La Calvetout 20-10-2013

wp-002367.jpgDe gauche à droite: Olivier M, Roger Calvet, Sylvain, Kévin, Mézigue, Frank et David.

Un petit troupeau de Biclous Sauvages s’étaient donné rendez vous sur les berges du lac de Saint Ferréol pour la Calvatout. C’est une randonnée initiée par le tôlier du coin Roger Calvet. 75 ans et presque toutes ses dents. Bien fringuant le bougre car c’est lui qui reconnait les parcours mais pas que. Le Papy Tout Terrain débroussaille aussi les parcours. Dis qu’est ce tu bois Doudou dis donc pour avoir une forme pareille? Il me tarde de voir ça. Sur la route en venant, avant que le soleil ne se lève, la Montagne Noire était pilonnée par des éclairs incessants. Et le ciel était tellement noir et sombre qu’une éclaircie à l’ouest a pu nous faire croire, un instant, que le soleil, ce matin, se lèverai à l’ouest. Pas trop de bonne augure, d’autant que les essuies glaces battent la chamade. Finalement arrivés sur le lieu des réjouissances, le ciel se dégage peu à peu et quelques rayons de soleil nous réchauffent le cœur. On se regroupe pour faire une photo avec Roger Calvet. Mais Philippe est déjà parti. Tout le groupe s’engage sur le 45km. Au début ce n’est vraiment pas la joie. Le sol est détremper et on attaque de portions avec un peu de dénivelé. La terre, très amoureuse dans le coin, se colle aux pneus. D’autant que l’on est tous encore en pneu été. Il faudra s’arrêter a plusieurs reprises pour débourrer tout ça. Mais le moral est bon.  A ce petit jeu ce sont les pneus de Frank qui vont le lâcher. A force de frotter, le flanc de son pneu s’est percé, occasionnant une crevaison difficilement réparable. En bon bricoleur, il répare et rentre par la route. Pour lui c’est fini, il restera à coté du manège carré. Petit à petit le parcours est de plus sec. D’ailleurs on se régale car il est très varié. Pas mal de traces avec des devers et quelques racines humides. Ce n’est pas mon fort. Mais le parcours en vraiment très agréable, on alterne avec tout ce peu nous promettre le coin. Les ravitos sont copieux et il fait chaud. Je reconnais par moment des passages que j’ai emprunté la semaine dernière lors de la rando des Cammazes. En arrivant je ne vois que Sylvain, Frank et Olivier. On se demande où peuvent bien être Kévin, David et Philippe. Le balisage s’emblait impeccable sauf à un endroit où quelqu’un de mal intentionné l’avait bidouillé. David arrivera prés d’une heure plus tard, en expliquant qu’il avait fait 10 bornes de plus et qu’heureusement un local lui avait indiqué le chemin pour finir la boucle. Le problème est que le parcours des Cammazes n’est pas encore complètement débalisé et que les deux randos utilisent les mêmes couleurs pour la signalisation. Il suffit qu’on rate une signalisation à une intersection et on se retrouve sur un autre parcours. Gros problème en perspective. D’ailleurs Kévin et Phillippe en feront une amère expérience avec 75km au compteur car ils ont fini sans eau et sans nourriture. Ca fait un peu léger. On aurai aimé un petit mot d’excuse de l’organisation mais il ne viendra pas. Dommage. A 10 euros la participation, on s’attendait tous à mieux.

la-calvetout-20-oct-2013.png45km - D+=1100m - 4h15

Laurent

 

Revel

Commentaires (1)

1. philippe 24/10/2013

Salut,
Finalement, 55 km et 1500 D+ pour moi et rentrée par Sorèze et la route. Doublé au km 15 par la bande + au 2ième ravito (km 28), je lève le nez et je vois Laurent au loin qui est passé (à priori) sans s'arrêter!!!
Je me suis bien amusé tout seul dans la montagne noire et j'ai visité les ruines de Berniquaut au-dessus de Sorèze.... Mais ça m'a mis en forme pour Trausse.
Banzai!!!!

Vous devez être connecté pour poster un commentaire