LARZAC BREBIS TOUR 16-9-2012

16-09-12-larzac-brebis-tour.jpg

De gauche à droite: David, Sylvain et Kévin.

Ne vous êtes vous jamais posé la question de savoir pourquoi il y a des membres de VTT Muret qui sont prêt:
-A se réveiller à 5h00 du mat le dimanche matin
-A faire 5 heures de voiture pour 4 heures de vélo
-A affronter la terrible T° de 8°C en ce dimanche matin en plein Larzac
-A rouler dans la caillasse et à bouffer de la poussiére
-A se faire mal aux jambes
-A faire pêter le cardio hors des zones recommandables par la médecine conventionnelle.
-A prendre le risque de se fracasser dans les rochers
Facile me direz vous , pour l'argent bien sûr (enfin pas celui de VTT Muret).
Eh bien non tout faux car en plus ils payent pour le faire c'est tout bonnement incompréhensible, on atteint les limites du rationnel on entre alors dans un monde que seul certains initiés peuvent comprendre celui des passionnés. L'explication est là, le passionné se métamorphose se transforme et passe de l'homos erectus de base gras et bedonnant à l'homos VTTicus, toujours bedonnant d'ailleurs, et cela de maniere plus ou moins irreversible suivant les individus.
Sous influence de notre grand gourou 'Lolo le VTT masqué' et son célébre destrier "Cayonardo" alors de paisible membres deviennent de veritables disciples totalement sous controle et ils sont prêts à toutes les folies comme marquer des flêches sur le sol, mettre des rubans aux arbres ou se poster aux coins de route.
C'est sous forte influence que les 3 disciples les plus fanatisés soit:
-Le gendarme de Fréjus ( il a malencontreusement loupé le flêchage pour Saint tropez)
-Aligotix (il est tombé dedans quand il étais petit)
-Psycho mécano (il est quand même un un peu taré et en plus il veut réparé tout ce qui cloche)
ont abusé de leur passion pour aller faire la rando du Larzac Brebis tour.
Parti pour 60 km ont a finalement basculé sur 45 kms pour arriver avant la nuit. En fait devant être de retour à 16h00 j'ai demandé à raccourcir le parcours à la grande déception de mes compagnons qui en avait encore en reserve sous la pédale enfin plus au moins. On fera mieux la prochaine foix.
Sinon Ambiance bon enfant, parcours trés sauvage et exigeant au milieu du Larzac qui a comme specialité l'élevage intensif des caillaux. Du genre un peu Trausse.
A recommander.

Sylvain.

Le Caylar en Larzac

Commentaires

  • laurent
    • 1. laurent Le 18/09/2012
    Moi j'arrête de faire des petits résumés de randos. Je m'incline à raz de terre devant la plume délirante de Sylvain, notre disciple . Chapeau bas. Euh non, casque bas...

Vous devez être connecté pour poster un commentaire