La Clape

Sotie La Clape du 01 novembre 2019

La clape 01 11 2019 1

Mais où donc aller rouler en ce WE de 3 jours annoncé pluvieux à peu près partout sauf vers Gruissan et uniquement ce vendredi. Bon ben allons y, surtout que Marc n'étant dispo que le vendredi ça collait bien. Arrivé sur place c'est gris mais comme prévu pas une goutte de pluie. Le sol est légèrement humide car il a dû pleuvoir dans la nuit mais pas de boue ni de flaque en vue. En fait c'est même bien mieux comme cela car on a un bien meilleur 'grip' dans ces conditions. Parti du chemin de la Couleuvre nous ne suivrons pas exactement notre tracé préféré nais nous irons explorer des singles que nous croisons habituellement sans jamais nous y engager. Partir à l'aventure offre l'avantage de la découverte mais aussi l'inconvénient de devoir "jardiner " ou de se retrouver dans des zones peu intéressantes. On n'a pas vraiment trouvé de pépites mais quelques chemins qui permettront d'améliorer les liaisons. Si, on a quand même dégoté un chemin magnifique, un ancien lit de rivière super encaissé mais malheureusement pas du tout praticable a vélo. Comme on était encore sur la lancée de notre dimanche à Venasque on en a profité pour faire un peu de randonne pédestre car cela nous manquait. C'était tellement insolite que même Marc, grand fan de marche, a apprécié le détour. Et il en a même redemandé et insisté pour prendre le passage par les falaises qui se fait uniquement à pied. Pour ceux qui connaissent c'est le passage avec les cordes qui permet de remonter directement sur le plateau (le Plan Vigné je crois). Sinon aucun vent à signaler ce qui est surprenant pour la zone. Pas le moindre souffle si bien que l'on a bien transpiré surtout que le soleil a fait quelques apparitions. Encore à signaler les craquements réguliers de la transmission de Marc + un trou dans son short fétiche ce qui l'a plongé dans un grand désarroi. Marc a aussi failli se prendre un beau gadin mais il a eu le reflexe de courir vers la pente, pente dans laquelle l'arrêt fut laborieux. Au final une belle séquence de rigolade. Je peux aussi vous parler de mon abandon des barres multiples et variées pour passer au casse dalle pain pâté qui offre l'avantage non seulement de profiter du bon gout du pâté lors de l'engloutissement mais aussi de profiter des renvois réguliers tout au long de la journée. Pas sûr que je persiste dans cette voie. Nous finirons la sortie vers 15h00 juste au moment où la pluie décida de faire son apparition. The perfect timing.
Au final encore un belle journée de rando, euh de vélo 46 kms et 1320m de D+.

La clape 01 11 2019 2

La clape 01 11 2019 8

Lire la suite

Sortie La Clape du 10 mars 2019

Capture 3Pour cette sortie, consensus pour aller à la Clape, eh oui le mauvais temps nous repousse souvent vers la méditerranée. Au depart 5 Biclous plus un fils de biclous (presque 7, olivier D déclarant forfait pour cause de grippe) soit presque 50 % de l'effectif actuel du club. Vu sous cet angle c'est une performance, vu coté nombre d'adherents total (13 à ce jour) c'est une expansion régressive. Expansion parce que c'est bien et régressif pour rappeler l'enfance le retour vers la jeunesse, deux mots aussi positifs ne peuvent que faire quelque chose de formidable. Donc au départ 6 Biclous mais plus ou moins en forme suite à des mésaventures diverses et variées, citons en vrac le rhume, le rhum (de la veille pour certain), la rage de dent de la petite, l'humeur de madame….. moi j'avais maux de tête, surfait mais j'ai pas trouvé mieux. Nous voila donc parti cahin caha pour à priori une Clape maxi. Au menu j'avais prévu 55 km pour environ 1800 m de D+ mais les incidents multiples (2 crevaisons + 2 chutes heureusement sans consequence ) nous ayant bien ralenti, je trouve les excuses que je peux, nous ont fait raccourcir nos ambitions et donc le parcours pour un classique 44 km et environ 1500 m de D+, la forme générale des Biclous n'y étant pour rien du tout. Tous au top suite à des programmes d'entrainements parfaitement adaptés et suivis, je comprend pas. Question parcours au menu toutes les difficultés connues (trace enduro ) + la nouvelle petite descente découverte la fois d'avant + 2 bouts de chemin inédits et pas inintéressants. Marc n'était pas là mais bizarrement tous le monde parlait de lui devant les grosses difficultés. Mais que ferait Marc, ou passerait Marc et Marc ceci et Marc cela si bien qu'il m'a paru necessaire d'accorder des récompenses pour motiver la troupe soit le Luquet d'Alu pour une montée impossible, Le Luquet de Titane pour une descente impossible et le Luquet de Carbone pour la somme des deux. Au bilan et devant le  fameux mur de la mort, 2 Luquet de Titane (un pour CW et un pour OM) comme quoi c'est possible. Dans la nouvelle descente, 3 Luquets de Titane (CW, OM et SB ) + une chute du benjamin de la sortie (Tom) mais sans bobos. il y a eu aussi quelques Luquet d'Alu (SB et JF) mais aucun de Carbone comme quoi le patron reste le patron même absent. Perso je me suis régalé dans cet endroit que j'adore et dont je commence à connaitre les coins et recoins. Au final 44 km et un peu plus de 1500 m de D+ intensifs.

Lire la suite

La Clape bis repetita du 30 décembre 2018

Clape 30 12

Lorsque j'ai mis le post sur le forum pour aller rouler ce dimanche je ne pensais avoir de Biclous de dispo mais c'était sans compter sur Olivier D motivé pour aller au sec et au soleil. Arrivé en vue des corbières, de la brune sur le pic de Nore nous encourageas à poursuivre finalement jusqu'à la Clape. Sur place le soleil et bien présent mais un fort vent + une température de 4°C nous incite à bien nous vêtir. Parti idem que jeudi du chemin de la couleuvre pour faire un parcours quasi identique soit un enchainement des endroits les plus techniques et ludiques je profite de mon expérience de jeudi pour éviter les zones intermédiaires et aller découvrir un chemin qui me faisait de l'oeil depuis pas mal de temps. Et là bingo on découvre une perle, le truc que tu espères mais sans vraiment y croire. On a donc commencé par prendre ce chemin dans le mauvais sens car immontable sur le vélo. Il nous a demandé également une petite séance de portage on en a profité pour étudier sa zone le plus technique soit un belle série de marches finissant par un virage à 90°. Une fois arrivé à son embouchure (le plat de la chapelle) hop 180° pour le reprendre en descente cette fois et verifier en direct son potentiel plaisir. Arrivé sur la partie technique je n'y engage avec une certaine dose d'euphorie et me laisse griser par la vitesse si bien que je ne passerai pas le virage mais quelque fourrés m'arrêteront assez facilement finalement. Je préviens Olivier de limiter son allure pour réussir à passer le virage ce qu'il fera avec talent. On est unanimes ce sentier fait partie des plus techniques du coin (une belle spéciale enduro) et sera à intégrer à notre parcours dorénavant. Sinon une des deux difficultés de Jeudi a abdiquée pour finalement me laisser passer sur le vélo. Je m'y suis repris à 3 reprises en copiant honteusement la trace d'olivier mais maintenant ça passe. Reste encore "le mur de la mort" qui résiste mais il y a a cet endroit également une barrière psychologique à franchir. S'engager ou pas s'engager that is the question.
A signaler également une pelle dans les cailloux avec heurt de mon crane (heureusement casqué) contre un rocher. Lors de l'impact j'ai senti le casque se comprimer et bien amortir le choc ce qui fait que je m'en sors sans rien à part avoir été légèrement sonné mais bizarrement le casque est très peu marqué, ou alors je me la péte et ai juste fait un petit bisous à ce rocher?
Au final une belle découverte d'un nouveau sentier, un pet au casque et 42 kms avec 1470 m de D+&-

Lire la suite

Sortie La Clape du 27 décembre 2018

20181227 135957

Après notre sortie à l'Alaric (CR à venir, enfin peut être) où une forte pluie nocturne nous a bien pourri le terrain, donc le plaisir, c'est finalement à La Clape que nous sommes allés finir le mois de décembre. Eh oui il fallait finir 2018 sur une bonne impression et La Calpe reste, à mes yeux, un terrain exceptionnel pour le VTT. Sont présents Marc et moi même. Comme nous connaissons vraiment bien le terrain maintenant on est parti du chemin de la Couleuvre pour se faire tous les "spots" du coin. Marc en parfaite maîtrise de son art se fera tout à vélo (y compris le mur de la mort). Derrière je suis admiratif et forcément un peu envieux devant tant de facilité. Pourtant je me sentais vraiment bien et ai enchainé pas mal de difficultés qui me résistaient auparavant mais je ne suis pas encore au niveau de Marc car 2 passages me posent encore un pb. Patience et persévérance devrait m'aider à parvenir à les franchir un jour afin d'égaler notre maitre en VTTologie.
Un très belle sorte de 44 kms et 1280 m de D+ & -

20181227 135906

Lire la suite

La Clape 15 04 2018

La clape 15 04 2018 1

Ce WE, il y avait Trespoux. Philippe, OlivierD et Christophe avaient déjà manifesté leur intention d’y aller dès le début de la semaine. Mais bon vu qu’ils partaient sur le 83 km, j’hésitais fortement à y aller, car je savais que j’allais rouler sur un circuit plus court qu’eux et que je ne les verrais pas, comme l’an passé.

Après de nombreux échanges et tergiversations à base de SMS avec Sylvain, celui-ci prend finalement la décision (normal, c’est le chef) : on va à La Clape. Oui, bon il est prévu de la pluie samedi, mais bon, ne nous faites pas rire, on connait La Clape, quand il pleut, ça ne se voit plus une demi heure après !

Donc, en ce dimanche matin, Sylvain et moi quittons Muret à 7h00, dans un brouillard relativement dense et par un petit 5°C. Mais bon, ne nous faite pas rire, on connait La Clape, il est prévu grand beau et 20°C cet après midi !

Et effectivement sur l’autoroute, le brouillard nous lâche petit à petit et nous finissons par rouler sous un franc soleil, ce qui nous donne le sourire. Oui mais c’est quoi cette bande nuageuse juste sur le littoral ? Elle s’est perdue ? Et c’est quoi ces champs inondés sur le bas côté ? C’est la marée ? Je croyais qu’il n’y en avait pas en Méditerranée ? Bref, en nous approchons de notre destination, l’inquiétude nous prend. Il semble avoir beaucoup plu la veille, voire la nuit et il tombe même quelques gouttes… On se gare au chemin de la Couleuvre. C’est trempé, il y a de la boue… Un autochtone passe à pied et nous lance un « attention, ça glisse ! » que, sur le moment, nous trouvons totalement superflu.

Tant pis, puisqu’on y est, on y va. Par précaution nous montons d’abord par la route mais dès que nous attaquons le premier chemin, nous constatons qu’en effet il a du bien pleuvoir. On n’avait jamais vu La Clape aussi boueuse. Heureusement là où il n’y a que du caillou, il est sec et il n’y a pas de terre et donc forcément pas de boue. Et puis le soleil arrive et la température monte rapidement et tout semble rentrer dans l’ordre.

Nous basculons assez rapidement de l’autre côté de la route et Sylvain propose d’aller faire un tour sur l’Ile Saint Martin pour voir ce que ça donne. A part une descente sympa, c’est pas transcendant mais pour celui qui aime rouler dans la caillasse, ça se défend.

Nous redescendons ensuite sur le vieux Gruissan, un petit tour par la plage des Chalets pour faire un coucou à ma petite famille qui a également jeté son dévolu sur le coin pour ce dimanche, et nous repartons à l’assaut du massif tout en cherchant de nouveaux chemins. Dans la montée vers la vigie nous finirons par reprendre le chemin que nous avions découvert avec Julien lors de notre dernière venue, toujours aussi caillouteux est exigeant pour les gambettes… Fin classique par la descente des antennes, toujours aussi jouissive !

Au final 43 km et 1000 de D+.

La clape 15 04 2018 2

La clape 15 04 2018 3

La Clape virile 11/03/2018

20180311 141257

Ce titre peut paraître prétentieux mais il s'agit bien de la trace qui est virile et non pas des hommes qui l'ont parcourue...Marc, Sylvain et moi même avons été secoués, consommés, des victimes du massif très escarpé de la Clape. Même le pneu Michelin de Marc a été tranché!

La météo étant incertaine sur mes terres, on préfère donc pousser jusqu'à Gruissan. Arrivés sur place c'est l'inquiétude sur l'état du terrain visiblement humide.C'est dire on a peur de se salir, tu parles de virilité...je vais tacher de mettre des noms sur les passages empruntés durant cette journée. Cette trace est optimale de mon point de vue.

Le départ se situe du parking de chemin de la couleuvre.
Direction Nord Est ça démarre fort via la vierge de Cruque sur un single qui s'élargit jusqu'aux Rouquet ruines. Ensuite la longue montée technique dans la garrigue neuve va déjà nous consommer. Le fort taux d'humidité dans l'air coupe la respiration et les précipitations de la veille rendent le terrain très glissant : une patinoire de pierres, même pied à terre c'est dangereux. On atteint Pech Redon, Marc est à plat. Il sort de son sac une mèche capillaire pour réparer son Michelin, un peu de colle et oui ça marche mes amis! Quelques bunny up pour éviter les flaques dans la vigne longue. Marc en profite il assure sa virilité et nous montre son nouveau tatouage, un phénomène!
Direction plein sud et au sec maintenant donc sur le single terreux et raviné pour le plaisir du pilotage. Avant de rentrer en sous bois et de grimper au Plan Vigné , un spot d'escalade. La descente qui suit entre les pins nous régale et nous arrête un peu avant la carrière.
Direction plein Est pour grimper au 1er point de vue alt.127m et très belle longue descente qui suit bien caillouteuse. La combe des Porcs qui s’enchaîne avec quelques marches à sauter. On s'engouffre dans le trou de la Crouzade gorgé d'eau avant d'atteindre le fameux mur de la mort! Seul Marc le franchit vidéo pour preuve...great!

A la chapelle des Auzils, on prend la piste qui monte à la Vigie : 2ème point de vue magnifique, beaucoup de randonneurs en profitent aussi. L'énorme séquence qui suit nous permet de nous ramener au parking de la chapelle des Auzils : pleine pente d'abords aux Colombiers, les slaloms dans la passe de l'Obre et passage au pied du St Obre tout en single, une merveille!
On est bien entamé physiquement et ce qui va suivre...une nouveauté le sentier dit "de la clape", un sentier viril dans une gorge tout en caillasse qui va nous permettre de rallier alt 200m les bords de falaise et un 3ème jolie point de vue yes !
Cette falaise qu'on franchissait autrefois dans l'autre sens par un portage, j'ai le plaisir de vous dire qu'en descente ça passe bien mieux! Le final se fait par la descente enduro des antennes avec une fluidité déconcertante!

Très belle trace donc et qui peut s'allonger encore selon votre forme ça donne 40km et 1117D+
La clape virile See you!

Lire la suite