Sortie Vicdessos du 13 octobre 2019

Pla du montcamp 2 jpg

Au départ 4 Biclous (Olivier M, Jérôme, Marc et moi) pour une sortie montagne à Goulier. Après analyse de la trace prévue je la trouve un peu pâlichonne (26km et 1200m de D+). J'en prépare finalement une autre plus musclée. Je pose donc la question dans la voiture pour savoir sur laquelle on part et comme par hasard c'est la version longue qui l'emporte. Faut dire que j'ai pas été très clair sur le dénivelé car en fait j'en sais rien car la trace a merdé sur les altitudes. Arrivé à Vicdessos alors que nous nous préparons on fait la connaissance d'un VTTiste qui semble bien seul. Allez hop il embarque avec nous, plus il y a de fou et moins il y a de riz (dixit Coluche). Nous voila partis et tellement motivés par la journée à venir, car la météo est excellente, que je prends la trace à l'envers. C'est pas grave car on la récupère par une belle portion de route qui nous emmène à Illier charmant petit village en cul de sac. De là on a pris le chemin fort agréable (et pentu) que nous avions déjà pris lors de notre sortie à Niaux. La descente avec ses épingles est toujours aussi sympa. Une fois en bas on traverse le ruisseau de Vicdessos pour se faire la montée au col de Sasc d'abord pour des chemins forestiers très énergivores puis par une large piste nettement plus facile à gérer. Nous voilà donc parti pour quelques heures de montée soit environ 1200m d'une traite. Je vous passe le mal au dos de Marc et les pauses que nous avons faites mais on y est arrivé en pas trop mauvais état. Notre compagnon du jour (Frédéric) ne semblait pas particulièrement affecté par cette montée. Une fois au col on poursuit encore un peu l'effort pour atteinte le sommet du Pla de Montcamp (1905m). De là super belvédère sur les falaises de Sinsat, le plateau de Beille et les sommets ariègeois. Temperature de 26°C avec un vent assez présent mais pas très gênant. Après une ultime petite pause on s'élance enfin dans la descente par le GR10. Au départ s'est totalement débonnaire puis la pente s'incline petit à petit pour permettre de filer à bonne vitesse mais attention le terrain (pâturages) totalement bosselé te secoue bien la pulpe comme Orangina. C'est certes pas des plus agréable mais quel plaisir de rouler dans cet environnement montagneux. Après les pâturages commencent les champs de fougères et les sous bois plus engagés car assez pentus et très caillouteux. Puis comme vint la cerise sur le gâteau vint le goulet, un single tout simplement magique à rouler. Une espèce de piste de bobsleigh mais en terre et caillasse surtout caillasse, le truc que tu penses que ce n'existe pas mais c'est bien réel et tu y es. Perso j'ai adoré cette séquence qui m'a mis de bonne humeur pour plusieurs jours. Par sûr que notre nouveau compagnon un peu short en technique soit exactement du même avis. Par contre je pense pouvoir dire que les autres Biclous ont bien apprécié la séquence. Ensuite on bouclera le parcours par quelques descentes et un chemin de bord de rivière bien agréables.
Au final 44 km, 2000 m de D+, une météo idéale et une belle découverte en descente, ça valait le coup d'y aller.

Vicdessos

Commentaires (1)

1. Marc 18/10/2019

Merci Sylvain pour ce beau CR. T'as oublié la bière à l'arrivée mais on ne t'en voudra pas.Je confirme que le goulet (je pense qu'il s'agit du segment "Col de Gamel- Gesties" sur Strava) est une pure merveille. Très bonne sortie en effet, il manquait juste quelques bosses.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire