salle des fêtes. Après avoir fait mumuse dans les bois nous voilà partis au point de rendez vous ( table d’orientation ) rejoindre Olivier.T, Gilbert, et Romain un futur Biclous. Il est 9h45, l’autre groupe nous rejoint et je fais la connaissance de Romain et de son GIANT TRANCE. Olivier nous annonce qu’il n’a plus de frein arrière mais pas d’inquiétude ça revient de temps en temps «  même pas peur l’homme », nous voilà donc repartis dans les bois sous la direction d'Olivier.T vu que notre groupe avait déjà roulé. 10h45 Olivier.T propose une pause gourmande, en même temps nous en profitons pour réfléchir au chemin du retour.On monte, on descend ????? Marc nous amène sur un de ses lieux favoris, un spot avec des petits sauts. C’est beau de voir l’homme aussi à l’aise. Pauvre Julien frustré de ne pas pouvoir lui lécher la roue arrière ( vilain bras ).Et là, après quelques kilomètres Ghislain nous titille Marc à propo de son pneu Michelin ( vu que nous étions montés en majorité en MAXXIS ) «  c’est qui le patron » par vengeance Marc décide de prolonger par une montée bien sympathique pour prouver la fiabilité des Michou.Nous longeons les chemins de la tuilerie si je ne me trompe pas, pour revenir sur les bords de Garonne sur le rythme effréné de Marc et Julien qui étaient en retard.
En conclusion,
38,9 km pour 722 mètres de dénivelé positif.
Le froid fut vite oublié grâce à l’ambiance chaleureuse de vous tous.


 

Lire la suite

Trausse 19 novembre 2017

20171119 135449

Cela faisait déjà un moment que Philippe nous avait avertis : « le 19 novembre, pas le choix, tout le monde à Trausse, et en plus c’est pour la bonne cause ! » Eh oui, c’est pour la bonne cause puisque cette rando est organisée dans le cadre du Téléthon. Je ne sais si c’est un élan irrépressible de générosité chez les Biclous (comme toujours me direz-vous !) ou l’appel irrésistible des singles traussois, mais voila que les posts et les candidats fleurissent sur le forum dès mardi : Philippe bien sûr, puis Julien, puis votre serviteur, puis Sylvain, puis Christophe qui prévoit de venir avec son fils, puis David, puis Olivier M et puis enfin Laurent G qui compte bien profiter de l’occasion pour étrenner avant l’heure son nouveau cadre tout neuf fourni en garantie par CANYON suite à une casse brutale à lors d’une sortie à Labruguière. Neuf biclous donc, qui se réduiront à huit samedi, David prévoyant finalement une sortie sur route…Nous voila donc partis ce matin, Philippe, Olivier M et Laurent G d’un côté, Christophe et son fils d’un autre et Julien, Sylvain et moi-même encore d’un autre. Sur le Parking, nous tombons sur Christophe et son fils, et Philippe nous appelle pour nous dire qu’il nous attend aux inscriptions. Ce sera malheureusement le seul contact de la journée avec ces biclous, puisque nous ne les verrons pas, pas plus d’ailleurs que nous ne reverrons Christophe et son fils partis un peu plus tôt que nous aux inscriptions. Nous apprenons aux inscriptions que la fréquentation de l’édition 2017 a atteint un nouveau record avec plus de 400 participants et nous nous attendons donc à trouver un peu de monde sur les chemins. Les 15 premiers km nous amènent vers La Livinière en dessous de Félines entre Aude et Hérault, puis nous revenons au dessus de Trausse. La rando se déroule essentiellement sur des singles joueurs avec une succession de petites montées et descentes bien énergivores. Les tracés des trois circuits (30, 45 et 53) étant largement communs sur le début de la rando, nous avons droit à de nombreux embouteillages à la moindre difficulté, et il faudra attendre jusqu'au 30ième km de notre circuit pour quitter définitivement les traces du cricuit le plus court. Comme nous sommes partis tard, les VTTistes se font donc plus rare sur notre chemin et nous retrouverons carrément seuls dès que nous aurons pris l’embranchement du 53km. Embranchement que j’ai d’ailleurs failli ne pas prendre tant j’avais déjà mal aux jambes et au dos. Mais sur la lourde insistance de mes camarades (notamment Julien) je finis par capituler et nous voila partis dans une ascension qui attaque sévère avec une piste bien raide et quelque peu caillouteuse. D’ailleurs le caillou sera omni présent jusqu’au sommet ce qui me vaudra, outre une croissance exponentielle de mon mal aux jambes et une baisse non moins spectaculaire de ma forme physique générale, un plongeon dans la végétation locale suite à une tentative de franchissement d’un passage délicat. Heureusement les paysages sont fantastiques et je me dis  « Vois comme c’est beau, Vois comme tu as bien fait de venir ! » pour me donner du courage. Dans la montée nous rencontrons les collègues de VTT Escapade avec qui Philippe, Sylvain et moi avions roulé à Bruniquel fin octobre et nous finirons la rando en nous suivant à peu près. Le sommet arrive enfin, et surtout la descente qui suit que je ne vous décrirai pas ici tant les mots sont vains à traduire le plaisir ressenti à dévaler ces singles magiques. Eh oui, fallait y être !

Merci donc à Julien et à Sylvain de m’avoir convaincu de faire le grand circuit.

Au final, d’après le GPS de Sylvain, 53 km et 1500 de D+.

20171119 125933

Nouveau site BTT Puro Pirineo

Img 3989

Bonjour à tous
Ce WE, je suis allé faire du VTT en Espagne avec 7 Copains.
Le site BTT Puro Pirineo: près du village de Casejon de Sos : http://www.bttpuropirineo.com/
Site très bien fait : tracé gps, carte, tout y est.
Style VTT : typé Enduro. De grosses montées sur piste et de très belles descentes (à les lire la meilleure descente des Pyrénées sur le circuit 15).
Arrivée vendredi à l'auberge du coin (18 € la nuit avec petit déjeuner très bien).
Donc, on est allé vérifier les écrits des espagnols.
Circuit numéro 15 l'intégral de la Gallinero : au programme 1350m en + et en -.
Montée tranquille car le dénivelé se fait en une seule fois pour une très grosse descente. La météo n'est pas trop mauvaise, un peu de vent froid et peu de soleil.
Arrivée en haut, on dégonfle les pneus et enfilage des protections pour ceux qui en sont équipés et c'est parti que du bonheur à faire et à refaire et à rerefaire.
Et le dimanche, après un réveil plus tardif suite à quelques bières bues la veille, on finit par partir sur le n°4.
3 petites montées pour 1050m de dénivelé.
Le soleil était revenu et le vent avait disparu journée de rêve short et t-shirt.
Montées très raides sur des pistes pour des descentes techniques comme je les aime.
Je ne connais pas encore la Zona0 mais d'après mes copains c'est tout aussi bien.
Ils sont forts ces Espagnols!
La prochaine fois que j'y retourne je vous fais signe car le secteur comprend plus de 20 circuits et il faudra que je vous montre cette super descente.
Le site est a 3H15 de Muret.

Img 314

Lire la suite