Buzet

Sortie Mezens du 21 Juin 2015

Balade 21 juin 2015

A la suite de la sortie de vendredi soir et ne voulant pas faire un grosse sortie dimanche il nous est venu l'idée d'aller faire un tour dans la forêt de Mezens au nord du Buzet / tarn .
Pour y aller il faut environ 40 mn de Muret. J'ai téléchargé une trace qui sillonnait en large et en travers cette petite forêt qui ne manque pas d’intérêt car elle présente plein de singles avec un peu de dénivelé. Il y a de quoi s'amuser pas très loin et j'y retournerai avec plaisir car nous avons encore des chemins à découvrir là bas. Retour sur muret pour 12h10 comme prévu.
Au final 27 kms pour environ 650 m de D+ en 02h40 de roulage.

Mezens 21juin2015mezens-21juin2015.gpx (1.86 Mo)

Sortie Buzet/tarn du 02/01/2015

Buzet 1Buzet 3Après les fêtes de fin d'année une sortie VTT éliminatrice de toxines s'imposait. Sur proposition de Frank c'est vers la forêt au nord de Buzet/tarn qui nous partîmes voir si le single est plus ludique là bas. Ne connaissant pas le coin je n'avait pas vraiment d'a priori sur la région mais je craignais vraiment la boue d’autant plus qu'une fois arrivé sur place juste au moment ou le soleil tentait de faire fuir un brouillard épais c'est du givre qui tombait des arbres par paquet nous faisant croire que la neige était de mise. Parti sous un soleil faiblard avec une T° proche de 0°C nous n'étions pas très enthousiastes mais dés que nous fûmes dans la forêt eh bien je dois dire que j'ai été favorablement surpris par les chemins qui s'offraient à nous. Finalement il y pas mal de single et quelque uns ludiques. Les montées sont plutôt solides sans être insurmontables et dans la forêt quasi pas de boue mais un lit de feuilles mortes bienvenues. La première partie du parcours fut très sympa mais comme la trace suivie était très tarabiscotée (plus de 12 croisements) à un moment j'ai loupé un embranchement et nous nous sommes retrouver au fond d'une sorte de canyon bien humide et glissant qui se termine oh surprise par une cascade! Il a fallu un peu "jardiner" pour sortir de là et retrouver les deuxième partie du circuit plus rurale et là bas la boue des champs et comme ici très collante voire carrément amoureuse. On a fait peu de chemin agricole mais cela a suffit à mettre nos vélos minables il a même fallu mettre pied à terre pour monter une cote minable mais totalement impraticable. Le retour vers la forêt fut un soulagement et les derniers singles pour revenir au point de départ un régal. Cet endroit m'a plu il y a de quoi s'amuser un peu c'est sur "I will be back"

Au final un petit 16 km pour 550m de D+ en 1h58 de roulage.

La Bête Noire 30-3-2013

wp-001467.jpgDe gauche à droite: Jean-Pierre, Eric, Philippe, Frédo, Christophe, Sylvain et vautrés sur le table Richard et Cyril.

Cette année encore VTT MURET avait engagé deux équipes au départ de la Bête Noire, édition 2013. Il y avait bien sûr les Biclous Sauvages et les Enduristes Sauvages, respectivement N°10 et 11. Sur place, David et moi, nous arrivons les premiers et on s'affaire a tendre une bâche entre des arbres au dessus d'une table de piquenique. Petit à petit les différents belligérants arrivent au compte goutte. La tribu s'étoffe au fur et à mesure autour d'un casse croute. Tous les gars ont le sourire mais l'ambiance est nerveuse. Il faut dire que la météo prévue est mauvaise. Et en venant tout le monde s'est cogné une terrible averse sous des nuages plus sombres que la nuit. 19h, il faut aller chercher les road books. Qu'est ce que nous a prévu l'organisation cette année? On a la pression parce que cela fait trois années consécutives que les Biclous Sauvages finissent premiers de l'épreuve. D'autant plus que les organisateurs nous avaient promis un handicap pour la prochaine édition. Ca y est, on a les road books, ils ont l'air pas trop tordus pour une fois. Mais il faut percevoir 2 touillettes à café qu'il faut calibrer soit même à 110.5mm avec une lime à ongle. D'autre indices traine sur la table, des spaghettis, des sachets de sucre, des œufs en chocolats. Tout pour nous embrouiller. Les gars à l'accueil jubilent en voyant tout ce petit monde en train de se prendre la tête pour 0,1 mm sur la longueur d'une touillette avec un pied à coulisse. Ca donne l'ambiance. Et puis arrive enfin la pluie. Humide et pénétrante, bref la pluie. Tout le monde se réfugie sous notre tente de fortune et rends grâce à notre esprit d'initiative. Le glas du départ se rapproche mais la pluie et le vent ne cessent de nous assaillir. On décide de se mettre un coup de pied au fesses pour affronter les éléments et la ligne de départ. C'est à cet instant que les dieux du VTT écartent avec leurs bras musclés les nuages ténébreux et la pluie cessa brusquement. L'équipe se ressouda avant de s'engager dans l'ultime combat qu'est la Bête Noire. En effet, il nous faudra affronter pèle mêle le vent, le froid, l'humidité, le road book à la con, les questions piégeuses et les indices foireux. Le quinté+ de l'effroi et de la terreur. Sans compter les bêtes féroces et immondes qui nous attendent peut être à chaque détour de sentiers. Bref vous l'aurez compris, on est prêt pour en chier... Et ben finalement ça s'est bien passé. Mis à part le fait que Christophe a fait piscine. On a peu jardiné mais pas trop non plus. Les deux équipes sont arrivées quasiment en même temps. Il semblerait que les Biclous aient plus merdé sur la récolte des indices. Et tout le monde est contant d'être arrivé sans trop d'encombre. Le hotdog bien chaud participe de ce fait à cette bonne ambiance générale. On file vite se changer car nous sommes tous trempe de la tête aux pieds. En rentrant avec la voiture avec le chauffage à fond, je ne cesse de me rappeler notamment les nombreux passages dans les chemins transformés en ruisseaux avec de l'eau jusqu'aux genoux, où tout le monde se dit: faut pas s'arrêter, faut pas s'arrêter,... Du bonheur je vous dis!

Laurent

La Bête Noire 31-3-2012

31032012473.jpg

De Gauche à droite: David, Julien, Fifi, Nicolas, Eric, Jean-Pierre, Patrice, Sylvain, Kévin et Frédo.

Encore une belle aventure que cette rando de nuit organisée par VTT Launaguet et ce déroulant a la foret de Buzet. Le doute pour moi planait au dessus de ma tête car le médecin venait de m'arrêté 3 jours pour une grippe et une grosse fatigue. Mais je me suis soigné et surtout pris le temps de préparé la bête roulante car cette fois il était hors de question de ce faire avoir par une drôle de pirouette malicieusement pensé par l'organisation. L'éclairage fut préparé, installé et contrôlé avec soins et puis pour cette fois un porte carte fut fabriqué, somme plus des tout simple mais je voulais faire quelque chose avec les moyen du bord, alors je pris un classeur au format A4, j'installai 2 petites lumières trouvées chez Casa et je découpait le dessus pour pourvoir lire la carte au travers du plastic mais aussi la protégé de la pluie au cas ou! (cette idée fut de mon fils). Enfin le jour J (enfin la nuit N) et la je pense que l'on peut dire que notre organisation fut a la hauteur des exigences de l'enjeu, nous avions tout, même les nouveaux dans ce genres d'épreuves connaissait la lecture d'un roadbook ou l'utilisation de la boussole, tout le monde apporta ces connaissances au bon moment et nous avons même pu étonné quelques membres de l'organisation quand il nous on demandé de transporté un oeuf frais jusqu'au poste final car nous étions prêt aussi pour ça et nous leurs sortîmes la boite a OEUF, Harhhh, ça ce fut trop bon mais le clou du spectacle cette année revient quand même a fifi qui ce rappela l'inscription sur le plot en béton alors que cela ne nous avait pas été demandé au cours de l'épreuve. Enfin voila, encore une belle sortie ensemble, un bon esprit de camaraderie, deux équipes inscrites et réalisant les meilleurs places.   David

