La trace du sanglier 23-6-2019

JCapture 6e n'ai jamais pu rouler sur cette rando à cause d'anniversaires en série à cette période de l'année. Et pour une fois, voilà qu'une fenêtre espace temps s'entrouve pour me permettre d'y participer. Au début, je ne comprends pas trop le parcours, on roule pendant plusieurs bornes sur du goudron plat. Je me demande comment on va pouvoir faire les 1500m annoncés au départ. Ca tombe bien car aujourd’hui les jambes ne sont pas aux rendez-vous. La prochaine fois, j'éviterai les kebabs la veille. Puis le chemin se fait plus caillouteux. On se fait quelques descentes puis on continue de monter sur des pistes forestières. Et c'est comme ça que je fini par arriver au premier ravito. Je me demande un peu ce que je fais là. Je me dis que ça va être long. On m'explique que la seconde partie est plus sympa. Effectivement ça commence mieux. On arrive sur des paysages plus dégagés avec du cailloux et des sentiers superbes. Le soleil se dégage aussi et il commence à bien chauffer. Si bien que je croise quelques riders s'abritant, capot ouvert, sous l'ombre salvatrice des quelques frondaisons environnante. Plus on rejoindra une forêt de chênes vert qui nous rendra bien service. De retour au premier ravito, j'ai les guiboles qui commencent à crier misère. La dernière partie a un profil plutôt descendant, ça devrait le faire. Et bien non, les raidards ont eu raison de mes petites papattes arrières. Les crampes se font de plus en plus sentir. On attaque enfin la super descente finale. C'est très sympa. Avec quelques passages de marches mais ça passe tout droit. Ça je sais a peu prêt faire. Mais dans les quelques côtes restantes, mes gambettes me lâchent complètement. Je suis obligé de m'arrêter pour laisser reposer un peu la viande. Un des gentils riders a même pitié de moi et m'offre même des pattes de fruits. Je les mange volontiers, il ne faut pas gâcher, mais cela n'aura malheureusement aucune effet sur mes problèmes. Je fini le reste gentiment mais je m'éclate quand même. Il y a une marche que j'évite car je ne suis plus trop en forme et c'est aussi un peu l'hécatombe autour moi. La chaleur et la fatigue ont fait leur œuvre. Je suis vraiment content d'avoir participé à cette rando et je reviendrai pour faire mieux. 48km D+1222m

Palaja

Commentaires (1)

1. sylvain 26/06/2019

Bravo Laurent et sous la chaleur.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire