Bienvenue dans l'antre des Biclous Sauvages!

VTT MURET, c'est du VTT, rien que du VTT. Avec un zeste de bonne humeur, deux pincées d'amitié, et une lichette de moments partagés.

Trausse 19 novembre 2017

20171119 135449

Cela faisait déjà un moment que Philippe nous avait avertis : « le 19 novembre, pas le choix, tout le monde à Trausse, et en plus c’est pour la bonne cause ! » Eh oui, c’est pour la bonne cause puisque cette rando est organisée dans le cadre du Téléthon.

Je ne sais si c’est un élan irrépressible de générosité chez les Biclous (comme toujours me direz-vous !) ou l’appel irrésistible des singles traussois, mais voila que les posts et les candidats fleurissent sur le forum dès mardi : Philippe bien sûr, puis Julien, puis votre serviteur, puis Sylvain, puis Christophe qui prévoit de venir avec son fils, puis David, puis Olivier M et puis enfin Laurent G qui compte bien profiter de l’occasion pour étrenner avant l’heure son nouveau cadre tout neuf fourni en garantie par CANYON suite à une casse brutale à lors d’une sortie à Labruguière. Neuf biclous donc, qui se réduiront à huit samedi, David prévoyant finalement une sortie sur route…

Nous voila donc partis ce matin, Philippe, Olivier M et Laurent G d’un côté, Christophe et son fils d’un autre et Julien, Sylvain et moi-même encore d’un autre. Sur le Parking, nous tombons sur Christophe et son fils, et Philippe nous appelle pour nous dire qu’il nous attend aux inscriptions. Ce sera malheureusement le seul contact de la journée avec ces biclous, puisque nous ne les verrons pas, pas plus d’ailleurs que nous ne reverrons Christophe et son fils partis un peu plus tôt que nous aux inscriptions.

Nous apprenons aux inscriptions que la fréquentation de l’édition 2017 a atteint un nouveau record avec plus de 400 participants et nous nous attendons donc à trouver un peu de monde sur les chemins.

Les 15 premiers km nous amènent vers La Livinière en dessous de Félines entre Aude et Hérault, puis nous revenons au dessus de Trausse. La rando se déroule essentiellement sur des singles joueurs avec une succession de petites montées et descentes bien énergivores. Les tracés des trois circuits (30, 45 et 53) étant largement communs sur le début de la rando, nous avons droit à de nombreux embouteillages à la moindre difficulté, et il faudra attendre jusqu'au 30ième km de notre circuit pour quitter définitivement les traces du cricuit le plus court. Comme nous sommes partis tard, les VTTistes se font donc plus rare sur notre chemin et nous retrouverons carrément seuls dès que nous aurons pris l’embranchement du 53km. Embranchement que j’ai d’ailleurs failli ne pas prendre tant j’avais déjà mal aux jambes et au dos. Mais sur la lourde insistance de mes camarades (notamment Julien) je finis par capituler et nous voila partis dans une ascension qui attaque sévère avec une piste bien raide et quelque peu caillouteuse. D’ailleurs le caillou sera omni présent jusqu’au sommet ce qui me vaudra, outre une croissance exponentielle de mon mal aux jambes et une baisse non moins spectaculaire de ma forme physique générale, un plongeon dans la végétation locale suite à une tentative de franchissement d’un passage délicat. Heureusement les paysages sont fantastiques et je me dis  « Vois comme c’est beau, Vois comme tu as bien fait de venir ! » pour me donner du courage.

Dans la montée nous rencontrons les collègues de VTT Escapade avec qui Philippe, Sylvain et moi avions roulé à Bruniquel fin octobre et nous finirons la rando en nous suivant à peu près.

Le sommet arrive enfin, et surtout la descente qui suit que je ne vous décrirai pas ici tant les mots sont vains à traduire le plaisir ressenti à dévaler ces singles magiques. Eh oui, fallait y être !

Merci donc à Julien et à Sylvain de m’avoir convaincu de faire le grand circuit.

Au final, d’après le GPS de Sylvain, 53 km et 1500 de D+.

20171119 125933

Nouveau site BTT Puro Pirineo

Img 3989

Bonjour à tous
Ce WE, je suis allé faire du VTT en Espagne avec 7 Copains.
Le site BTT Puro Pirineo: près du village de Casejon de Sos : http://www.bttpuropirineo.com/
Site très bien fait : tracé gps, carte, tout y est.
Style VTT : typé Enduro. De grosses montées sur piste et de très belles descentes (à les lire la meilleure descente des Pyrénées sur le circuit 15).
Arrivée vendredi à l'auberge du coin (18 € la nuit avec petit déjeuner très bien).
Donc, on est allé vérifier les écrits des espagnols.
Circuit numéro 15 l'intégral de la Gallinero : au programme 1350m en + et en -.
Montée tranquille car le dénivelé se fait en une seule fois pour une très grosse descente. La météo n'est pas trop mauvaise, un peu de vent froid et peu de soleil.
Arrivée en haut, on dégonfle les pneus et enfilage des protections pour ceux qui en sont équipés et c'est parti que du bonheur à faire et à refaire et à rerefaire.
Et le dimanche, après un réveil plus tardif suite à quelques bières bues la veille, on finit par partir sur le n°4.
3 petites montées pour 1050m de dénivelé.
Le soleil était revenu et le vent avait disparu journée de rêve short et t-shirt.
Montées très raides sur des pistes pour des descentes techniques comme je les aime.
Je ne connais pas encore la Zona0 mais d'après mes copains c'est tout aussi bien.
Ils sont forts ces Espagnols!
La prochaine fois que j'y retourne je vous fais signe car le secteur comprend plus de 20 circuits et il faudra que je vous montre cette super descente.
Le site est a 3H15 de Muret.

Img 314

Lire la suite

Sortie Peyriac/mer du 12 novembre 2017

20171112 103247

Ce week l'idée m'était venue de faire découvrir La Clape à des Biclous qui ne connaissent pas le coin mais puisque ceux qui se présentèrent connaissaient l'endroit aussi bien que moi on décida d'aller rouler sur une "terra incognita". Julien nous avait soufflé le nom de Peyriac/mer comme étant une destination intéressante pour découvrir de nouveaux chemins. Ne connaissant pas l'endroit il m'a fallu faire quelques recherches pour comprendre de quoi il parlait. Comme son nom semble l'indiquer Peyriac devrait être au bord de la mer, je dirai plutôt que c'est au bord des multiples étangs qui se situent entre Gruissan, Bages et Port la Nouvelle. Sur la carte cela semble vraiment super joli car coincé entre les étangs et les collines escarpées avoisinantes. Je prépare donc une trace qui partira du sud de Narbonne pour passer par les collines de Bages, puis celles Peyriac pour aller ensuite chercher l'abbaye de Fontfroide perdue dans les corbières et retour. La première partie du parcours sera comme imaginé c'est à dire des chemins escarpés et caillouteux finissant en sympathiques singles. Après Bages il y eu une portion de route à emprunter. Rien de bien compliqué me direz vous sauf qu'un très fort vent latéral nous a littéralement balayé. Suivre les Biclous et les voir rouler inclinés et tentant vainement de rester en ligne droite est un spectacle assez surprenant mais carrément désagréable à vivre. Arrivé sur les collines de Peyriac il s'avère que la beauté des paysages est vraiment en phase avec ce que je m'étais imaginé, c'est un super joli coin, rien que pour le point de vue cela valait le coup de venir. Sur une des jolies collines très exposé au vent Marc a failli partir au tas dévié d'un bon mettre de sa trajectoire. Après Peyriac on filera plein ouest à travers les Corbières pour aller chercher l'Abbaye de Fontfroide, devenue Cistercienne en 1144 (là je me la péte car je n'avais aucune idée de ce qu'était l'ordre des cisterciens avant de lire Wikipédia). Après avoir passé sous l'autoroute on montera sur des chemins plus ou moins larges et pentus dont un nous a littéralement écorché les chevilles et tibias (mon bronzage est définitivement foutu). A plusieurs reprises il nous faudra également rebrousser chemin car celui emprunté ne l'était plus depuis longtemps. Un peu galère et j'ai même ressenti un moment de découragement chez mes compagnons surtout lorsque l'on a failli se prendre une averse sur le dos mais ouf c'est passé à coté. Heureusement la descente vers L'Abbaye par un long single en sous bois a redonné du peps à l'équipe qui commençait à douter. L'abbaye est magnifique et son environnement l'est tout autant, un autre super joli coin que je ne connaissais pas comme quoi le vélo ne provoque pas que de la sueur et des crampes mais aussi de l'extase visuelle. Le retour se fera principalement par des chemins sans grand intérêt si ce n'est de nous ramener au point de départ.
Au final 49kms et un dénivelé allant de 1150 à 1700 m suivant l'appareil. Une médiane de 1400 m me parait être correcte.

20171112 131717

Lire la suite

Sortie Biclous Guidons Tordus 12/11/2017

Img 3643

Comme le monde n'est pas fait, uniquement, de VTT. Que l'automne et cette semaine l'hiver, frappent à nos portes avec leur lot de pluie et de boue. Que comme Marc, Sylvain et OlivierD tout le monde n'a pas la chance d'aller "bouffer" du cailloux sec. Et bien, ce matin c'était route pour 3 Biclous, Antonio, Hervé et moi même.
RDV est donné à 9H00 au lycée Aragon (qui n'a rien à voir avec le poète). Pour commencer, je pars à 8H30 comme d'hab en VTT, sauf que j'ai oublié que je suis sur la route et que le rendement n'est pas le même, ce qui fait que j'arrive au point de rdv à 8H50, cela me permet de saluer les collégues de Muret Cyclistes qui eux aussi se préparent pour leur sortie dominicale.
Hervé arrive le premier, suivi de notre fringant Espagnol, toujours aussi survolté.
Petite discussion sur un parcours éventuel et c'est le départ direction Estantens, puis monter sur la tuilerie via sa côte pentue, tient je ne me rappelais pas que la démultiplication de la transmission de mon route n'a rien à voir avec celle de mon VTT..., puis direction St Amans pour bifurquer à gauche avant d'y arriver direction Le domaine Ribonnet, tout cela est avalé sous la bruine, pas très froid mais avec un vent O-SO que nous avons dans le dos mais qui s'avèrera gênant quand nous le prendrons de 3/4 face. En bas de Ribonnet, nous prenons à gauche sur la D43 avant de prendre la "montée qui tue" sur la D53e, pour descendre sur La Bâche et Les Pitchous, juste au dessus de Mauzac, où nous prenons direction Montaut....et ça monte.....De Montaurt, Hervé nous propose d'aller dans l'Ariège et nous voilà partit sur Lezat, où nous questionnons quelques autochtones, pour nous indiquer la direction de Saint Sulpice par la route parallèle à la route de la Léze mais nettement moins fréquentée par les automobiles que cette dernière, il est à noté qu'en Ariège les routes sont séchés et pas de bruine n'y de vent. Nous prenons donc direction Escayre puis Esperce, via une route qui monte via petits lacets et redescend régulièrement, chacun prend le commandement mais toujours en faisant attention à l'autre. Le vent est présent en 3/4 face et il nous ralentit. Puis voilà Saint Sulpice, Beaumont, puis Lagardelle et retour sur Eaunes.
Bref une sortie sympa, un peu gênée par le vent et la bruine mais qui fait du bien aux gambettes.
Mes collègues me laissent devant la mairie avant de rentrer sur Muret.
Ceci fait donc pour moi 69,1 kms pour 923 m de D+
 

Lire la suite

Date de dernière mise à jour : 13/07/2015