Roc Trépousien du 12 avril 2015

Trepoux

Vu par Sylvain

Le roc Trépousien est un grand classique de début de saison et vu les conditions météo il eu été dommage de ne pas en profiter. 4 Biclous volontaires (Philippe R, Marc, David et moi même) pour aller rouler sur les singles Lotois. Parti de Muret à 2 voitures on a finalement réussi à ne pas se croiser. Il est vrai que j’étais à la bourre ce matin (décoller en famille et toujours plus compliqué que seul) et Philippe et Marc étaient déjà sur le parcours lorsque nous nous sommes nous même élancés. Partis sur le 63 kms je dirai qu'il y a eu 3 phases: 20 kms ou on à profiter à fond du parcours, comme toujours très orienté singles, 20 kms on j'ai ensuite à peu prés géré et 24 kms ou j'ai subi et fini complètement rincé et perclus de crampes. Je dois admettre que j'ai sous estimé la difficulté du parcours qui est constamment en relance et pour ceux qui connaissent en devers ce qui fait que tu n'es jamais serein car les roues on tendance à "fuir" à droite ou à gauche et cela te sollicite en permanence. La fin se déroule sur un single à flanc de montagne qui n'en fini pas , tu descends tu montes juste derrière en envoyant toute le purée et cela sur des kms. De plus ma fourche, pourtant toute neuve, a décidé de me lâcher et j'ai fais ainsi un grande partie du parcours avec un bout de bois. Moi qui avait avant un Pullman je me suis retrouvé secoué comme un prunier et les bras ont eu du mal à gérer. Quant à David il a passé cette épreuve plutôt sereinement sans avoir de coup de mou comme cela lui arrive de temps à autre.
Concernant Philippe et Marc je ne sais pas vraiment ce qu'ils ont fait mais je crois savoir qu'ils en ont bavés un peu également.
Au final 64 kms et 1640 m de D+ en 05h40 de roulage.

Vu par Philippe

Et donc après le forfait de Franck, il y a avait 4 candidats pour la rando de Trespoux: David/Sylvain sont partis de leur coté et Marc avec moi. Nous sommes partis à 7h05 de chez moi et comme je roule en respectant strictement les limitations de vitesse mais pas moins, nous sommes arrivés un bon quart d'heure avant David/Sylvain. Et hop, nous sommes partis sur le 53km sans les attendre en pensant les voir nous rejoindre rapidement (ils faisaient le 63 km). Hé bien neni: il y avait quasiment une boucle spécifique 63 quasiment le départ et donc pas de David ou de Sylvain, surtout que le grand circuit rajoutait 400m de D+. Et pour nous deux, mon GPS me donne finalement 48km et 1290 de D+, vitesse 10,8 km. Trespoux est toujours aussi joueur, que des singles, pas de période pour se reposer, des montées faisables et 2 ou 3 descentes bien techniques quoi que un peu courte. Marc a commencé à faire de l'huile aux 30 km et donc on s'est dit: "tu bifurques au 43 km et moi je m'avance pour faire le 53 km". Manque de bol pas de bifurcation et nous avons donc fait tous les deux le même circuit. On s'est bien amusé

Trepouxtrepoux.gpx (4.68 Mo)

Trépoux

Commentaires

  • davidprevost
    • 1. davidprevost Le 13/04/2015
    Oui Trespoux est exigeant mais quel beau terrain de jeu et en plus ci vous y rajoutez un temps idéales que demandé de mieux.
    Il est vrai que tous c'est bien déroulé pour moi, je suis partie en me disant David tu reste au basque de Sylvain sinon tu vas te cramé et finalement ca a bien marché, a fond dans les descentes, en mode eco dans les montées, attente de temps a autre que Sylvain me rejoigne, mise a part un petit inconfort sur la selle tous c'est déroulé idéalement.
  • philippe
    • 2. philippe Le 13/04/2015
    Attention à la trace GPS: des propriétés privées sont traversées.. La vidéo sera finie ce soir (youtube m'a sucré ma bande son parce que j'avais mis du Ray Charles!!)
  • OlivierD
    • 3. OlivierD Le 13/04/2015
    Bravo les biclous
    Trespoux à tjs été une sortie très énergivore mais que c'est bon, single à gogo, descentes comme je les aime ....
    je regrette depuis 2 années elle est tjs quand je suis d'astreinte
  • marc
    • 4. marc Le 14/04/2015
    Je confirme l'avis général sur la grande qualité du single cadurcien.
    Ainsi que sur l'exigence physique du parcours d'ailleurs...

Vous devez être connecté pour poster un commentaire