Cap Nore 2018 85km

20180617 075017

Je voulais prendre ma revanche sur la Cap Nore ! Je vous invite donc tout d'abord à relire mon compte rendu de l'édition 2016 : http://vtt-muret.e-monsite.com/blog/cap-nore-2016.html

2 ans après je me retrouve inscrit ce coups ci sous mon influence avec Pierre, la même équipe de 2. Mon objectif est simple, faire moins de 11h. Le parcours est similaire mais avec de meilleures conditions climatiques. Les 20 premiers kilomètres sont jouissifs. On allume avec inconscience, le rythme est soutenu mais je tiens bon! Et c'est génial on est seul, aucun bouchon, on se demande où sont passé les 1200 cyclistes mais c'est tant mieux! Du 100 % single en montagne russe.
Km 16 1er ravito 5 mn de pause pour manger de la saucisse et on repart à nouveau avec appétit! On va remonter le lit d'un ruisseau + sec contrairement il y a 2 ans. Et avec le stumpjumper c'est un bonheur, je m'éclate à arpenter ces dalles rocheuses " On est pas bien là?" La remontée se poursuit en sous bois tjrs sur single à fort % avant de redescendre à flanc de montagne :très belle longue séquence. Liaison route + piste avant d'atteindre le ravito 2 au k32.
Les hostilités commencent : Le roc du Tonnerre, le pic de Rey, le mont Péril, le pic de San Marti, le col de la Croix de Sous. On perd du rythme et de l’énergie par rapport au début. km 45, ravito 3 il fait froid, humide et brumeux. j'apprend qu'il reste environ 7km et 400 de D+ pour atteindre le Pic de Nore. On débute par une descente entre les sapins bien grasse mais mon bike ne bronche pas. On récupère une large piste qui va me mettre très vite dans le rouge. Je dit à Pierre de m'attendre au sommet, j'ai habitude de cette situation il faut juste gérer son effort. C'est une souffrance, je pousse régulièrement le vélo pour étirer mes jambes et je suis pas le seul, un gros coup de mou!
La piste finit par atteindre la route que je veux emprunter car je connais bien la partie finale sans grand intérêt. Mais impossible, au même moment se déroule le tour d’Occitanie. les coureurs défilent à toute vitesse ainsi que les voitures qui les accompagnent ! c'est un beau spectacle. il faut être prudent pour traverser la route et donc pas le choix de continuer le parcours classique. Mais quelque part ils m'ont donné un coup de boost, et j'y suis enfin altitude 1211 m. Je comprends que Pierre n'a pas dû m'attendre sous ce vent glacial, j'ai perdu au moins 30mn. Maintenant place à la deval nore que je commence à bien connaitre. 30km de descente avec 2 remontées et 2 ravitos. Je suis seul, pas de Pierre en vue, que de la caillasse hihi. Aucun bouchon je prends une fois de + beaucoup de plaisir dans cette descente marathon sans grande difficulté technique. Il reste encore 10km de fractionné que je vais faire à fond, j'adore ce final et je ferais même bien 20km en sus sur la fin...

L'organisation scanne ma plaque à l'arrivée et m'annonce "bravo Julien, 8h20". je n'en reviens pas et forcement et je ressens un sentiment de fierté. Un grand plaisir cette rando malgré cette zone rouge un peu avant le sommet. Mon collègue arrivera peu de temps après moi, on s'est loupé il m'a attendu 45mn au ravito 4, dommage. C'est surement mon seul regret de pas avoir dévaler le pic de Nore en sa compagnie. Cela reste pour moi une rando organisée hors norme par son profil du terrain et ce malgré son prix élevé. Une belle occasion de se tester sur une longue distance comparable à un marathon de course à pied.

Au final ça donne 80km 2600D+ 7h30 de roulage et un peu moins d'une heure de pause...une belle revanche
See you

Commentaires (4)

1. sylvain 18/06/2018

Bravo Julien. A ce rythme de progression l'année prochaine il ne te faudra que 05h00. Fait gaffe on pourra bientôt plus te suivre et tu te fera chier avec nous.
Sinon perso je ne me suis fait un programme aux petits oignons. Dimanche grasse mât suivi de 2h30 de route à fond. C'est sûr c'est moins sexy que du VTT dans le calcaire mais ça ne m'a rien coûté et j'ai fini bien rincé.

2. laurent 19/06/2018

Bravo.
Respect.

3. christwend 20/06/2018

Bravo
Tu es la preuve qu'on peut progresser avec le club des biclous.Je pense que le bois d eaunes et ses nombreuses heures d'entraînements y sont pour quelque chose.Il ne te reste plus cas casser ta tirelire pour acheter ce bolide.
Si tu peux m'envoyer la trace.

4. LaurentF 20/06/2018

Bravo Julien. Le vélo ne fait pas tout, même s'il est top. Respect !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire