La trace du Sanglier du 14 juin 2015

On est loin de la période ou l'on s'était posé la question de faire une remorque pour charger des vélos afin de se rendre en grand nombre sur les randos. Désistement de Franck pour raison perso et l'annulation de Laurent à 6h 15 du matin car la pluie ne cessait de tomber. Je décide néanmoins de partir avec le vélo qui a reçu la palme du vélo de l'année 2014 (Specialized Camber). Vu les trombes d'eau qui tombent (sur Toulouse)je ne sais pas encore si je vais me servir de la palme ou du vélo.Me voilà sur la grille de départ, pas une goutte et les 25 premier km se passent en forêt par de petits singles sur un tapis de feuilles humides mais pas de boue. Le parcours est assez exigent énormément de relance je récupère très peu.Le parcours est un peu différent de l'année dernière, les coups de cul se succèdent les parties plates sont inexistantes. Au deuxième ravitaillement on nous explique qu'il n'a pas plu sur ce versant.Je commence à en prendre plein les yeux et les narines .Le terrain est sec et je me régale les parties techniques s'enchaînent je commence à voir l'antenne je me trouve presque au sommet.J'arrive pour 12H30 au point de non retour juste avant la dernière grosse descente et comme l'an dernier un petit digestif local nous attend (CARTHAGENE). Un vrai régal cette rando super exigeante super organisation super ravito beaucoup de passage technique voir dangereux (7 au total)il faudra revenir en nombre.
Pas de compteur sur le vélo de location départ 8h15 arrivée 13H 55KM 1600 Déniv.
Christophe

Palaja

Commentaires (2)

1. sylvain 16/06/2015

Qui écoute trop la météo reste au bistrot ou au dodo. Voilà un courageux qui a été récompensé. Par contre on ne sait pas si le Camber mérite d’être le vélo de lannée

2. davidprevost 18/06/2015

Tu as bien fait dit aller, de ce que je me souviens le lieu est vraiment interressant a rouler, je m'y etait regalé.
et sinon tes impressions sur ce Spé Camber alors?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire