Sortie Lherm 8-7-2012

08072012777.jpg

De gauche à droite: Thierry, Jérome, Sylvain, Kévin et David.

Samedi après midi, j'appelle Sylvain pour lui confirmer qu'on partait ensemble pour la rando de Noé. Mais que les prévisions météo n'étaient pas favorables malgré qu'un soleil radieux illuminait notre ciel bleu. Il me répondit par un proverbe: "qui écoute trop la météo, reste au dodo" ou à moins que ce ne soit "reste au bistro", enfin je ne rappelle plus. Mais c'était quelques choses comme ça. Et puis dans la soirée arriva ce qui devait arriver. Des trombes d'eaux. Dans la nuit j'envoi un message à Sylvain pour lui signifier mon désappointement et mon désengagement. Mais que s'il ne flottait pas le lendemain matin peu être que j'irai quand même peut faire un petit tour. Sachant pertinemment que concernant la rando sur les coteaux quand il a trop saucé, c'est quasiment impossible de rouler. Je l'ai suffisamment constaté quand elle était en novembre. C'est vers 7h30 du mat que j'entends la sonnette de la porte. Quel est ce furibard qui m'extrait des bras de Morphée d'une façon aussi impromptue. Et ben c'est mon Sylvain qui revenait dépité de Noé. La rando venait d'être officiellement annulée. Et il voulait aller rejoindre David et Kévin qui avaient prévu de faire un tour du coté du Lherm. Comme j'était finalement réveillé, par la force des choses, je déjeune et je m'habille avec mon costume de lumière et nous voila partis pour prendre David et rejoindre Kévin. On se retrouve sur place vers 9h et on commence à s'élancer sans trop savoir où aller. C'est alors que subitement, sortis d'on ne sait où, surgissent deux vététistes visiblement du club de Vtt Gagnac. Thierry est du coin et Jérôme est aller aussi à Noé et s'est rabattu sur le Lherm. Superbe! On décide de faire un bout de chemin ensemble, tout en leur expliquant bien qu'on avait enlevé les roulettes il n'y a pas très longtemps et qu'il fallait qu'ils n'aillent pas trop vite. On se dirige vers Rieumes en alternant chemins et portions de route. Nos hôtes sont de bonne compagnie et on ne voit pas le temps filer. Au retour nous devons longer un champ et là on s'aperçoit vraiment qu'il n'a pas plu qu'un peu la nuit dernière. Les vélos sont carrément confis de boue. Une vrai pataugeoire. Un bonheur pour les uns, un enfer pour les autres. Non je ne citerai pas de nom. Et nous voila de retour à notre point de départ. Une belle boucle rendue un peu plus difficile par la présence de la boue, mais l'important pour nous aujourd'hui était de rouler. Et en plus on s'est fait de nouveaux copains. Alors que demander de plus.

45km - 3h26 - D+=425m

Lherm

Vous devez être connecté pour poster un commentaire