Eaunes dimanche 2 juin 2019

Img 20190602 095228

Trois Biclous avaient prévu de se retrouver aujourd’hui pour une sortie amicale, matinale, dominicale et locale avec comme préoccupation principale, qui appuierait le plus sur les pédales : Laurent, Julien ou moi-même? Mais voila que vers 8h40, alors que je m’apprête à quitter mon domicile au guidon de mon VTT préféré (c’est-à-dire que c’est le seul qui m’appartient, et que donc, c’est celui que j’ai le plus facilement à ma disposition, d’où ma préférence...), Julien m’envoie un SMS dont le laconisme n’atténue en rien le désarroi qui m’assaille à sa lecture : « Forfait ».

Pour être tout à fait honnête, Julien m’avait prévenu : après une sortie à l’Alaric hier avec son frère, ils avaient décidé prolonger la réunion fraternelle en testant un autre type de descente en soirée. D’où la fatigue bien compréhensible de Julien en ce dimanche matin après de telles émotions familiales.

Malgré la violence rare de ma déception à l’idée de ne pas pouvoir mettre Julien minable en descente aujourd’hui, c’est avec ma magnanimité habituelle que je lui adresse un message de réconfort et de prompt rétablissement avant d’enfourcher, pour de bon cette fois-ci, mon fier destrier.

A peine arrivé aux jets d’eau des allées Niel (dont je tiens à souligner l’agrément depuis qu’elles ont été refaites), je vois Laurent pointer le bout de son nez, puis, surprise, également notre ex biclou vétéran Hervé accompagné de son copain Bob. Voila qui s’annonce bien et qui est de nature à effacer ma déception du début de journée.

Bob est en vacances chez Hervé. Il vient d’un pays situé très au nord de la Garonne dont je ne me rappelle même pas le nom, mais il est quand même très sympathique. Il est venu avec le NAKAMURA AE de sa femme, mais il nous annonce qu’il va rouler sans l’assistance. Faut dire que le Bob, il n’a pas un physique d’éponge, mais plutôt celui sec et altier d’un triathlète d’expérience.

Nous voila donc partis par nos sentiers habituels : un minimum sur les bords de Garonne pour rallier  Estantens, puis la montée de la Tuilerie pour rejoindre la forêt d’Eaunes où nous profiterons de la capacité d’absorption exceptionnelle du sol pour rouler sur un terrain parfaitement sec : quelques tournicotis dont nous avons le secret pour finir par les 5 spéciales et le retour habituel par les crêtes.

Bob, restera effectivement la majorité du temps en propulsion animale (ils sont forts ces retraités !) et Hervé ne saignera pas trop malgré nos efforts pour passer au milieu des ronces.

Bref, un bon moment, 30 km et 550 de D+.

 

Eaunes

Commentaires (4)

1. JulienF 03/06/2019

Tu sais réconforter Marc, et je vois que tu sais bien aussi m'attaquer par derrière...Pour revenir à ma sortie dans l'alaric, pas de miracle pour le frangin, après 6 mois de pause vtt, il s'est bien dévitaminisé! On a quand meme été au bout de mon programme et sur la dernière spéciale la combe Migère, j'ai tout donné! Je suis dégoûté je finis encore avec 1mn dans les dents par rapport à toi vilain Marc.

2. laurent 07/06/2019

Un jour peut être, petit scarabée.

3. sylvain 08/06/2019

Sans maitrise la puissance n'est rien.

4. sylvain 08/06/2019

Mon commentaire précédent pour dire que j'arrive au bout de mon Pump Track et que nous allons pouvoir travailler la maitrise enfin peut être sauf si j'ai fait une grosse bouse, je j'aurai bientôt.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire