Bardenas

  • Le Désert des Bardenas 4-2013

    img-1109.jpg

    C'est au matin du 1er Mai que Sylvain, sa Famille et la mienne prenons la route pour rejoindre le mythique site du désert des Bardenas dans la Navarre en Espagne. Avant de partir nous décidons que nous mangerons à San Sebastian, cette ville se trouvant en bord de mer nous avons espoir d’y trouvé un resto sympa sur la côte et dégusté quelques plats locaux. Désillusion a notre arrivé dans cette ville bétonnée de part en part, aucune possibilité de garer les voitures sous notre surveillance, nous ne trouverons aucun resto en bord de mer donc après avoir tourné environ 1hr nous reprendrons la route et mangerons sur l’autoroute. Nous arriverons à notre destination finale dans la ville de Valtierra vers 17hr, l’heure à laquelle nous avions rendez-vous pour récupérer notre maison troglodyte de 8 places, mais c’est mal connaitre l’Espagne que de croire qu’être à l’heure est de coutume. Nous découvrirons finalement cette fameuse maison faite dans des grottes taillé à la pioches par l’homme qui à l’époque n’avait que ça pour s’abriter. Une fois les affaires déchargées, les guibolles commencent déjà à nous démangés et nous décidons d’aller faire un peu de repérage en VTT. Au premier coup d’œil sur les Bardenas Reales, le décor est magnifique et a cette époque de l’année cette zone est loin d’être désertique, les agriculteurs y font poussés fruits et légumes et les éleveurs y élèves des moutons. Nous découvrons aussi les pistes balisées qui autorise véhicules, vélos et marcheurs a ne ce déplacé que sur celle-ci, il faut savoir que la réglementation touristique est très stricte au Bardenas et attention au contrevenant! Sur le retour nous en sortirons quand même un peu pour découvrir quelques singles dans la garrigue à flanc de colline entre les Bardenas et Valtierra. Le lendemain le levé ce fait à 8h15 mais là à notre grande surprise il pleut comme vache qui pisse, nous décidons donc de prolongé la nuit et nous partirons plus tard en vélo de route pour traverser les Bardenas par la NA-125. L’après-midi sera consacré au tourisme dans la région comme nous l’avions promis à nos Belles, nous irons à Tudela et Fitero. Le vendredi nous nous lèverons de nouveau à 8h15, le soleil étant présent nous enfourchons nos VTT et nous roulerons au Nord des Bardenas Blanca pour y rejoindre Embalse del ferial, un réservoir d’alimentation pour l’agriculture mais cette zone ne nous laissera pas un grand souvenir, c’est plutôt plat, les pistes large comme un 2 voies et même en y sortant il y a tellement peu de relief que cela n’est même pas amusant, mais bon nous découvrons! L’après-midi de nouveau nous ferons du tourisme, nous irons à Olite et ces alentours. Le soir de retour à l’hôtel nous rencontrons un couple qui nous racontera leurs journée et leurs découvertes dans le désert, nous regarderons leurs photos et visionnerons leurs films, le spectacle est tellement magnifique que nous demandons ou se trouve cette endroit, imaginant déjà être sur nos VTT a sillonné cette zone façonné par le temps. Malheureusement nous découvrons que cet endroit est strictement interdit, il est réservé à la protection des rapaces et des oiseaux des steppes et est fermé à tout public d’Avril à Juillet en général. Le samedi re-debout à 8h15, après un bon petit déjeuné et avec le soleil nous enfourchons nos VTT et décidons d’aller voir d’un peu plus près cette endroit interdit =), cette endroit ce trouvant au NE du polygone de tir, nous prenons donc la piste pour le contourner, là nous découvrons le fameux symbole des Bardenas le Castil de tierra, nous poursuivons notre chemin et rencontrons un local en VTT, il ne parle pas le français et nous ne parlons pas espagnol mais malgré tout nous nous comprenons et il nous fera faire du hors-piste pendant un certain temps, insuffisant pour satisfaire notre excitation d’enfin roulé et de découvrir le vrai Bardenas. De retour sur la piste, nous nous arrêtons devant un sentier avec un panneau d’interdiction, nous feintons de ne pas comprendre mais nous comprenons que nous sommes devant un des chemins d’accès de la fameuse zone strictement interdite décrite par le couple rencontré la veille, nous patientons dans l’espoir de le voir s’éloigné et là que voilions nous arrivé ! la Guardia L, les présentations faite nous sommes très bien averti dans un mélange d’espagnol de français et d’anglais que cette zone est strictement interdite et que nous devons resté sur les pistes et seulement sur les pistes, effondré de les avoir rencontrés nous reprenons nos VTT la tête basse en se disant que c’est bien dommage d’être aussi proche du site ultime et de ne pas pouvoir en profité comme pour tous ceux qui ont pu le faire et si bien d’écrit sur le net. Nous finirons notre parcours en sortant de temps en temps de la piste a l’Est et au Sud du polygone de tir pour pouvoir jouer un peu et satisfaire notre soif de VTT. L’après-midi nous irons à Pampelune, une ville vraiment sympathique avec énormément de chose à voir et le soir nous réussirons a trouvé de la place en terrasse d’un bar/restaurant attablé a des barriques en guise de table et des chaises haute pour déguster tapas et autres produits locaux. Le dimanche nous ne roulerons pas, le réveil ce fera à 10h30 ! Comme quoi nous avions bien besoin de nous reposer et nous quitterons l’hôtel à 12h30 environ. Malgré ma frustration de ne pas avoir pu découvrir tout ce que j’avais lu, je garde un bon souvenir de ces 5 jours car je ne connaissais pas la Navarre et grâce au Bardenas j’en aurais vu une partie, il est vrai aussi que tous ces interdit sont difficile a accepté mais tout cela étant pour la protection de la faune nous ne pouvons qu’accepter. Nous aurons tout de même effectué 208km dont 142 dans le désert des Bardenas. Je recommande le logement ou nous étions, c'est d'abord très original mais en plus les gérants sont très sympa, cela ce trouve donc dans la ville de Valtierra et cela s'appelle Bardenas Cuevas Rurales, les gérants sont Ruben et Dani et leurs site internet est: http://www.lasbardenas.com/alojamiento3frances.htm, saché aussi que Valtierra est a 1/2h en velo des Bardenas autant dire tout proche.
    David

