Les Randos 2018

Sortie Trespoux dimanche 15 avril 2018

Resized 20180415 072940

Nous étions donc 3 à avoir choisi Trespoux pour s'aérer les biscoteaux: Christophe, Olivier et moi-même partis en CC la veille. On a fait une quiche party le soir et Christophe a gagné le lardon. On a donc pu partir tôt le matin vers 7h30 ce qui a fait que nous n'avons vraiment pas été bouchonné nulle part. J'avais suggéré le 60 km plutôt que le 83 km qui n'avait que 400 D+ en plus mais non ces messieurs n'écoutent jamais rien comme me l'ont confirmé leurs femmes et on est parti à l'assaut du 83 km avec un tout petit peu de jardinage GPS, la boucle supplémentaire peu technique nous a permis de traverser plein de magnifiques paysages et villages lotois. On n'a pas l'impression de trop monter à Trespoux mais au final ça le fait. J'avais le souvenir de plus de descentes techniques mais il y en a eu 2/3 de belles (je vais voir ce que ça donne sur la GoPro), ça doit être aussi parce que je survole les difficultés techniques hin hin hin... Au final, gros coup de bol, un temps superbe, un terrain sec. Pour ce qui me concerne, complètement rincé à 10 km de l'arrivée mais un bon entrainement pour la suite du programme.
Petite vidéo à suivre (peut-être)
A plus sur le vélo.

Lire la suite

La Clape 15 04 2018

La clape 15 04 2018 1

Ce WE, il y avait Trespoux. Philippe, OlivierD et Christophe avaient déjà manifesté leur intention d’y aller dès le début de la semaine. Mais bon vu qu’ils partaient sur le 83 km, j’hésitais fortement à y aller, car je savais que j’allais rouler sur un circuit plus court qu’eux et que je ne les verrais pas, comme l’an passé.

Après de nombreux échanges et tergiversations à base de SMS avec Sylvain, celui-ci prend finalement la décision (normal, c’est le chef) : on va à La Clape. Oui, bon il est prévu de la pluie samedi, mais bon, ne nous faites pas rire, on connait La Clape, quand il pleut, ça ne se voit plus une demi heure après !

Donc, en ce dimanche matin, Sylvain et moi quittons Muret à 7h00, dans un brouillard relativement dense et par un petit 5°C. Mais bon, ne nous faite pas rire, on connait La Clape, il est prévu grand beau et 20°C cet après midi !

Et effectivement sur l’autoroute, le brouillard nous lâche petit à petit et nous finissons par rouler sous un franc soleil, ce qui nous donne le sourire. Oui mais c’est quoi cette bande nuageuse juste sur le littoral ? Elle s’est perdue ? Et c’est quoi ces champs inondés sur le bas côté ? C’est la marée ? Je croyais qu’il n’y en avait pas en Méditerranée ? Bref, en nous approchons de notre destination, l’inquiétude nous prend. Il semble avoir beaucoup plu la veille, voire la nuit et il tombe même quelques gouttes… On se gare au chemin de la Couleuvre. C’est trempé, il y a de la boue… Un autochtone passe à pied et nous lance un « attention, ça glisse ! » que, sur le moment, nous trouvons totalement superflu.

Tant pis, puisqu’on y est, on y va. Par précaution nous montons d’abord par la route mais dès que nous attaquons le premier chemin, nous constatons qu’en effet il a du bien pleuvoir. On n’avait jamais vu La Clape aussi boueuse. Heureusement là où il n’y a que du caillou, il est sec et il n’y a pas de terre et donc forcément pas de boue. Et puis le soleil arrive et la température monte rapidement et tout semble rentrer dans l’ordre.

Nous basculons assez rapidement de l’autre côté de la route et Sylvain propose d’aller faire un tour sur l’Ile Saint Martin pour voir ce que ça donne. A part une descente sympa, c’est pas transcendant mais pour celui qui aime rouler dans la caillasse, ça se défend.

Nous redescendons ensuite sur le vieux Gruissan, un petit tour par la plage des Chalets pour faire un coucou à ma petite famille qui a également jeté son dévolu sur le coin pour ce dimanche, et nous repartons à l’assaut du massif tout en cherchant de nouveaux chemins. Dans la montée vers la vigie nous finirons par reprendre le chemin que nous avions découvert avec Julien lors de notre dernière venue, toujours aussi caillouteux est exigeant pour les gambettes… Fin classique par la descente des antennes, toujours aussi jouissive !

Au final 43 km et 1000 de D+.

La clape 15 04 2018 2

La clape 15 04 2018 3

Sortie Caylus du 08 Avril 2018

Caylus2

En ce dimanche la question était encore une fois de savoir ou aller rouler pour trouver le soleil. Cette fois pas question d'aller vers la méditerranée ou les prévisions annoncées étaient exécrables mais exception confirmant la règle il fallait aller vers le nord. Eh oui le nord, enfin au dessus de Montaban ce qui pour certains Toulousains représente la limite septentrionale à ne pas franchir. En décortiquant les bulletins météo je m'aperçois qu'une zone au dessus de Saint Antonin Noble Val doit être épargnée au moins jusque 11h00 voire 14h00 si on est chanceux. Je lance l'idée sur le forum et 2 Biclous, David et Marc, répondent présent. Aie si je me suis trompé je sens que mes oreilles vont siffler connaissant leur goût prononcé pour la pluie et la boue. Départ de Muret à 07h00 sous un ciel gris et déjà les remarques fusent. Heureusement plus on roule et plus le ciel s'éclaircit, vers Caussade on remarque une zone sans nuage pile là ou l'on va. Ouf les prévisions sont les bonnes et c'est sous un ciel clair que nous arrivons à Caylus. 08h35 nous voila parti pour un parcours qui me parait facile (33 kms et 950 m de D+). En plus d'une météo favorable le terrain est super sec donc la journée s'annonce bien. Première descente et premier single dans une zone très peu fréquentée si bien que nous perdons rapidement la trace pour se retrouver au milieu les buis. On jardinera un peu pour rejoindre la trace mais de l'avis general l'environnement est magnifique surtout que le soleil en profite pour faire son apparition.
Au début de la rando nous sommes tellement content d'être sous le soleil, de rouler dans un endroit si bucolique que la joie nous emporte et tout nous parait super. Oh un cailloux, tient un petit ruisseau, là une primevère, on semble tous atteint d'un syndrome de béatitude contemplative. C'est inoffensif et en plus ça fait vachement de bien. Toutes les bonnes choses ayant une fin la troisième descente pleine pente en gravillons (quasi infaisable) nous ramène à la réalité. Enfin c'est surtout la montée après la troisième descente qui va nous faire revenir sur terre. C'est pentu très pentu mais faisable, la technique est simple c'est à fond sinon tu restes scotché. Le pb c'est qu'une fois à fond faut tenir, et à ce rythme on finira tous par caler un moment ou à un autre. Même Marc notre cabri a commencé à avoir mal à ses pa pattes arrières et dû poser le pied (plusieurs fois diront les mauvaises langues). A partir de là le reste de la rando sera du même type soit des descentes plutôt rapides et peu techniques suivi de montées très exigeantes. Les cuisseaux ont chauffé sévère tellement que jai presque chopé des crampes.
Vers 11h00 on a bien senti un changement de temps, le vent s'étant levé mais toujours pas de pluie, on finira la sortie vers 13h 00 et toujours au sec.
Au final 33 kms et 1000 de D+ & -

Caylus3

Lire la suite

1er RDV sortie club heure d'été mercredi 4 avril 2018

1er RDV sortie club heure d'été.
Pour cette 1ère traditionnelle sortie du mercredi ça a été un grand moment de solitude ! !
18 h je cramponne les cales en direction Estantens via berges de Garonne. Sans surprise le single est sec grâce au vent des jours précédant et la super journée ensoleillée de ce mercredi.
Un seul passage délicat dans le bras de Garonne juste derrière le tennis d'Estantens mais sans grosse difficulté quand on s'y engage franco. Les 5 à 6 mètres de franchissement passent sans plantage.
Le reste de la trace de la montée vers la tuilerie se fera sur terrain sec . C'était bien là pourtant que j'appréhendais le manque de grip !
Intrusion derrière le centre équestre par nôtre single incontournable via la forêt avec un sol tout autant agréable.
Me sentant bien seul je décide de me pas m'éterniser en achevant une petite boucle in the wood.
Je traverse l'allée principale haut de la forêt et attaque le slalom avant l'abbaye pour un retour par les crêtes.
Au final 26,2km 396 d+ à 15,5 moyenne.

https://www.relive.cc/view/1489410534

Le mental n'était pas au rendez-vous ce soir ! !
Hervé

Sur les traces du Roc de Pouzols-Minervois

20180401 100743

Par ces temps pour le moins humides et afin d’échapper à la malédiction  boueuse omniprésente dans notre environnement immédiat, c’est Sylvain qui lance le premier l’idée d’aller rouler ce WE dans l’Est, et plus particulièrement dans notre spot préféré, à savoir La Clape.

Sur le forum, Hervé, Jean-Christophe et LaurentF semblent plutôt partants pour une sortie en local (nous verrons sur leur prochain CR s’ils ont réussi à trouver un endroit praticable).

Pour ma part, j’avais bien vite accepté la proposition de Sylvain, mais voila que JulienF lance l’idée d’aller suivre une trace de Jpr31 au départ Pouzols Minervois. Un petit tour sur UTAGAWA pour voir le profil de la rando : départ …. du parking de la cave coopérative de Pouzols. C’est bon, je signe !

Sylvain ayant prévu de partir en famille, c’est un troisième larron, Olivier D, qui se propose de nous véhiculer dans son Scenic flambant neuf. Malgré le célèbre adage « Tu pars en Renault, tu rentres en vélo, Julien et moi prenons le risque.

Olivier et Julien passent me chercher chez moi à 7h00. Olivier a pris son Fat (à fourche), pour se faire les gambettes dit-il, mais aussi son BMC 29’’ pour le faire essayer à Julien.

Sur la route nous inspectons du regard les bas côtés et les chemins et l’inquiétude monte peu à peu car même après Carcassonne, il a plu la nuit passée et le terrain semble détrempé. Arrivés sur place à 9h00, nous constatons cependant avec plaisir et soulagement que les précipitations semblent avoir été plus faibles.

C’est ce que nous vérifions bien vite dès le début de la rando. Certes il y a quelques flaques mais le terrain est essentiellement sec : yes ! Première montée en deux temps, sur les 8 premiers kilomètres avec une deuxième partie sur piste très roulante qui passe assez bien. La descente qui s’en suit nous scotche un sourire béat au visage : du bonheur. De l’avis général, cette première descente restera la meilleure de la rando, mais soyons honnêtes, j’ai bien peur que nous commencions à être légèrement difficiles… le reste était également excellent, avec des passages connus, puisque nous les avions déjà empruntés lors de nos randos au départ de Bize Minervois. Du solide quand même car sorti de la piste initiale, le reste se fait sur des singles certes forts sympathiques mais pas forcément très roulants et toujours gourmands en énergie.

Notons quelques évènements majeurs :

  • les deux crevaisons du Fat d’Olivier. La première ayant donné l’occasion à Sylvain d’exploser sa pompe à vélo, et la seconde la promesse qu’on l’abandonnerait (Olivier) s’il y en avait une troisième
  • la révélation du 29’’ pour Julien, qui ne tarissait pas d’éloges sur le diamètre en question, tout en pestant abondamment sur les années passées à s’emmer… avec un 26''. Preuve à l’appui, puisqu’il a monté tous les chemins les plus caillouteux comme une fleur ! Il compte d’ailleurs lancer un crowdfunding pour pouvoir faire l’acquisition d’un 29’’ et menace de ne plus faire de VTT tant qu’il sera en 26. A votre bon cœur !!!

Bref, encore une magnifique rando, jusqu’au lieu de parking idéal puisqu’il nous a permis de faire nos provisions de Minervois avant de repartir !

Enfin, repartir, ça a été plus compliqué que prévu puisqu’Olivier n’a pas hésité à nous faire le coup de la panne, la batterie du Scenic ayant brutalement décidé de décéder, au moment du départ justement. Nous commencions à nous faire à l’idée de mettre en pratique l’adage précédemment cité, mais Julien a finalement trouvé un voisin fort sympathique et bien équipé en câbles et batteries qui nous a sauvé la mise. Merci à lui !

Au final donc 51 km, 1350 de D+ et encore une superbe rando!

Eaunes 25/03/2018

20180325 093857

Dimanche matin 8h15 je me lève et je matte sur le forum le message désespéré de Marc: "Temps de daube je laisse tomber..."
Je lui réponds par sms :
- "Dommage j'allais enfiler mon cuissard pour t'accompagner"
- "C'est vrai? ben si je suis pas seul je veux bien faire l'effort, tu es partant malgré le temps?"
- "On le tente, passe à la maison je m'habille"
- "Ok!"

C'est avec inquiétude que Marc me suit sur les bords de Garonne et dans la montée des Territs (cf photo). Arrivés en haut en mode portage, il roumégue et tenez vous bien, me supplie de bifurquer par la route depuis la Ferrane pour atteindre la forêt...
On rencontre quelques riders fous et courageux durant notre session d'entrainement. En discutant avec des membres du club de Grenade, on obtient le contact de Pascal: c'est lui qui shape régulièrement les pistes à bosses dans la forêt d'Eaunes. Peut être certains d'entre vous le connaissent déjà. On pourrait le contacter et organiser une journée pilotage pour qu'il nous montre comment franchir ce fameux gap! Qu'en pensez vous?
On finira par rentrer sous le soleil par Saint Amans et à nouveau les bords de Garonne. Tout ce dont j'avais besoin pour maîtriser le drift.

Ça donne 33km et 624 D+, ma première sortie locale de l'année et grâce à moi Marc n'est pas retourné se coucher!
Ps : J'ai oublié de vous préciser que le terrain était bien gras et les bikes aussi !
See you

20180325 121154

Lire la suite