La Caussenarde 2-6-2013

Et 1 et 2 et 3 fois 100.
Eh oui ce n'est pas un biclou qui s'est lancé sur les 100 kms mais 3 et tous ont atteint le centre de la cible soit 100. En ce dimanche 2 juin au matin le ciel a décidé d'être clément, le soleil en profite pour nous faire un clin d'oeil et le vent nous caresse de son souffle, les dieux du VTT (Saint Spé, saint Giant et saint Cruz) sont enfin avec nous, nous voila récompensé pour notre entraînement et nos sacrifices régiliers. Lorsque l'on franchi les premiers la ligne de départ à 08h00 du mat, on sait que la journée sera longue et de fait elle le sera. IL nous faudra presque 08h50 pour boucler les 100 bornes (104 exactement) dont 7h22 sur le vélo. Parti en première ligne on fera les 5 premiers kms aux avant postes à un rythme trop soutenu pour moi, la conséquence et que je ne sens pas bien (le cardio est trop haut et j'ai déjà mal aux jambes) et surtout je doute d'y arriver si je continue ainsi, alors je passe au plan B (comme Bagard) c'est à dire en mode Eco. Le mode eco c'est quelque chose que je sais très bien faire et qui me réussit généralement bien, c'est essayer de passer partout avec le moins d'énergie possible donc forcément la vitesse diminue. A cet instant je pense ne plus revoir mes compagnons de route (enfin de VTT) car eux semble être plus en "canne" que moi du moins en apparence. Après 23 km c'est le premier ravîto et là je suis surpris car David et Kevin n'ont attendu. Je ne traine pas trop pour ne pas les faire attendre et nous repartons ensemble mais pas pour longtemps car je suis toujours plus lent qu'eux. Kevin me fait comprendre que le mode eco c'est bien mais que si c'est pour arriver en forme au bout de 100 kms c'est un peu stupide. Exact je ne le nie pas mais mon seul but est d'y arriver et à ce stade je doute toujours car je n'ai pas encore de bonnes sensations. Après 44 kms deuxième ravito et là encore je retrouve mes compagnons qui ne n'ont pas tant distancer que cela, je sens David déjà un peu moins vaillant. On repart encore ensemble et je me fais doucement largué dans une cote mais au cinquantiéme km mes sensations reviennent intactes, magnifiques, merveilleuses je ne vais maintenant plus subir mais profiter. Je nai plus de doute je sais que ça passera alors j'accélère et je rattrape David qui est seul, Kevin ayant pris la poudre d'escampette on ne le reverra plus même pas à l'arrivée. il était déjà parti lorsque l'on est arrivé. Je sens David un peu en désarroi et dans le doute, je resterai avec lui. 67 kms et le 3ieme ravito ou nous resterons un petit moment pour reprendre des forces. On roulera ensemble un rythme satisfaisant jusqu'au 4 ieme ravito à 84 kms. Ce dernier ravito se situe juste avant la dernière grosse remontée , mon moral est au beau fixe car plus rien ne m'arrêtera, David est moins optimiste mais il s'accrochera et finira certes rincé mais heureux de l'avoir fait. Kevin avait raison j'ai fini plus en forme qu'au départ, j'en aurais fait facilement 25 kms de plus mais c'est ainsi je suis incapable de partir vite et le temps de chauffe est long mais lorsque le T° optimale est atteinte la machine peut tourner des heures sans broncher. En clair le format Marathon me convient très bien. Au final 104 kms et 2750 de D+ en 07h22 de roulage soit 14.01km/h de moyenne.
Nous l'avons fait, We did it , Wir haben es geschafft.

Sylvain

Millau

Commentaires

  • davidprevost
    • 1. davidprevost Le 04/06/2013
    Oooh oui j'ai terminé cette rando trés fatigué mais j'ai pris énormément de plaisir, surtout que le beau était présent.
    Alors je le dit haut et fort, j'ai réussi m'a première rando VTT de 100km et j'en suis pas peu fière
  • patrice
    • 2. patrice Le 05/06/2013
    Un grand bravo à tous les trois, vous avez de quoi être super fier de vous

Vous devez être connecté pour poster un commentaire