  • WE dans les Bardenas Reales 5-2012

    01052012692.jpgDe gauche à droite: Eric et Fifi

    Initialement on devait être 5 Biclous Sauvages à partir pour le désert des Bardenas Reales (Espagne - Navarre) mais finalement on s’est retrouvé à 3, car la météo ne leur semblait pas favorable. Et ils ont réellement bien fait, car même la plus mauvaise des prévisions météo a été largement dépassé par la pluviométrie sur le terrain. On ne s’est pas découragé pour autant, sur place on a visité, on a picolé, on a mangé, puis après on a remangé, et aussi on a bu entre temps… On a tout fait sauf du vélo, à part le dernier jour. Lorsque la terre commençait à sécher ; BOUM !, un orage suivi d’un déluge d’eau nous tombait dessus, et reportait à plutard nos expéditions qui devaient être journalières. Les locaux étaient super content. Pensez donc cela faisait super longtemps qu’il n’avait pas plu dans le coin. . Il fallait que ça tombe ce WE. Le jour du départ, on s’est dit qu’il fallait tenter quand même le coup. Au début, il y avait bien ça et là quelques flaques sans importances, puis on est arrivé sur une partie plus argileuse que les autres et là on s’est retrouvé littéralement scotché au sol. Impossible de faire avancer le vélo même à pieds. On a fait contre mauvaise fortune bon cœur et on s’est promis de revenir.