Roc Trespousien 14-4-2013

14-04-13-trespoux-rassiels.jpg

Ce dimanche le soleil tant attendu fut effectivement au rendez vous, chaud et agréable à souhait, ah que ça fait du bien de retrouver un copain depuis longtemps disparu. Ce premier week end vraiment primtanier à reveiller les ardeurs de pas mal de VTTiste puisque la rando de Trespoux a fait le plein (200 inscrits de plus que l'année derniére, on aimerait avoir une telle progression pour le challenge) et les biclous etaient d'ailleurs plus nombreux que l'année derniére. C'est donc 7 biclous qui se presentérent bien motivé pour torcher le 69 kms. On a failli être 8 mais sans dénoncer personne il y a des "léves tard" dans le groupe, tant pis pour eux. Dés notre arrivée sur place on sent la foule des grands jours, ca se bouscule presque aux inscriptions. 08h30 nous voila parti et pour une fois je dois l'avouer sur un rythme plutôt "cool, je ne suis pas obligé de forcer pour suivre, serait-ce la distance prévue 69 kms qui incite à la prudence? A peine 10 kms de pracouru et Christophe créve une premiere fois et le jeune homme et à poil, juste une veille chambre de dispo dont il ne connait pas vraiment l'etat. On s'arrête tous pour aider l'innocent afin qu'il continue . Eh bien ce qui devait arriver arriva puisque sa vieille chambre ne tint pas 3 kms et il fallu s'arrêter à nouveau pour regonfler et espérer un miracle qui evidemment ne vint pas. le groupe se scinde, David, Frank et Kevin partent devant, Olivier et moi même restons avec Christophe pour surveiller avec anxiété la roue capricieuse. Philippe etant parti devant, personne ne le revit avant l'arrivée. On parvint tant bien que mal au premier ravito et là on a passé plus de 30 min à essayer de réparer une des chambres et c'est de guerre lasse qu'Olivier lui à donner une chambe neuve, la seule à sa dispo. nous voila donc reparti et plus aucun moyen de réparer une crevaison. Vu le temps perdu on s'exite un petit peu et dans notre précipitation on loupe, sans s'en rendre compte, l'enbranchement 69 kms pour filer directement sur le 46 kms. Au deuxieme ravito on croise juste le premier groupe qui lui c'etait bien engagé sur le grand parcours mais qui abbrégea suite à un manque d'eau. Je reparts convaincu d'être sur le bon chemin pour faire les 69 kms car m'etant préservé jusque là je me sentait vraiment bien et prêt à bouffer du denivellé et du kilometre. Lorsque je comprends notre erreur cela me mît dans une rogne incroyable et je fini la rando en envoyant toute la patate qui me restait. Quand à Christophe il creva une deuxieme fois à quelques kilometres de l'arrivée et fini comme il pu entre pédalage et regonfage. une leçon à mediter et à retenir pour la prochaine fois. Dicton du jour par la preuve: Venir à poil (sans outil) avec un vélo dont l'etat est incertain sur une telle randonnée peut ammener à des galeres et serieusement gâcher le plaisir. Que dire d'autres, si tu aimes les singles en devers, slalomé entre les arbres, relancer en permanance et franchir des monticules de cailloux alors Trespoux est fait pour toi, il faut quand même ajouter que c'est une super belle rando exigeante, touriste ( et bricolo) s'abtenir. Au final personne n'a bouclé le grand parcours 46 kms et 1250 m de D+ pour les uns et 54 kms et 1500 mde D+ pour les autres. On reviendra.
Sylvain

 

Trespoux

Vous devez être connecté pour poster un commentaire