LARZAC BREBIS TOUR 15-9-2013

15-09-13-larzac-brebis-tour2.jpg

Chers Biclous, je vais vous conter l'histoire du Larzac Brebis tour, attention à ne pas confondre avec le tour du Larzac à brebis qui est autre histoire. Quand je vais sur le plateau du Larzac je trouve qu'il y a une atmosphère spéciale. Le pays est austère, rocailleux, partiellement aride, balayé par les vents mais j'y ressens une humanité et une histoire profonde un sens de la vie unique et intemporel. Pour vivre là il faut s'accrocher comme le bernic à son rocher et cela m'inspire le respect. Vous l'aurez compris ce pays me correspond et me plaît alors y aller pour faire du VTT ne pouvait que me combler. Voulant profiter de la région j'y suis donc parti pour tout le week end avec ma famille, 4 autres biclous se décidèrent également à participer à cette randonnée (David, Kevin, Olivier D & Philippe). Arrivé en début d'après midi au "Le Caylar" j'ai profité de l'après midi pour aller voir le cirque de Navacelles, curiosité géologique vraiment superbe, un plaisir des yeux. Une sorte de grand canyon a l'échelle 1/10 mais en calcaire. Pendant ce temps Kevin et David en caravane et Olivier et Philippe en camping car arrivèrent à "Le Caylar" notre lieu de villégiature pour la nuit. Nous nous retrouvâmes donc tous samedi soir pour boire un café près de la caravane de Kevin, son nouveau logis pour les sorties VTT. Un bon moment de convivialité, la météo étant fort agréable nous n'avons pas eu d'inquiétude pour le lendemain sauf que nous sommes sur le Larzac. Rendez vous est donné pour le lendemain, départ des 82 kms à 07h00 , philippe choisissant lui le 62 kms. A mon réveil je vois bien, de la fenêtre du gîtes, que la route est humide mais je n'ai pas encore bien cerné la situation. C'est une fois dans la rue, en cuissard, que je comprends que le temps a bien changé par rapport à la veille. Il bruine mais surtout on se gèle, à peine 10° plus le vent, j'ai l'impression d'être passé directement en hiver. Le choc est rude et le moral prend une bonne claque. Ayant rejoint les biclous l'ambiance à également bien changée et est devenue morose. On en vient à se poser la question de notre participation mais on a pas fait tout ce chemin pour renoncer aussi facilement. 07h15 cas y est on est parti et si les premiers kilomètres sont difficiles on se réchauffera dans les premiers raidillons et le plaisir d'être à vélo sera plus fort. Même si le soleil ne fit que de très rare apparition, que le vent froid et puissant nous ralenti cela ne gâcha pas la journée car le parcours fut tout simplement extra. Il est vrai que le premier quart de l'épreuve fut plutôt roulant mais très vite ensuite on retrouva du single varié et quelques descentes qui me procuréres des sourires de satisfaction, pendant in instant j'ai même cru que j'étais devenu bon, que je plaçais la roue ou je voulais enfin bref que j'avais la maîtrise. Suivant Olivier de près j'entends un bruit sec et je vois sa selle qui vole, ça sent pas bon. Effectivement son attache de selle est cassée net et c'est avec des colliers colson généreusement fournit par David, que nous tenterons une réparation de fortune du genre grosse bidouille. au ravito je tente de faire mieux en vain et c'est sur une selle toute branlante d'olivier fera toute la rando, je pense qu'il va lui falloir quelques jours pour effacer l'irritation provoquée par une selle mal réglée. Si on doit tirer un enseignement de cette mésaventure c'est de prendre des colliers colson avec soi c'est pas lourd et cela peut rendre service. Plus on avancera dans la rando et plus la forme sera au rendez vous, sur la fin j'avais une patate comme rarement et je fini la rando plein ballon dans une sorte d'euphorie et de bien être que j'aimerais connaître plus souvent. C'est pour ces instants rares mais intenses que j'aime autant le vélo. AU bilan du week end, 85 kms 2400 kms de D+ en 07h05 de roulage et le moral au beau fixe pour plusieurs jours.
Sylvain

Le Caylar

Commentaires

  • cyril
    • 1. cyril Le 17/09/2013
    encore un tres beau récit de notre psycho-meccano qui ne peux que nous donner envie de se faire plaisir en roulantna ses cotés...merci Sylvain
  • davidprevost
    • 2. davidprevost Le 17/09/2013
    Tout comme Sylvain j’ai passé une très bonne journée et j’ai vraiment aimé ce terrain de jeux, même si par contre au contraire de Sylvain j’ai eu un coup de bambou vers le 60eme km et pendant 12 bornes au moins. Le temps n’était pas de la partie et nous aurions pu avoir presque froid au départ mais après quelques efforts finalement la température extérieur n’était pas désagréable.
    En tout cas c’est sur cette rando est à rééditée même si pour moi peut être que 60km est la distance idéal pour rouler à un bon rythme et s’amusé un max.
  • olivierd
    • 3. olivierd Le 18/09/2013
    Belle rando malgré mes désagréments, merci à David et Sylvain pour leur aide car sans eux je pense que j'aurai baché
    A refaire l'année pochaine

Vous devez être connecté pour poster un commentaire