Lagrace-Dieu

Sortie Lagrâce-Dieu du 16 juillet 2017

CaptureIl a fallu quelques tergiversations pour que l'on se mette au point sur l'heure et le lieu de la sortie. Ce sera Lagrâce-Dieu vers 08h00 pour pouvoir être revenu avant 12h30. Pari tenu puisque c'est à 12h10 que nous avons envahi la terrasse de Marc pour un apéro improvisé. Non seulement Marc doit nous, enfin me supporter à vélo mais il a dû aussi nous payer le coup. Inutile de préciser que la majorité des Biclous se sont précipités, telle la vérole sur le bas clergé, sur une bonne bière soit disant réparatrice (on trouve les excuses que l'on peut) alors que 2 biclous bien plus raisonnables prenaient un jus. Incroyable je n'étais plus seul à éviter l'alcool, j'ai fait un adepte, ou alors la veille avait été si arrosé qui valait mieux éviter de remettre la chaudière en route, j'hésite.

Au départ 6 Biclounours (Marc, Frank, Christophe, Laurent, Olivier D et moi même) pour un parcours de 40 km et environ 1000 m de D+. C'est donc à cette occasion qu'Oliver nous sort son nouveau joujou. Attention pas de sous entendu mal placé il faut comprendre vélo pour joujou, on a une réputation à tenir.
Son nouveau joujou est donc un (attention il faut le dire vite) "Fat à fourche" soit un engin équipé de 2 très grosses ...... roues et suspendu de l' avant. Olivier en avait marre de son petit engin il lui fallait du très gros pour mieux se sentir, être plus à l'aise. Certain font dans la sophistication d'autres c'est la taille.
Alors le Fat c'est comme un bulldozer ça lisse tout ce qui se présente mais c'est énergivore, très énergivore et à un moment l'équation fatidique arrive "énergie dépensée / parcours réalisé" et c'est généralement très mauvais pour celui qui tient les comptes. Olivier a failli faire faillite avant même d'avoir fini son premier chantier. En plus clair il a eu un gros coup de mou vers la fin, il a fallu qu'il ai recours aux bonbons magiques dont je possède le secrêt pour qu'il reparte.
Sinon le parcours était plutôt sympa avec pas mal de passages en forêt et plusieurs raidillons à se coltiner
Au final 39km et 925m de D+.

Lire la suite

La Mouillonnaise 28-6-2015

En effet j'avais à cœur de faire LAGRACE DIEU cette année car le temps m'avait joué des tours l'an passé et l'on n'avait pas pu prendre le départ ( impraticable car détrempé !). J'ai donc rejoins le départ ce dimanche à 8h après avoir vu que plusieurs Biclous s'y rendaient. J'ai apparament raté de peu les 2 premiers groupes de Biclous mais ai fini par retrouver Christophe et son fils ainsi que Jean Pierre, avec qui, nous avons pris le départ à 8h20 sur le 35km. LAGRACE on le sait, ça commence par une montée route qui nous remets de suite en place si on s'est couché un peu tard comme moi ;-)... Ça nous donne l'occase de s'assurer que notre poche à eau fonctionne correctement ! Suite à cela s'enchaîne quelques kilomètres relativement plats et peu techniques où l'on peut mettre un peu de rythme. J'ai assez rapidement décroché mon groupe de Biclous pour en rattraper le second, mais m'étant mis à rouler avec une connaissance je ne suis pas resté avec ce groupe qui était arrêté pour cause de chaine cassée ! ( j'ai donc passé mon chemin après avoir proposé mon aide). Vers le 10 ème km on doit choisir si l'on reste sur le 35 ou si on part sur le 50, et après hésitation je décide de rester sur le 35...suite à cela je me retrouve à nouveau seul et décide "d'ouvrir" un max sur des portions peu techniques et jusqu'au prochain ravito ou je retrouve le 3ème groupe composé d'Olivier, Antonio et Éric. Le ravitaillement est convivial est abondant ! Cool! On repart donc après une petite 10aine de minutes d'arrêt mais tout en papotant sur les tailles de pneus, les nouveaux standards etc,etc...bref on revient vite à nos moutons quand on voit que l'on se trompé de route sur un fléchage un peu "light". Suite à cela, on se mélange avec un autre groupe dans une bonne descente rapide qui est le prélude de la partie technique de cette rando. Voyant que l'on attaquait une portion de D+ par singles, et me sentant bien en forme, je décide de passer devant. S'en suit une grosse partie de singles montant mais ombragés et drôlement humides (surprenant même vu le temps de ces derniers jours!) mais bien praticables. Au bout de cette longue montée s'en suit une bonne partie plus typée Enduro qui me permet de faire parler mon nouveau joujou pour mon plus grand plaisir. Cette partie assez longue ce termine par l'arrivée sur "la montée impossible" autant dire que certains s'en souviendront !! Difficile même à pieds !!! Puis retour à des singles et une nouvelle grosse montée ! Là ça devient sérieux mais celle ci est plus abordable et de plus j'accroche un nouveau compagnon de route qui me sert de lièvre et me donne un second souffle. Après être sorti des sous-bois et terminé la partie D+ par un champ agricole bien sec, on rattaque du roulant et plutôt descendant bienvenu alors que la température avoisinait les 28 degrés. On en profite donc pour relancer avec un gars ayant le même rythme que moi. Puis assez rapidement nous regagnons LAGRACE sans le savoir et arrivons à 10h50. Nos compteurs indiquent alors 34km pour 710 D+, fait en 2h30 environ. À l'arrivée saucisse et bières avec une équipe des DIEUJANTÉS bien sympas, qui avaient pris soin de nous concocter un parcours très ombragé ( appréciable avec les chaleurs actuelles!). Dommage que la bifurcation du 50 km n'est pas été un peu plus loin car j'aurais alors choisi ce parcours. Le 35 était assez facile hormis deux grosses montées. L'an prochain on testera le 50 !!! A +. Romain

Rando Lagrace-Dieu 30-6-2013

Petite rando sympathique des environs,du moins c'est ce que tout le monde croyait on se retrouve aux inscription avec ChrisWind ,6€,et c'est parti. Le prealable de Chris rentré tot des le depart ça monte et plutot raide en guise d'echauffement on a vu mieux mais bon on double un paquet de randonneurs et petit a petit "l'horizon" se degage. Pourtant tres vite de mon coté un truc cloche,l'anniversaire de mon frere ,la veille au soir,en plus du manque de sommeil ,n'est pas vraiment correctement digeré,et des la premiere longue montée (km 8) c'est le drame,remonté rapide de differentes substances plus ou moins identifiés et hop "raoul" au bord de la piste je dis a Chris de ne pas m'attendre car a partir de la et jusqu'au ravito 1 (km 17) je ferais toutes les montées un peu pentu a pied ou a tres faible rythme, je suis sans force,vide. Enfin j'arrive a ce ravito et surprise Chris est la depuis 1mn env . Je mange pates de fruits ,orange,banane ,coca esperant me refaire une santé. On repart et de suite ça va mieux (ouf) je lache Chris dans la 2 montées, bifurcation 36/50, hop direction 50 et je roulerais seul ou au gré des gars que je rattraperais jusqu'a l'arrivée 15mns avant Chris. La j'ai beaucoup parlé de moi et pas du parcours. C'est vraiment une rando meconnue, personnelement je trouve cette edition 2013 tres reussie. C'est une succession de singles et de "coup de cul" tres pentu qui est extrement compliquer a gerer. Au niveau du tracé je trouve que ça vaut le Trace du Sanglier, les paysages en moins mais je dirais que du fait du terrain c'est plus difficile. D'ailleurs tres peu de monde sur le 50, une moyenne de 13km/h au final, de la boue sur 2km seulement (chevaux la veille) un debroussaillage enorme de la part de l'organisation et, malgré une situation geographique proche de tlse, peu de monde au depart. Dommage,mais si on peu la refaire en off je suis partant,c'est le genre de rando qui casse bien les pattes malgré un deniv de 1250m ,pas plus. Voilou.

Frank

Rando Nocturne 6-10-2012

puydaniel.jpg

De gauche à droite: David D, Patrice, Cyril et Jérome.