J’étais, moi aussi, samedi soir avec l’équipe des Biclous Sauvages. On a passé une super soirée de délire avec plein de surprises comme sait les concocter VTT Launaguet. Après une bonne douche, plus que nécessaire, c’est allongé sur mon lit que je me remémorais les haut-faits de nos exploits nocturnes. Je repensais à la tête de Fifi et de David lorsque le gars du point de contrôle lui a cassé son spaghetti témoin. Seuls ceux qui y étaient peuvent comprendre. Et aussi quand ce même gars nous l’a échangé contre un œuf pensant nous déstabiliser. Ce fut l’effet inverse car Sylvain avait prévu le coup en se munissant d’une boite à œufs avant le départ. Je me souvenais aussi de notre errance dans le champ équipé de bornes d’orientation où il fallait poinçonner notre feuille d’indices. Et puis surtout un grand merci à Fifi qui, à l’arrivée, se rappela de l’inscription sur la plaque de béton du PC. Ce qui nous permis de nous envoler vers une troisième victoire consécutive de La Bête Noire. Une pensée tout de même pour l’autre équipe de VTT MURET, Les Enduristes Sauvages, qui signe, encore une fois, le meilleur chrono mais qui échoue de peu aux marches du podium à cause de cette ultime question subsidiaire. Bah, ce sera certainement pour la prochaine fois, car selon les dires de l’organisation, ils nous affubleront, l’année prochaine, d’un handicap. Les connaissant un peu, je crains vraiment le pire. Mais je pense que je peux m’engager au nom de toute l’équipe en disant que sans problème, nous serons présents pour la prochaine édition. Temps=2h53 - Distance=23km.  Laurent

la-bete-noire-31-3-2012.jpg

La-bete-noire-31-3-2012.zip

La Bête Noire 2-4-11

WE ARE THE CHAMPIONS !!!

Cette année VTT MURET présentait deux équipes à la Bête Noire. C’est une course d’orientation nocturne organisée par le club VTT Launaguet, mondialement connue dans la région toulousaine. L’une des équipes, Les Biclous Sauvages, signe le meilleur temps du parcours avec option gps, rafle tous les points d’indice et s’impose logiquement sur la plus haute marche du podium. Et ceci pour la deuxième fois consécutive. L’autre équipe, les Enduristes Sauvages, fait le meilleur temps toutes catégories confondues, mais malheureusement échoue à la 35eme place à cause d’une mauvaise estimation. Il fallait évaluer, à vue d’œil, le poids d’un cadre de vtt. Dommage, ils auraient pu figurer dans les 10 premiers. Mais ce sont de vrai warriors et on peut leur faire confiance pour que l’année prochaine ils reviennent avec le couteau entre les dents.

Les Biclous Sauvages dédicacent leur victoire à Kévin.

Distance=26km - Temps=3h40 - D+=276m

BETE NOIRE 2011.zip

 

La Dream Team des Biclous Sauvages

De gauche à droite: Jean-Pierre, Bruno, Fredo, Eric et en bas Mézigue.

Les Enduristes Sauvages

De gauche à droite et de haut en bas: Julien, Nicolas, Jeremy, Philippe, David et Fifi.

La Bête Noire à la forêt de Buzet 3-4-10

Samedi 3 Avril: La fantastique épopée de la Bête Noire s'est finalement achevée autour d'un vin chaud salvateur. L'utilisation de la boussole et du gps n'a pas posé plus de problème, contrairement à ce qu'on craignait. Mais question météo, on aura été servi. Pour un classement final sur la plus haute marche du podium, coiffant sur le poteau les autres équipes par notre régularité et notre sérieux lors de la quête des indices. WE ARE THE CHAMPIONS!

51 équipes et 240 participants

Distance: 22km - Dénivelé+: 217m

De gauche à droite: Fifi, Frédo, Jean-Pierre et Eric

Bete noire 2010.zip