Le Rando Blog

Ceci est un espace dédié principalement aux Biclous Sauvages.
Eux seuls peuvent déposer leur compte-rendu de leur randos.
Par contre tout le monde peut en profiter.

VTT MURET met à votre disposition les traces GPS de ses randonnées à titre gracieux et indicatif. Certaines de ces randonnées sont organisées par des clubs qui ont négocié un passage temporaire sur des terrains privés. VTT MURET vous déconseille d’utiliser ces traces pour refaire le parcours.
Si vous le faites toutefois, seule votre responsabilité pourra être engagée.

Sortie enduro à Caunan en Gelis du 15/10/2017

Caunan 2017

Velo laurent

Sur le forum les esprits s'échauffent, tout le monde veut aller faire du single à qui mieux mieux en ce dimanche qui s'annonce magnifique. Ca parle spéciale, trace enduro, protections à prendre ou pas enfin bref c'est l'effervescence. Je suis à fond dedans je prépare la trace pour intégrer "les spéciales" je m'y vois déjà. J'ai tout ce qui faut un vélo au format 27.5+ avec boost + plein de débattement, des protections partout bref je suis au top question matos. Je m'endors samedi soir des rêves vélocipédiques plein la tête me voyant survoler les cailloux maitriser les courbes enfin bref avoir la maitrise du vélo.
Le dimanche matin on passe donc à la pratique, à la mise en application et je dois avouer que je n'ai ni réussi à survoler les cailloux (j'ai même été bien secoué façon Orangina) ni à briller par ma maitrise. Toutes ce matos et ces protections pour si peu d'effet, à ce rythme je vais finir par les mettre pour aller acheter le pain. Finalement l'essentiel n'est-il pas ailleurs? N'est il pas de partager une balade entre potes qu'importe l'endroit et la pratique? de vivre des choses communes? Pierre De Coubertin disait "l'essentiel c'est de participer" on se console comme on peut.
Si nous n'avons eu aucune chute à déplorer nous avons cependant vécu un évènement hors du commun avec la casse en direct du cadre de Laurent (voir photo). Celui ci s'est coupé net au niveau du tube qui part vers la selle. Son vélo "grinçait" depuis un moment et en pleine descente juste un petit "crac " pour annoncer le sectionnement franc du cadre. Le reste de la descente a été un vrai calvaire pour Laurent mais il a réussi à rejoindre la voiture sur le vélo .
Au final 35 km pour 1400 m de D+ dans un endroit magnifique ou il faudra revenir car on est loin d'en avoir fait le tour.

Lire la suite

Sortie hebdomadaire Biclous 11 Octobre 2017

20171011 190750

RDV habituel pour les membres et les non membres qui veulent essayer de rejoindre notre meute, mercredi 18h00 au pied de la statue du Maréchal Niel à Muret.

J'arrive le premier, j'avais peur d'être en retard... et puis, je suis rejoins par un jeune homme à l'allure svelte et au bouc pointu, Ghislain, nous faisons connaissance parlons....vélo et de sa prochaine monture, puis Hervé, suivi de Laurent, Marc et enfin OlivierM nous rejoignent.

Nous partons sous le commandement de Ghislain, par du classique bord de Garonne, jusqu'à Estantens, puis l'Aouach s'ouvre à nous, nous croisons de magnifiques spécimens de la gente féminine qui laisse penser à Laurent que "la course à pied c'est peut+être mieux que le VTT". Arrivée au village, nous commençons notre ascension par la route sous la direction de Hervé qui, depuis qu'il fait du vélo de route, aime bien le bitume pentu. Il est à noter que Laurent décide lui de retourner sur Muret certainement pour se mettre rapidement au jogging....Mais tout cet asphalte et là pour la bonne cause, nous nous retrouvons juste au dessus du village de Mauzac pour attaquer des singles descendants et joueurs. Ghislain en profite pour s'apercevoir que ses pédales automatiques ont une fâcheuse tendance à ne pas l'être...automatique !.
Après cette boucle, c'est un retour à l'Aouach que nous prenons en sens inverse sous le commandement de Marc et OlivierM, tout se passe bien jusqu'au point culminant où nos 2 acolytes, nous enjoignent fortement de prendre à gauche, pourquoi à gauche, "cherche pas à comprendre c'est à gauche..... .Hervé, Ghislain et moi même tout penauds prenons "à gauche" pour nous retrouver en haut d'une descente à fort pourcentage que nous....ne descendrons pas, c'était donc un piège.....afin de tester nos attributs masculins qui là, je dois le dire, se sont réduits rapidement...
Puis, nous ressortons des bords de Garonne par la montée le Tuilerie pour qu'en haut, je laisse le groupe finir son retour sur Muret et moi mon retour sur Eaunes par la route car je suis un tantinet en retard.
Une belle sortie, bien accompagnée qui pour moi fît :

30,4 kms pour 451 de D+



 

Lire la suite

Enduroc & Roc d'azur 2017

Img 598

2ème édition pour ma part, cette année inscrit sur l'enduroc le samedi et le roc d'azur le dimanche. Je vous dit d'emblée j'ai un énorme coup de cœur et un coup de gueule à vous délivrer!
Le temps de récupérer mes dossards la veille, un arrêt au stand formula pour changer les plaquettes et purger les freins c'est gratos! Je m’apprête à vivre une 1ère journée vtt des plus belles de mon existence...dans le top 3 avec Ainsa et le Caroux, vous l'avez compris qu'il s'agit de l'enduroc!
Enduroc 2017 : Enduro 38km 5 spéciales chrono 1500D+
sur le programme est indiqué casque intégral, coudières, genouillères, protection dorsale obligatoire. Bon ok ça va je m'équipe et je me pointe un peu avant 9h place Perrin à Roquebrune sur Argens. Beaucoup de jeunes, un catalogue de bikes haut de gamme, du fun! Le départ est individuel par numéro de dossard toutes les 30 secondes. Les élites d'abords, les électriques puis le reste du field. Je partirais finalement à 10h30 soit 1h30 d'attente mais que c'est bien vu en fait! tu montes les liaisons à ton rythme et une fois en haut tu attend quasiment pas, tu déroules tes descentes seul! coté parcours c'est du très lourd, âmes sensibles s'abstenir : les liaisons finissent toute en portage et les spéciales chronométrés te mettent la pression ! du coups tu récupères pas, tu relances et tu finis à chaque fois à 180bpm...
Dans la SP1 un passage mega raide que j'ai passé je sais pas comment m'oblige un peu + loin à m'effondrer et manger la poussière. Je garde ma moyenne dans la SP2 en chutant sèchement du frein avant aihh mon coude saigne mais les tendons de mon poignée gauche résistent...
3ème liaison très agréable via le col de de Valdingarde puis à nouveau portage pour atteindre la SP3. La plus longue et la plus technique, je pose pied à terre plusieurs fois, ma transmission dégueule de poussière et je déraille. Un concurrent s’arrête derrière moi complètement asphyxié lui lol dans le rouge complet ça ne plaisante pas cette course d'hombres ! aller là plein gaz! Dans la liaison 4 toujours sur piste on se croise avec une autre rando, ça fait peur ou plutôt je pense qu'on leur fait peur en robocop ! ils se demandent ce qu'on fait là! (j'apprendrai + tard qu'ils n'ont pas eu l'autorisation d'un propriétaire pour éviter le croisement) J'en profite pour dégraisser / lubrifier ma chaîne et repartir pour la SP4. La plus belle selon moi avec un passage dans un pierriers au départ qui secoue les miches...La courte SP5 reprend celle de la rando all mountain que j'avais faite l'an passé. Photo finish par ma petite famille..."je me suis éclaté, le terrain est fantastique"

Le lendemain...je voulais le faire au moins 1 fois, je m'attendais au pire et le Roc d'azur est arrivé!
Au départ de la base nautique de Frejus, je suis dans la 4ème vague même principe que l'an passé sur le roc marathon. Le parcours est similaire mais plus court 56km 1300D+ avec beaucoup de chemins larges, quelques portions sympas mais dès que ça se rétrécie...tu as l'impression d’être sur la rocade le matin en allant au taf. quand il y a un bouchon et que certains te roule dessus presque! eh mec tu vois pas qu'on est tous à l’arrêt sur un single(je précise qui monte) tu attend ton tour! je suis pas un violent, je peux comprendre l'esprit de compétition mais l'intolérance et l’impolitesse c'est mon coup de gueule!
Un peu avant le chemin des douaniers un espèce d'invertébré me rentre dans le guidon par derrière. Pas un mot d'excuse, le mec dopé aux amphés se retourne même pas...Bref je finit le roc en 4h33 à la 2232 place, j'ai pris quand même du plaisir sur un parcours XC plutôt sympa qui attire chaque année 5000 personnes avec de bonnes et de moins bonnes rencontres!
L'an prochain, quelque chose me dit que j'irai encore plutôt du coté de Roquebrune...
See you

Img 0605

Lire la suite

Mid Roc, Roc Azur 6/10/2017

Virb0064

Pour la 4eme année consécutive, je me présente sur le départ, d’une des multiples courses du Roc Azur de Fréjus. Toujours la même, ambiance, beaucoup de bruit, beaucoup de monde, un salon très complet et de multiples choses à découvrir. Cette année, ce sera le Mid Roc pour changer de l’Odyssey, j’espère que le circuit sera plus intéressant et qu’il y aura autant ou……moins de monde. Le départ de la première vague est prévue à 12H30, j’en fais partis et après avoir passé les fouilles d’accès, j’arrive parmi les deniers sur la ligne et il y en au moins une deuxième en attentte.....NB une vague = 500 concurrents.
12H25, l’animateur chauffe tout le monde, on cri, on tape des mains, bref on trépigne et c’est le lâché. C’est la ruée pour sortir de la base nature, je pars à mon rythme et commence à remonter quelques concurrents, on passe le canal et l’on commence la grimpette par des chemins assez large, rien de bien grisant mais c’est le Roc et vue le monde heureusement que l’on est pas sur du single sinon ce serait une file ininterrompue et certainement très ralentie car même là, à la moindre difficulté : montée, descente sans technique, on attend. A force de temps et de monter, le peloton s’est étiré, au premier ravitaillement, qui pour moi est bcp trop tôt (10 kms), nous avons déjà pratiquement fait 250 m de D+ sur les 700 à faire (où que nous ferons). Nous arrivons dans la descente du Fourniol, première grosse descente technique, je prends beaucoup de sécurité, mon manque de technique me fait descendre à petite vitesse mais tout est passé sans encombre et sur lé vélo, le plus compliqué ce sont les concurrents qui s’arrêtent sur les endroits les plus techniques et t’obligent à passer à côté sur une portion encore plus compliquée. Puis, nous reprenons notre cheminement, chemins forestiers (DFCI) assez larges, singles, montées techniques et raides. Et nous arrivons au pied du Bourgnon, ce col je ne l’ai jamais passé sur le vélo en 4 participations, j’attaque à mon rythme en moulinant et….j’arrive jusqu’en haut sans poser le pied à terre, je me surprends même à ne pas reprendre mon souffle et à continuer mon chemin.
Le reste et du même acabits avec peut-être un peu plus de single, la montée très raide à travers un lotissement, que j’ai connu 3 années de suites ne fait pas partie de mon circuit et c’est tant mieux. Par contre, les participants, du Mid Roc, du Roc Marathon et de l’Odyssey se retrouvent bien tous à la fin sur le même circuit, donc beaucoup de monde en perspective. Lors d’une montée, j’aperçois un concurrent, sur le bord du chemin, en passant je lui demande s’il a ce qu’il faut pour réparer et il me précise qu’il n’arrive pas à démonter la valve de sa chambre à air car il a crevé. Il fait le Marathon est à 20 kms du but et se voit de plus en plus être obligé de finir celui-ci en poussant. Je m’arrête pour lui filer un coup de main, mais l’écrou de la valve résiste et pas de pince pour le forcer, qu’à cela ne tienne, perdu pour perdu j’arrache la chambre de la valve, avec une clé à lenne, il tient bloqué la valve par l’intérieur de la jante et j’essaye de dévisser l’écrou qui finit par se rendre, ouf ! Après congratulation et promesse de bière à venir, je repars il va pouvoir finir son Roc (il est à noté quand même que de nombreux vététistes nous ont vu en galère et qu’aucun d’eux ne s’est inquiété de savoir si nous avions besoin d’aide….). Je repars, on redescend sur Fréjus Plage, descente technique et single au menu, pour arriver sur…la plage, le VTT dans le sable c’est la m_ _ _ e, on s’y plante littéralement, à part si celui est tassé mais ce n’est pas ou peu le cas, puis nous ressortons de la plage pour attaquer le chemin des douaniers, top ! Au bord de l’eau des marches, des passages étroits et puis retour sur….la plage et enfin retour sur la base nature par la route et quelques chemins. Pour finir par une bonne bière et le maillot de Finisher. Ben, je suis assez content de mon choix de circuit cette année et moi qui me disait que ce serait certainement le dernier et bien je vais y réfléchir mais je crois bien que j’y serai encore l’année prochaine. Au final, je passe au lavage, ou plutôt je passe ma monture au lavage et elle en a besoin, nous avons mangés de la poussière cette année et il faisait relativement chaud. Au sortir de la station de lavage je tombe, sur JulienF, qui vient d’arriver et va chercher sa plaque. Faut quand même le faire, nous sommes à 500 bornes de chez nous, entouré de 25000 personnes (parait-il) et boom on ce tombe dessus, discussion, félicitations, je lui dis de faire gaffe et de se régaler et nous nous séparons.
Donc cela à fait pour moi : 37,2 kms pour 763 m de D+.

Virb0087Virb0088 1

Lire la suite

Sortie Pimentos du 08 octobre 2017 dans les Corbières

20171008 120050

Marc ayant passé tout l'été dans les Corbières à rouler, fouiller, fouiner, vagabonder dans la garrigue locale il était le mieux placé pour nous proposer un parcours taillé à sa main sur les chemins qu'il avait découvert. Il nous a promis une sortie piquante et rouge donc une sortie Pimentos qui allait nous chauffer le corps.
L'avantage de la sortie organisée par autrui c'est que tu t'occupe de rien, pas de trace à préparer, à charger à suivre et c'est toi qui fait les commentaires "qu'est qu'il fout ce con il sait pas où il va, et encore un demi tour pour rien, il est nul ce chemin". Evidement je caricature et exagère mais il est vrai que juste suivre et s'occuper de rouler c'est bien cool.
Mais au fait cette sortie était-elle à la hauteur des espoirs générés? Pour être piquante cette sortie l'a été au sens premier de l'adjectif. Passer à travers la garrigue dans des singles de 10 cm ça pique et ça griffe. Mon beau bronzage des mollets peaufiner sous la pluie écossaise c'est retrouvé tout abimé, il avait tout à coup le style Tartan en harmonie avec mes vacances. Mais était-elle rouge également? Oui mais partiellement. Seule une partie du parcours se faisait sur ces belles terres rouge si agréables au regard et à rouler. On se serait cru au Roc en miniature mais nettement moins fréquenté surtout à cette date. Par contre il y a eu une constance sur toute la sortie qui sont les cailloux. On en à bouffer de toutes les couleurs, les formes et les tailles. Mes pneus légèrement boueux de la sortie de mercredi se sont retrouvé nettoyés en quelques kilomètres. Là bas il y a tellement peu de boue que lorsque ils en voient un échantillon ils se précipitent dessus pour voir comment c'est, à quoi cela ressemble.
Finalement une très belle sortie Pimentos pleine de singles inconnus. 44 kms pour 1200 m de D+.

20171008 120115

Lire la suite

Rando Les Coustous 7-10-2017

20171007 135825Et qui c’est qua mis plus d’une heure dans la vue à Olivier et Laurent ? C’est bibi !!!
Et oui c’est le monde à l’envers, Ricou obligé de s’arsouiller à la bière en attendant les deux « costaux » du club à l’arrivée !
Tout d’abord, on a fait une super rando et la particularité de cette rando c’est qu’elle se déroule l’après-midi... c’est vraiment intéressant car cela évite de se lever aux aurores, de se cailler les miches et... cela permet aussi de faire la grâce matinée avec maman (m’avez compris !!!). Cette rando s’est déroulé dans de supers paysages aux couleurs automnales sous une température idéale et un soleil magnifique sur des pistes et quelques singles qui pour moi sont parfaitement adaptés à mon niveau (bien roulant et sans difficulté technique) génial !!  Le problème qui n’en est pas un, c’est qu’il n’y a  rien de plat dans cette belle région et quand ça monte, ça monte fort et quand ça descend ca descend pas mal aussi !! 
Mais commençons par le début : Nous nous sommes retrouvés chez Laurent à 11h30, on a chargé les biclous et une heure après nous étions sur le départ à Villasavary. Je vous passe les détails de la monté puis la descente par le single xx puis la remonté par la piste sans intérêt puis la traversé du ruisseau machin.... hihi (pour les curieux j’ai la trace). On a roulé ensemble jusqu’au 20 ième km (1er ravito) et on avait déjà 750 m de dénivelé dans les pattes !! On roulait bien ensemble dans la bonne humeur, Olivier faisait des allés retour tel un chien de berger afin de maintenir le troupeau ensemble (merci Olivier c’était bien agréable !)
Il est temps de vous dévoiler pourquoi j’ai mis une heure dans la vue à Olivier et Laurent... vous l’aurez compris nous n’avons pas fait le même circuit !! j’ai fait le 30 et les costaux ont fait le 45 km. Pour ma part j’ai bien fait de bifurquer sur le 30 km car j’ai finis avec des crampes. Olivier a fini le 45 km avec de l’avance sur Laurent qui a eu un coup de moins et a lui aussi été au bord des crampes. Voilà, pour le 30 km 1100 D+  et pour le 45 km 1600 D+
Une super après-midi entre biclous conclu par une bière (de plus) chez Laurent au retour.
Eric