Les 3 Quilles 6-10-2012

wp-000478.jpg

De gauche à droite: Denis, Kévin, Christophe, David, Sylvain et Olivier.

Comment résumer en quelques mots la sortie de Quillan. Difficile car l'alchimie qui fait qu'une sortie est réussie ou non c'est un peu comme en cuisine cela dépend de pas mal de paramètres. Soyons fou un instant et transposons ce qui se passe en cuisine au VTT. Pour apprécier un plat il faut de bons ingrédients, une recette réussie et un maître d'oeuvre qui maitrise son sujet. Un des élèments est loupé et le plat dévient tout de suite moins gouteux voir carrêment mauvais. Pour le VTT les ingrédients sont le vélo, le parcours, le flêchage, les paysages, le ravito, la météo. La recette c'est les préparatifs, l'organisation, l'ambiance. Le maitre d'oeuvre c'est donc le VTTiste est tout ce qui va avec soit sa forme, son humeur, sa technique, son moral, ses grampes; son mal à la tête ou au ventre ou au dos ou au bide etc.... Concernant Quillan les ingrédients etaient plutôt bons, aucun pb technique sur mon vélo ,pacours pas trés exigeant techniquement , montées quasi faisable 100% sur le vélo descentes également, flêchage satisfaisant même s'il fallait rester attentif, paysages trés agréables, ravito au top et météo un poil chaude mais somme toute plutôt sympa. Le ravito était tellement bien achalandé que j'en profite pour faire un peu d'humour et je demande quand passe le préfet et là" un mec me regarde et me dit "Ah bon le préfet fait du VTT et il est là?" Mais non gros lourdeau c'etait juste pour dire que le ravito était digne de recevoir le préfet car comme tout le monde le sait un préfet ne se déplace que s'il y a un super buffet dans le coin. Question ingrédients tout était réuni par passer une belle journée. Question recette les préparatifs furent presque parfait sauf à noter toutefois que bien qu'extrêmement vigilant lors du chargement du vélo, de qui vous savez, dans la voiture nous réussires a partiellement lui bloquer le frein avant. Comme quoi il y a des vélos moins transportables que d'autres . Sinon ensuite grosses blagues de potache dans la voiture dans une ambiance décontratée. L'organisation sur place étant pluôt bien faite donc question recette le compte etait bon. Venons en maintenant au maître d'oeuvre et il me faut l'avouer je n'ai pas réussi à me mettre à la hauteur du produit on m'aurait donné le meilleur fois gras que j'en aurais fait un mauvais paté. Je me suis mal alimenté en mangeant plein de cochonneries juste avant de partir et dés la premiere montée sérieuse j'ai coincé et je me suis retrouvé asphyxié. La premiére descente je l'ai plus subie que maitrisée, pendant un instant jai eu "des fourmis" dans tout le corps je sentais à peine mes jambes, un sale moment. Je suis donc passé en mode dégradé en attandant que le pêche revienne ce qui fut le cas vers la fin de la rando mais bon c'était trop tard. Finir une rando en forme c'est quand même un peu le monde à l'envers. Avec Laurent, qui avait décidé de rester avec moi bien que plus véloce que moi, nous n'etions pas aux avants postes quand nous rejoignires David qui ne semblait pas dans un grand jour également. De plus le chef a réussi à se prendre une pelle dans les buis sans conséquence fâcheuse heureusement mais bon cest pas ce qu'il y a de plus agréable. J'imagine que les deux mobylettes qui etaient devant n'ont pas eu la même vison et qu'ils resortent de cette rando plus forts et motivés qu'en venant. Dieu du VTT faite que moi aussi j'ai la mèga patate surtout qu'il y a deux grosses randos à venir le ROC et la Calvetout (Revel). C'est pas parce que j'ai eu une faiblesse le week end dernier en ne voulant pas rouler dans la boue qu'il faille me punir aussi sévêrement. J'implore donc votre bonté pour me fournir cette forme tant espérée, tant convoitée qui me permetrai moi aussi de passer du diesel au 2 temps, de l'ombre à la lumiére, du fond du classement au podium, de la survivance à la maitrise. que je puisses suivre Kevin et Denis ne serai-ce que quelques Kilometres. Ou alors faïtes l'inverse plombé Kevin et Denis afin qu'ils n'arrivent même plus à me suivre. En votre nom faites quelque chose. Pour conclure je dirai que Quillan est plûtôt une belle rando qui vaut le déplacement mais que se soit la maniére dont on la vit qui en fait que cela sera plus ou moins une réussite. Le VTT c'est un peu comme la vie avec ses hauts et ses bas mais y a pas photo s'est quand on est en haut que l'on à la meilleure vue.
Sylvain

42km - D+=1068m - 4h12

les-3-quilles-2012.jpg

les-3-quilles-06-oct-2012.zip

Quillan

Commentaires

  • laurent
    • 1. laurent Le 08/10/2012
    Rando sympa, beau paysage. Un grand Merci à Thierry et à Jérome qui m'ont sorti du ravin où je m'étais tanké.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire