La Cap Noël 15-12-2013

De gauche à droite: Hervé, Sylvain, Eric, Mézigue et Patrice.

Bientôt les fêtes de fin d’année et avant la trêve des chocolatiers c’est le moment de mettre quelques coups de pédales. Rien de mieux que la Cap Noël. Le principe étant toujours le même, rallier Muret à Toulouse en longeant, le plus possible la Garonne. Ce dimanche après midi, nous étions 5 Biclous Sauvages à braver les frimas de cette fin d’automne. En fait de frimât, il faisait plutôt bon surtout qu’on se réchauffait assez bien sur le vélo. On est parti d’abord à 4 de Muret, pour rejoindre 40 minutes plus tard, Patrice au pont de Pinsaguel. Le groupe file bon train. On en a tous envie de cette gaufre bien chaude place du Capitole. C’est à ce moment là que Hervé de la prendre de suite sans attendre les autres. En effet sur un chemin de terre sans histoire, il décide de lui-même de se prendre une gaufre ou plutôt une crêpe, vu la façon dont il s’est allongé. Il a bloqué la roue dans une vieille ornière de tracteur, ça a dégonflée instantanément sa roue avant et il a fait un OTB. Over The Bar pour les profanes. Le matos n’avait rien mais le bonhomme était en souffrance. On s’est occupé de son vélo pour lui laisser le temps de se reprendre. Comme il est gaillard, il est remonté sur son vélo sans trop rien dire. On arrive finalement place du Cap. Le marché de Noël bat son plein et il y a foule. On ne passe pas inaperçu car on est plus ou moins déguisé en Papa Noël. Tout le monde nous sourit, ça fait plaisir. On tergiverse longtemps entre la crêpe ou la gaufre. Hervé nous ayans rassasié, on mit du temps à choisir. Et puis par défaut de gaufre, on s’est tous sur des crêpes. Sylvain bâtant le record de la plus baroque. Au menu chocolat, orange, chantilly, rien que ça. 5 minutes avant il disait, c’est trop je n’en prendrai pas. Hervé essaye bien de nous tenter avec une bière, mais il n’aura pas beaucoup de succès. C’est aussi pour nous une preuve que le gaillard s’est bien remis de sa pirouette. On commence a ce refroidir, signe qu’il reprendre le sentier du retour. C’est arrivé du coté de Lacroix Falgarde que Éric et Hervé décident de quitter le groupe pour couper au plus court. Hervé ne se sentant pas bien. On les laisse s’éloigner, un peu inquiet quand même. On jardine un peu ça et là mais le reste du chemin se passe gentiment et on arrive à Muret juste avant la nuit. Impec. Le lendemain, de retour de l'hosto, le verdict tombe pour Hervé. Une cote fêlée. Rien de grave mais c'est long et chi... On lui souhaite tous un prompt et bon rétablissement! 56km - D+=286m
Laurent

Cap Noel 15-12-2013.zip

 

Cap Noel

Commentaires (1)

1. patrice 16/12/2013

Aie ! J'espère qu'Hervé se remettra vite, on lui souhaite tous un prompt rétablissement

Vous devez être connecté pour poster un commentaire