Sortie Biclou Droit (et cintré)14 janvier 2018

20180114 152426

Comme je n’avais pas roulé, en montant, depuis plusieurs semaines et que j’ai plein de truc à me faire pardonner à l’issue de la période fêtes que nous venons de traverser, je m’étais juré de faire une sortie VTT ce WE pour faire tourner les jambes. Je comptais donc sur la sortie découverte prévue lors de l’assemblée générale ce dimanche à La Clape, mais voilà, la météo en a décidé autrement.

J’ai bien fait 20 km en famille samedi dont 10 km dans la boue, mais c’était plat et je restais donc un peu sur ma fin.

J’avais donc prévu de rouler ce dimanche après midi si la météo n’était pas trop mauvaise. J’ai même cru un moment avoir trouvé un biclou pour m’accompagner en la personne d’Antonio (dit « L’Ibère  rude »), mais finalement non, il avait des invités à la maison.

Donc, comme j’étais seul, que j’en avais marre de passer 1 heure à nettoyer mon vélo après chaque sortie et que j’avais déjà donné question nettoyage ce WE et comme, d’autre part, il paraît que la route c’est super, j’ai décidé d’aller faire de la route justement… Si, si ! Moi, Marc, de la route ! J’entends déjà les réflexions moqueuses ! Et après on dira que je manque d'ouverture d'esprit!

Une sortie route donc. Mais en VTT. Tout suspendu. All Mountain. De 13,5 kg. Avec des pneus à gros crampons. En 2,40. Sous gonflés.

Me voila donc parti vers Montaut via Estantens, Saint Amans, Ribonnet et La Bâche. Aller et retour. Sur la route. Rien que la route. Du goudron, du goudron, du goudron, pas un gramme de terre. J’ai fait bien attention à ne pas rouler sur la boue laissée par nos amis agriculteurs à la sortie des champs pour que mon expérience « route » soit la plus rigoureuse possible. J’ai même hésité à prendre la piste cyclable avenue des Pyrénées... Finalement, je l’ai prise, je sais pas si j’ai bon.

Eh bien devinez quoi ? Hein ? Eh bien,… je n’ai pas aimé du tout. A part pédaler (même si c’était un peu l’objectif quand même), il n’y a rien à faire. Pas de cailloux, pas d’ornières, pas de racines, pas de marches, pas d’arbre qui traverse la route, rien, que dalle… Si, y’a des voitures (beurk).

J’ai eu trop chaud en montée, comme d’hab en montée me direz vous, mais aussi très froid en descente alors que je viens de me taper 60 km de descente avec 4400 m de D- dans la boue à la Réunion et que je n’ai pas eu froid deux secondes… Non, franchement, la route c’est pas mon truc. En plus, c’est bientôt limité à 80 km : en montée ça devrait aller mais en descente, ça va être pénible.

Donc au final 37 km et 588 m de D+ en 2h03.

 

Commentaires

  • Jean-Christophe
    • 1. Jean-Christophe Le 14/01/2018
    Comment qu'il est de mauvaise foi notre secrétaire, comparer du VTT sur route, au vélo de route. Comparez le froid sain et le bon air vicié de nos départementale (J'y vais jamais sur les départementale, ça pue les départementales. les plus vieux comprendront) à l'Ile de la Réunion qui était en saison d'été quand il y est allé. Non, franchement, nous on fait tout pour être a fond avec toi (sauf dans les descentes cassantes, les marches et les racines...) et lui il dénigre la passion naissante de notre ami JulienF au risque de le dégoûter et de lui faire vendre son (très) beau vélo B'Twin....je pense qu'il devrait faire un stage route à l'AS Muret avec Philippe et il verra qu'il finiras par l'aimer la route mais avec un vélo de route........Ceci est bien sûr à prendre au dernier degré des conneries que je raconte régulièrement !
  • Marc
    • 2. Marc Le 14/01/2018
    ça s'est vu que j'étais de mauvaise foi?
  • Jean-Christophe
    • 3. Jean-Christophe Le 15/01/2018
    Tu l'as pas pris au 2nd degrés ?
  • sylvain
    • 4. sylvain Le 17/01/2018
    Là on a dépassé la mauvaise foi on est au stade supérieur.
    T'aurais dû attendre une bonne pluie + le vent de face + une température bien fraiche + prendre une nationale avec un retour de WE bien chargé pour encore plus apprécié.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire