TRANSVESUBIENNE 2019

Transvesubienne 2019

3 biclous Olivier M+D+christophe inscrit pour cette transv 2019.
Une course mythique qui existe depuis 30ans.Une préparation optimale chacun à sa façon les 2 Oliviers par une sortie familiales à Conhliac et moi en solo avec mes enfants lors de leurs courses xco.
Le départ est donné à Muret vendredi après midi vers La Colmiane (petite station de ski des alpes du sud) La nuitée se fait dans un joli petit village en contre bas de La Colmiane.Le grand jour arrive le prologue du samedi se passe avec une météo clémente un ciel couvert mais pas de pluie.Le principe de ce prologue consiste à faire partir par vague de 20 vttiste afin de déterminer la grille de départ des coureurs le dimanche en fonction de leur chrono
Le repérage se fait en fin de matinée une piste goudronnée puis une piste plane caillouteuse suivi dans gros raidar de 80m de d+ qui permet l'éclatement du groupe afin que la descente soit plus fluide,Pour cette exercice nous avons un de nos meilleurs descendeurs du club olivier m,
Départ d'olivier M puis 5minutes après c'est à olivier d puis moi même de prendre le départ,Un départ sur les chapeaux de roue de nos concurrents nous laissant bien avant avant avant dernier de ce groupe,Au bout de 1,5 km sachant que la boucle ne fait que 7 km nous croisons olivier m constatant que son liquide préventif qu'il avait mis il y a 2 ans avait disparu .Toutes nos chances de voir un biclou sur la première ligne de départ du lendemain avait disparu, une année de préparation et un dur entrainement à Conhliac sont partis en fumés,
Olivier D fini devant moi à environ 1 minute et à environ 6,5 minutes du premier,
Jour J : Départ 7h pour les vttistes (muscles)et 30minutes après les VAE,Première montée assez dure dû à l'altitude et au froid ainsi qu'un ciel très bas et humide qui nous empêchent de porter nos lunettes,Une grosse vague qui s'étire au fur et à mesure de la montée jusqu'au col de Varaire.Première descente simple mais très collante dü à la pluie de la nuit et aux nombres de vttiste qui ont labourré le chemin .Je pédale à côté d'olivier M et très rapidement je le perds de vu (problème de patte de dérailleur)et continu ma route car avant de partir il était convenu que chacun roule à son rythme .
Arrivé au premier ravito j'en informe mes coéquipiers par sms comme convenu à chaque ravito pour connaître l'avancé de chacun,Je passe la première porte horaire avec 12 minutes d'avance sachant quelle se trouvait à 18 km et que l'on ne devait pas dépasser 2h30. Facile et bien non car avec la boue et la deuxième descente dans des passages extrêmement caillouteux ce n'était pas si évident.
Les descentes étaient hyper techniques et cassantes et assez éprouvantes .Je vois très rapidement les limites de mon vélo qui se trouve un peu obsolète vis à vis de la plupart des concurrents et concurrentes (7 filles). Dont une devant moi qui se débrouille très bien dans la caillasse que je suis avec la beauté des courbes qu'elle empreinte, bizarement les 2 oliviers ne me manquent pas . Je poursuis mon chemin jusqu'au pont du Cros 2 ème porte horaire passé avec 45 minutes d 'avance et la pluie commence à tomber doucement mais régulièrement .Premier portage au km 37 et au total 3 ou 4 plus ou moins long mais cela ne me dérange pas.Puis le passage que l'on voit sur les prospectus du Mont Cimat (portage bien sur) Les d+ ( 2676)se font tranquillement et doucement sur de la piste mais la plupart du temps des sentiers plus ou moins étroits avec des cailloux à perte de vue. Lors d'un passage surplombant une combe un vttiste chute de 30m c'était assez impressionnant et flippant . .Les d-(4100) je les trouvent très exigeants difficiles et très techniques qui m'ont obligés à poser pied à terre à plusieurs reprise( même par temps sec) . Les chemins en forêt étaient gras et tout aussi engagés très peu de sentier épineux. Dernier ravito je décompresse et enlève le poids des portes horaires ainsi que mon tee shirt
et mon coupe vent qui sont trempés et à rincer comme moi. La pause au dernier ravitaillement va durer plusieurs minutes voyant des personnes abandonner si près du but.Et toujours pas de nouvelle des 2 lascars. Je poursuis pour arriver sur les hauteurs de Nice (reste 6 km)avec une pause photo avant de redescendre sur un super chemin gravilloné ,cool jusqu'à Nice ça me va bien.Cela n'a pas duré longtemps on passe par un chemin surplombant Nice pas trop pentu mais à croire que les Nicois ont balancé tous les cailloux qui n'étaient pas rond à cette endroit .Je poursuis mon chemin de croix espérant arriver bientôt mais la Transv se mérite car jusqu'au bout c'est super exigeant.
Finalement nous arrivons avec 5 minutes d'écart les 2 oliviers on fait la course ensemble et on pu s'aider mutuellement mais ils ont bénificié d'une assistance technique (purge tige de selle+lubrification de la chaine révision du vélo bref la total grace au stand de chulanka et tout cela pendant la course (hors zone de réparation) j'ai déposé une plainte au niveau de l'organisation de course pour fraude,Lol. Et heureusement qu 'on n'a pas fini les derniers 6 km ensemble car j'étais à la ramasse à la fin et eux ils en voulaient encore.
Lors d'une course comme celle-ci heureusement qu'il n'y a pas trop de VAE car ils croient qu'ils ont la priorité sur nous (les petits muscles) et cela m'a obligé à poser pied à terre à plusieurs reprises,ils sont vraiment génant et certain chiant.
Bref bénévoles au top ravito aussi organisation aussi mise à part l'arrivée sur la promenade des anglais rien à redire.
Car dans le package nous n'avons pas vu d'osthéo et les douches froide en pleine air sur les galets en bord de mer, aucune intimité( vu sur la mer ainsi que sur les badauds ) et après 10h sur le vélo une douche bien chaude pour enlever cette boue aurait fait du bien.
Une belle expérience avec les oliviers ainsi que l'ambiance entre participant était très bonne,
Un super week end à refaire mais en plusieurs jours car pour moi et mon vélo 4000 D- en une journée c'est beaucoup.

 

Commentaires

  • christwend
    • 1. christwend Le 22/05/2019
    Un merci aussi à Olivier D pour le déplacement avec son fourgon .Voilà j'ai pondu le compte rendu à vous de poster les photos .Bientôt les résultats finales avec toutes les portes horaires car la dernière je pense que vous m'avez bien mis un quart d'heure.
  • sylvain
    • 2. sylvain Le 23/05/2019
    Tout d'abord félicitations à Christophe pur ce super CR , on si croirait, le garçon a des talents d’écrivain.
    Félicitations à vous trois pour avoir tenté cette aventure, vous pourrez dire j'y était. Merci de nous faire partager vos belles aventures.
    Au fait Christophe tu ne nous a pas dis comment c'est finie chute de 30 m pas trop mal j’espère afin que l'aventure reste belle jusque bout
  • laurent
    • 3. laurent Le 24/05/2019
    Bravo a vous!
    Cette course ressemblera certainement toujours pour moi a un Everest mais ça fait envie.
    Surtout que moi aussi, mon vélo aurait besoin d'une petite révision.
    Les Olivier ne sont jamais à court de ressources quand il faut trouver un quelquonque lubrifiant. :)
    Et un grand merci pour le CR.
  • christwend
    • 4. christwend Le 24/05/2019
    D'après les infos il n'a pas grand chose mais nous avons entendu un hélico dans les parages.
    Le manque de lucidité peu effectivement être grave sur ce type de course.
  • OlivierD
    • 5. OlivierD Le 25/05/2019
    Merci christophe ton CR est parfait
    Juste une précision, olivier M a creuvé samedi et a donc obpté pour un changement de pneus de suite après le prologue pour etre tranquille le dimanche bon choix
    C'est moi qui au bout de 8 kms début de la boue collante qui a eu des problèmes de transmission, après deux essais de réglages rien de bien bon, je décide donc de changer ma patte de dérailleur pour résoudre mon problème ,je me vois déja abandonner et revenir l'année prochaine avec un beau SPE pour apprécier ce superbe trace, mais non je n'ai pas dis mon dernier mot vous me connaissez un peu, je n'abandonne pas comme cela
    olivier M arrive à ma hauteur, il me demande si j'ai besoin d'aide, au début je lui dis non puis je le rappelle car avec la boue je préfère jouer la sécurité, il m'aide donc a changer ma patte , je lui dit que je finirai la course avec lui. il repart, je vais pour repartir et là ma selle télescopique qui était descendu ne veut plus monter bref ça continue, je décide de continuer comme cela en tournant ma molette de temps en temps en espérant quelle remonte mais rien. arrivé au premier ravito pas de matos pour une petite seance mécainque je retrouve olivier qui reprend des forces, bon je me décide de continuer jusqu'à mes limites de toute façon le profil est plutot descendant pour l'instant, ça tire les cuisseaux sur le plat et en monté, après une vingtaine de kms autre ravito et là un fourgon d'assistance yes , je lui dis mes problèmes la visse de la tige de selle etait dévissée, il me fait une purge et me remets de l'huile, redresse ma patte de dérailleur droite et lubifie tout ça le plus rapidement possible merci chulunka qui a pris en charge l'entretien. il nous annonce qu'il nous reste 1 heure pour passer la porte horaire on trace.. la descente arrive et la GAZ olivier M devant ouvre la route et on double pas mal de monde on a la patate on franchit tous les deux la ligne d'arrivée en meme tant merci olivier.
    Finalement ma préparation physique était parfaite, mon vtt est très joueur (quant tous fonctionne :-) sur ce type de terrain qui me plait bien
    merci à tous les deux pour cet excellent week-end de partage d'aventure extreme il me tarde d'autres challenges comme celui-ci

Vous devez être connecté pour poster un commentaire