Cette année encore, les Dieujantés ont répondus présents pour nous concocter une petite rando nocturne. Nous voila donc Patrice et moi au départ de la salle des fêtes de Puydaniel avec une belle T° nocturne d’environ 18C°. Malgrès un balisage très limite avec des flèches de randos précédentes très présentes et des marquages pour cette occasion un peu parsemé ( un balisage fait pour une rando de jour alors qu’il aurai fallu le charger un peu plus sachant que l’on roule en nocturne ), le tracés que nous aurons empreintés Patrice et moi aura été assez sympathique avec coup de cul et partie technique en guise d’échauffement le ton sera ainsi donné... La suite est assez roulante, avec 2 à 3 km sur le haut des coteaux pour se raffraichir les cuissots. Le seul ravitaillement se fera vers le km 8, contrairement a l’an dernier ou il était placé quasiment a la fin ( km20 ) cette année nous l’aurons eu d’entrée. Nous partirons ensuite dans les bois avec de belles parties enduro pour ensuite remonter dans des canyons qui auraient étés quasi-impossibles a descendre ( même pour les plus téméraires d’entre nous ), ce qui nous fit donc poser pied a terre.
la suite de cette petite sortie se fera sans embuche, fait de zig et de zag avec par moment quelques erreurs de trajectoires nous faisant passer par d’autres parcours que le 25 pour finalement faire 23km pour Patrice et 27km pour ma pomme. L’arrivée avec la bonne soupe et le vin chaud sera appréciée de tous et nous y retrouverons par ailleur David D. et un ami a lui qui auront fait un petit trail de 17km en raison de la blessure de mercredi de David D. qui malgrès ses 2 paires de cuisses n’aura pas su éviter de s’empaler l’épaule dans un arbre lors de notre sortie du mercredi en forêt d’Eaunes. 2 parcours auront été faits ce soir en raison du tracés léger : pour moi et un groupe avec qui j’aurai roulé tout le long : 27km avec D+622m
et Patrice avec donc environ 23km http://connect.garmin.com/activity/230632931#.UHCj6cDtX1Q.facebook
Cyril et Patrice

Rando-nocturne-Lagrace-Dieu-2012.zip

La Rando des Coteaux 24-6-2012

24062012753.jpg

De gauche à droite: David, Christophe, Olivier, Sylvain et Fabrice.

Nous étions 7 Biclous Sauvages au départ de la Rando des Coteaux organisée par le club VTT de Lagrace-Dieu, les Dieujantés. Le départ libre se fait dans le centre du village. Le parcours enchaine des parties bien ombragé dans les bois et des chemins à découvert. Les coups de cul se succèdent et le peloton s’étire. La météo était avec nous et heureusement car lors de certains passages un peu gras, on s’est imaginé ce que cela pouvait donner quand ça devait être vraiment humide. Les ravitos sont nickel et les bénévoles accueillants. A l’arrivée on se retrouve avec 41km au compteur au lieu de 50 annoncé. On a du rater une boucle, pourtant le balisage semblait sans faille. La bibine salvatrice est là pour nous rafraichir. La buvette est un vrai bon point. Le parcours a du être modifié par rapport aux années précédentes car des propriétaires n’ont pas donné leur accord de passage. Certainement du aux aménagements type freeride de certaines parties. Cette histoire donne de l’écho à ce que certaines personnes font actuellement dans le bois d’Eaunes. Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de fils barbelés dans les bois qu’ils n’appartiennent à personne. A méditer…

41km - 3h22 - D+=864m

la-rando-des-coteaux-24-juin-2012.jpg

La-rando-des-coteaux-24-juin-2012.zip

Rando de Nuit 15-10-2011

15102011276.jpg

 

Pas grand chose à rajouter par rapport à la littérature de David. Très bonne rando. Ravito, balisage impeccable. Le village de Lagrace-Dieu se prête un peu moins bien a un départ de rando qu’à Puydaniel. Petit message à l’organisation ; ce serait bien d’y donner un petit nom à cette rando, quand même elle le mérite. Si je prends la plume, ou plutôt le clavier, c’est pour pousser un coup de gueule. GGGRRRR !!! Pour un Biclou Sauvage c’est normal de sortir les crocs quand un de ses collègues de meute se fait piquer un vélo. Et oui, ça commence les conneries. C’est à l’heure de la soupe à l’oignon, qu’un couillon, que dis je qu’un bachi-bouzouk de première catégorie, ou plutôt un ectoplasme à roulettes, s’empara d’un VTT d’un copain. Et pas n’importe quel VTT. Un VTT d’au moins 5 ans, d’une célèbre marque de sport, qui donne la forme, enfin il paraît. Ce pur jus de poubelle a piqué un vélo hors d’âge qui n’avait de valeur que les quelques pièces qu’un copain venait de lui changer. Maintenant notre ami se retrouve bipède à cause de cet ornithorynque. Il se serait fait choper, on lui aurai bouffé le cerveau. Mais je ne pense pas qu’on aurai trouvé grand chose. Et le Vert Luisant approche…

Distance=8+25km - Temps=3h36 - D+=755m

rando-de-nuit-15-oct-2011.jpgrando-de-nuit-15-oct-2011.zip