Rando Cours le 09/09/2019

 

Cours1

Cours2

Eh oui on est bien les derniers sur le parking et sur le parcours

"Cours vas-y" on m'avait dit. Je ne l'avais jamais faite alors..
4 biclous au départ: Julien,Sylvain,Christophe et moi-même. Ça démarre très doucement:Sylvain a oublié son sac et on doit retourner chez lui,pas de badge autoroute,on doit faire le plein et en plus Julien demande un arrêt pipi. Ce qui fait qu'on démarre a 9h passé beaucoup trop tard pour le 60 km qu"on ambitionne de faire. Des orgies de single mais des montées très très physique. On est déjà à 800d+ au bout de 16km!! Sylvain et moi ne tardons a exploser; des montées à 3% sur le petit plateau!! Comme on est parti tard un ravitaillement est déjà parti et tt le monde est à sec pendant 10km. Merci à Christophe et Julien de nous avoir attendu. Au final beaucoup de d+ qu'annoncé. Sur le 60 km 2400d+ même y.pages a trouvé très dur. Pour nous 51.8 km et 2050d+. Épuisé a l"arrivée
Phillippe

Cours

Commentaires (4)

1. OlivierD 10/09/2018

BRAVO les biclous
Quand j'ai vu que vous partiez a 7h00 de muret
Je me suis dit là c'est pas bon

2. JulienF 10/09/2018

Bravo Philippe tu es au top ! Perso je me suis régalé dans ces singles lotois, c'est dommage ce manque de temps, il nous manquait pas grand chose pour finir, juste 2 litres d'eau supplémentaire ça nous a rongé l abense du 2ème ravito . On finit tous rincé, imbibés de singles mais avec cette bière à l'arrivée pour nous consoler.
L avantage d être partit dernier c'est qu'on était vraiment seul tout le long ! Cette rando c'est un must du coin et je tenterai une 3 ème fois l année prochaine d aller au bout.
Merci à vous biclous encore de très jolis moments partagés, putain que c'était bon!

3. sylvain 10/09/2018

Il y a au moins un avantage de partir en dernier c'est que l'on a croisé personne enfin si un seul VTTetiste mais encore en plus en galère que nous. Vers 12h00 alors que le parcours était en plein soleil j'ai eu un gros coup de mou, jamais autant transpiré et autant bu (environ 5 litres) ce qui fait que je (nous) me (nous) suis (sommes) très vite retrouvé sans eau après avoir été privé de
2iéme ravitaillement. Rouler sans eau est finalement assez flippant. Mais on a survécu et on s'est quand même cogné 53 kms et 2000 m de D+ .

4. Marc 10/09/2018

Ben moi, j'ai pas manqué d'eau. Une petite photo pour illustrer dignement votre traversée du désert?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire