Les Randos 2020

  • Eaunes 29/05/2020

    Je lance un post sur le forum et sur Ouatezape ce matin pour savoir qui veut rouler et c’est Julien qui me répond le premier en me confirmant sa présence, la larme au groin. Pourquoi cette tristesse ? Eh bien, c’est très simple, s’il est là, c’est qu’il n’est pas allé à Ariègenduro avec OlivierM comme celui-ci le lui avait laissé miroiter plus tôt dans la semaine… On comprend donc facilement la tristesse de Julien, et moins la défaillance d’OlivierM… Enfin gageons qu’il aura certainement une bonne excuse.

    Qu’à cela ne tienne, Julien prend le parti d’imposer un gage à OlivierM comme punition : il devra passer le gap… Du spectacle en perspective donc, ce qui attire le badaud, en l’occurrence Christophe qui ne veut pas rater ça.

    Pierre-Jean décline (l’invitation, pas au niveau du physique, hein ! Enfin je ne crois pas) et Laurent se manifeste tardivement et nous nous retrouvons donc aux jets d’eau à 18h00. Enfin, sauf OlivierM qui décidément n’est pas au rendez-vous (c’est le cas de le dire). Aurait-il eu peur ? Peut-être le saurons-nous un jour… Et puis sauf Christophe aussi, qui nous indique sur Wa Te Zappe qu’il sera à la bourre et qu’il nous rejoindra directement au gap.

    A noter que Laurent est là, lui, le cadre cassé de son vélo ayant été ressoudé.

    Si vous avez bien suivi, nous sommes donc trois, à partir des jets d’eau : Julien, Laurent et moi. Je vous passe le descriptif du début de la sortie pour aller directement à la barrière en haut du chemin la forêt où nous retrouvons Christophe, accompagné de son fils (Tristan, si je ne me trompe pas).

    Mauvais surprise, la réparation du cadre de Laurent n’a pas tenu et se fissure déjà… Dégout de l’intéressé, on le comprend.

    Bonne  nouvelle par contre, Christophe m’annonce qu’il se réinscrit au club ! Voila qui nous met en joie et nous motive et nous nous dirigeons vers le gap, puisque que c’est pour ça qu’on est venu à la base quand même. Julien n’ayant pas OlivierM sous la main, il jette son dévolu sur Christophe : « tu vas voir, le gap ça passe tout seul, faut de la vitesse, tu suis Marc et puis c’est tout". Ce à quoi Christophe répondra à peu près 20 fois «  je te dis que je ne le passerai pas ». Ce qu’il va s’empresser de contredire puisqu’après un petit passage de repérage, il y va. Et effectivement ça passe tout seul. On avait bien vu un Christophe transformé le WE dernier sur les pistes de Labruguière, grâce à son nouveau vélo semble-t-il. Eh bien, ça se confirme et ça fait plaisir à voir. Bravo Christophe, tu n’as plus qu’à montrer à Olivier M comment faire !

    C’est qui le prochain ?

    Lien Strava ici.

  • Black Mountain 24/05/2020

    20200524 152602

    Un come back attendu dans la Black Mountain ce Week-end avec un groupe solide : Marc, Jérôme, OlivierD, OlivierM, Christophe and me.

    Nous partons à 2 voitures direction Labruguière et la cabane de Laurent. Tous équipés de masques, va falloir s'y habituer c'est la règle : 3 personnes max par véhicule, masque obligatoire, justificatif de domicile, le casier judiciaire...J'ai contacté Yannick le président BMR la veille pour signaler notre venue. Il me fait part des dernières news sur le site, notamment du Shape dans la Montaud, "une tuerie, vous allez vous régaler " mais on ne demande que ça!
    Le terrain est un peu humide en matinée, prudence donc dans les racines. C'est le cas dans le début du "Goulet" qui ne gâche en rien le plaisir. Pour ceux qui ont la chance de connaitre cette spéciale, les 2 jumps sur les rochers ne sont plus qu'une simple formalité pour Christophe. Son nouveau bike lui donne des ailes. Ça fait plaisir! et ce mot plaisir je vais vous le mentionner à volonté. Beaucoup de plaisir à rider un peu moins dans les montées...j'ai du gérer en m'économisant dans toutes les montées, en gardant de longues distances de sécurité. J'ai pris aucun risque dans les liaisons portage, j'ai porté! looser. Jérôme lui les a roulées, une condition physique au sommet. Mais tenez vous bien, Marc l'a talonné durant toute la journée. Oui Marc va désormais très vite aussi dans les montées, unstoppable! Il a troqué sa Manual Machine pour un Home Trainer pendant le confinement. Quel plaisir de te voir dans cette forme.
    La fameuse nouvelle "Montaud" ne demande plus qu' à être roulée. Ce renouveau infligé par nos bûcherons est finalement une bonne chose car elle était pas mal ravinée. Ah j'oubliais la "locale" avant dans le prolongement du Goulet, un très bon combo pour muscler vos bras dans cette enfilade de dénivelé négatif. On cherche le soleil dans foret canadienne pour pique-niquer. A la reprise et pour cette reprise de déconfinement délocalisée mes jambes sont lourdes.
    Il est 14h déjà et de retour au sommet des Thermes, on fait quoi? on se dirige vers les Siouses ou on en fait une petite dernière avant ? Cette soif à l'égard de nos tendres et moelleuses spéciales, on ne s"en lace pas. Nous consommons la "T3+" et dégustons nos ischios-jambiers dans la liaison suivante. Je ferme le peloton avec OlivierM., pénibilité qui se fait ressentir pour presque tous(sauf Marc). Nous quittons cette fois ci les Thermes pour les Siouses via "les Souches ". Quel travail encore et quel plaisir à sauter ces souches, c'est un jeu! Christophe devant moi les prends toutes, il se pose plus de questions. C'est un enduriste dorénavant, il est pas loin de traîner la patte dans les montées sur piste. C'est bien tu es sur la bonne voie. La dernière montée nous amène au sommet des Siouses. Nous rencontrons un shappeur BMR / chasseur avec qui on discute de son mariage donc surprenant. La cohabitation n'est pas toujours facile entre chasseurs et Vttistes mais aussi entre chasseurs nous explique t-il :les flèches et les balles s'opposent visiblement. chouette rencontre en tout cas, j'ai oublié son prénom.
    La dernière Spéciale "les siouses" est propre et nous ramène au parking de la cabane à Laurent. Christophe nous offre une bière fraîche de sa glacière, je vous le dit il est métamorphosé!

    Bon, OlivierD il ne manque plus que toi à convertir. En attendant on croise les doigts pour le 28 juin prochain, la Randurable VTT forêt de Montaud.
    ps : Oui on en oublie même Mr Covid en cette journée de pur plaisir
    See you.

    Lien Strava : https://www.strava.com/activities/3504193217

    Lire la suite

  • Forêt d'Eaunes le 17 mai ( déconfiné et heureux de l'être !!)

    Img 20200517 122950

    Salut a tous.

    1ere sortie le WE avec des biclous et 1er CR : ça commence bien ( j'ai pas bien compris si c'était un rituel initiatique d'accueil ou la patate chaude !!! mais bon, faut bien se lancer)

    RDV Muret 9h00, lycée Aragon. Nous sommes 5: Marc est présent et je fais la connaissance de Laurent F, Olivier M et Hervé en électrique. Le soleil est présent et l'envie de rouler a nouveau est là.
    Présentation faite, les palabres ne durent pas et décision est prise de tenter les bords de Garonne. Bon choix, c'est très praticable même si la croissance de la végétation nous rappelle que le VTT est un sport "nature"

    Estantens, grimpette de "préchauffage" (qui a coupé la clim ?) pour rejoindre la table d'orientation puis la forêt. Malgré la météo "humide" de ces derniers jours les traces ne sont pas (trop) grasses du tout en partie haute de la foret.
    Les singles s'enchainent: ça monte, ça descend, ça remonte, ça redescend, ça re-remonte, ça ........ OK j’arrête !!

    La prudence est de mise, le spot est assez fréquenté :des coureurs, des familles, des VTTistes mais étrangement aucune strip-teaseuse pour nous encourager !!!

    Un petit passage en partie basse de la forêt nous confirme que l'endroit est humide, limite marécageux (j'abuse un peu !!) et que la moindre racine glissante ou tronc détrempé barrant le sentier est un risque pour notre verticalité.
    Arrive l'heure d'attaquer les "Spéciales". Les plus aguerris lâchent la bride et défient la pesanteur, pour ma part, j'observe malgré moi un allongement des distances de sécurité ( les fameux gestes barrières !!).
    Laurent, appelé vers d'autres aventures, nous quitte. Marc décide de tenter le "GAP". Conscient que mon niveau de stress augmente a mesure que mes roues s'éloignent de la planète je vais, avec les autres, assurer la sécu en contrebas. 4-5 mètres de lévitation plus loin, atterrissage propre et les explications de l’intéressé : "plus tu vas VITE, mieux ça passe". Voila pour la théorie, la pratique je médite encore.

    Retour sur Muret par le haut du coteaux, manière de prendre un un dernier raidard (histoire de finir de braiser les jambons), photo souvenir, descente par la cote de Bétance et nous sommes devant Aragon.

    Le GPS indique 29Km et 680 de D+

    Une bonne sortie, manquais juste une boisson fraiche et pétillante a base de céréales parfumées au houblon pour clore cette matinée.
    A+

    Img 20200517 122927

    Lire la suite

  • 1ère sortie déconfinement - Eaunes 13 mai 2020

    20200513 202107

    Voila bien longtemps que je n’avais pas eu l’occasion d’écrire quelques mots pour relater une sortie VTT. Enfer et damnation, que cela aura été long !!! Mais l’espoir renaît enfin puisque nous pouvons à nouveau reprendre notre activité VTTiste.

    Avec quelques contraintes c’est vrai, mais quoi ? Par groupe de dix maximum ? Oui ben ça ne devrait pas trop nous gêner…

    En respectant dix mètres de distance entre nous ? Oui ben comme l’ont fait remarquer certains esprits mesquins, il  y en a qui rament tellement en montée que ça ne devrait pas être trop compliqué non plus. Je ne les attendrai pas en descente ceux-là d’ailleurs…

    Bon, venons-en au fait, ce lundi 11 mai 2020 marquait donc le début du déconfinement et l’autorisation de pratiquer un sport individuel dans un rayon de 100 km autour de chez soi dans le respect des règles de distanciation sus-décrites. Mon sang de super VVTiste ( on ne se moque pas !) n’a donc fait qu’un tour et voila que je réouvre le forum pour relancer nos sorties hebdomadaires dès aujourd’hui mercredi  13 mai.

    Oui, mais voila, les nuages qui étaient restés relativement sages et discrets durant le confinement ont aussi pris le déconfinement pour eux et ont copieusement arrosé le terrain. En plus, la météo annonce de la pluie pour mercredi. Grrr…

    Bon finalement le temps n’est pas si pourri, donc j’y vais. Par contre niveau participation… moi qui pensais qu’on allait devoir refuser du monde… Je ne rapporterai pas ici le détail des excuses fallacieuses qui ont été mises en avant pour ne pas venir rouler afin de ne pas jeter l'opprobre sur certains de mes petits camarades mais bon…

    Heureusement, Benoît, tout nouveau inscrit et que l’on ne connait pas encore se manifeste avec enthousiasme, et nous nous retrouvons donc à 18h00 chacun à un bout du parking du lycée Aragon. Au début c’est compliqué parce qu’à cette distance (400 mètres, j’ai mesuré) même en criant très fort on ne s’entend pas, et puis surtout parce que je ne sais même pas que c’est lui (je vous rappelle que je ne le connais pas).

    Finalement, en me rapprochant un peu je distingue une voiture avec un porte vélo, un VTT dessus (enfin je crois, je suis encore à 300 mètres) et un être humain qui me fait des signes. Faisant fi de mes craintes les plus profondes je me rapproche donc complètement (attention, toujours en respectant les 10 mètres hein !). Et là du coup la communication devient beaucoup plus simple. Nous nous présentons, faisons un peu connaissance et hop nous voila partis.

    Par la route (ça va en faire rire quelques uns). Ben c’est la faute d’Hervé qui est passé me voir un peu plus tôt en rentrant d’une sortie en VTTAE et qui m’a dit que les bords de Garonne étaient pourris . Vu l’état de son vélo (j’ai bien vu, on n’était qu’à 50 mètres l’un de l’autre), je l’ai cru.

    Donc par la route, et sur la route on fait des rencontres, puisque dans la montée d’Estantens on se fait rattraper par un alsacien qui s’est trompé de vélo. Il nous accompagnera  un bout de chemin jusqu’à la table d’orientation et nous aurons donc l’occasion de papoter un peu en criant (à dix mètres). Enfin moi j’ai papoté moyen parce que je cherchais mon souffle. Mais bon, même de loin, ça fait plaisir quand même.

    Benoît ? Ben il est très sympathique et aussi plus en forme que moi (en même temps, il n’a aucun mérite) et ne semble éprouver aucune difficulté à suivre.

    Nous arrivons enfin à la forêt et attaquons par Vol à voile -> Roquembol , évitons la marche (je voulais faire un peu de repérage avant de la prendre, c’est bon elle est là).

    Puis on ira faire un tour du côté du poney club pour revenir faire les spéciales : bonne nouvelle, elles sont toutes là ! Le terrain est gras par contre, surtout dans les creux. Le gap aussi est là : pareil, repérage seulement pour cette fois-ci. Nous finirons en rentrant par les crêtes.

    Je ne dirai rien sur mon état de forme, au cas où des enfants ou des âmes sensibles liraient ce CR.

    En tous cas, croyez-moi, ça fait plaisir de pouvoir rouler à nouveau ! Merci à Benoît pour sa très agréable compagnie (même si je l’ai parfois trouvé un peu distant…)

    Au final 33,84 km pour 582 m de D+.

    20200513 203354

  • Niaux, Lapège, Lercoul 08/03/2020

    Niaux 08 03 2020 1

    Bonjour à tous

    CR WD dernier :  je vous le fais rapide.

    Sortie avec Marc direction l’Ariège.

    Bouchon à l’entrée de Tarascon 30 minutes de perdues.

    Marc a eu du mal à prendre toutes ses affaires en une seule fois.

    Il aura fallu 2 retours à la voiture... Gants hivers, d’été ???? Au final, il prendra les 2 paires.

    Même topo 1, 2 T-shirts.

    Au final, il en prendra 3.

    Première montée Lapège.

    Premier arrêt Marc se déshabille.

    Arrivé en haut, protection oblige, repos.

    Belle descente au sec.

    Remontée vers Siguer puis le village de Lercoul. Montée raide mais sur la route. Petite pause photo et c’est reparti vers le col de Grail. Arrivé sur la piste où les 4x4 avaient roulé tout allait encore à peu près.

    Arrivé vers 1200m le ou les 4x4 ont eu la mauvaise idée de faire demi-tour. Il nous était impossible de rouler dans la peuf.

    Peut-être que OlivierD aurait pu avancer avec son fat et ces gros mollets.

    Marc décida de redescendre, sage décision.

    La descente très bien mais elle mériterait d’être nettoyée et réalisée sans trop d’humidité.

    Retour à Niaux. 35kms et 1380d+.

    Olivier M

    Niaux 08 03 2020 3

  • Armissan 01/03/2020

    20200301 141416

    Je prends les devants sur OlivierD en rédigeant ce CR avant lui, sans rancune! Même équipe de 3 que dimanche dernier, à savoir Marc, OlivierD donc et moi même. J'avais pas prévu de rouler ce week-end mais je me suis décidé au dernier moment quand Marc a proposé Lagrasse.

    Direction l'A61, le temps est couvert. Marc nous décrit la trace qu'il prévoit de faire, grosso modo Lagrasse Picante celle qu'on a déjà suivie ensemble + une boucle supplémentaire. OlivierD est sceptique sur l'état du terrain à Lagrasse et moi je dois avouer que j'ai plutôt envie de découvrir une nouvelle trace. On se met à parler de la clape et plus précisément celle d'Armissan où sont installées des connaissances à OlivierD. Et quand tu as rien préparé tu cliques sur le blog de JPR31 tu télécharges une trace c'est facile tu es jamais déçu. Je vote Armissan passé Carcassonne en visionnant la vidéo de JPR31 du week-end dernier et devinez où à Armissan bien entendu! Marc n'ayant aucune autorité, il cède et nous bifurquons sur l'A9 malgré les faibles pluies annoncées par Météo France. Quelques gouttelettes sur le pare brise en effet mais on fait bien car il va s’avérer sur le chemin du retour un orage juste au dessus de la montagnes d'Alaric!
    Nous stationnons au parking de la bibliothèque, le temps se dégage et la température extérieure est agréable, ça sent bon! nous débutons par 2 montées et 2 descentes successives au sud d'Armissan. Elles se situent exactement de l'autre coté de la route Narbonne plage. On aperçoit en face notre terrain de jeu habituel, celui de la clape de Gruissan. mais aujourd’hui le tracé n'a rien à voir et cette 1ere partie confirme plusieurs points : c'est sec, c'est fun, c'est la clape aussi! nous allons ensuite serpenter au nord d'Armissan jusqu'à Fleury. Nous débouchons sur un terrain de VTT Dirt au milieu de nulle part. On s'élance sur le départ preuve à l'appui (photo) et on prend toutes les bosses après qu'OlivierD nous ait montré comment les sauter. Tu parles! on fait pas les malins là c'est un autre monde...Ce terrain se situe sur la pointe nord de notre parcours et nous allons à nouveau serpenter sur les singles du retour vers Armissan non loin de l’autoroute. Marc en prend une devant moi, faute de pédale impardonnable mais sans gravité. Je copie Marc à mon tour en chutant bêtement en haut d'un talus de sable. Je vais passer par dessus le vélo en restant agrippé, je comprends rien à ce qui m'arrive mais c'est fun. Je me relève sans aucune gêne et mon bike aussi, c'est trop bien! Le terrain est pas trop technique mais exigeant, il rappelle qu'on est bien à la Clape. Nous prenons des bosses des tremplins aménagés tout au long du retour, on tente en vain de faire sauter OlivierD. Il est têtu ce garçon! Par contre coté caisse, on va pas se mentir (et même si on le savait déjà depuis longtemps) Marc et moi on est clairement en dessous. Le niveau physique d'OlivierD est impressionnant, il est prêt pour le raid des chapelles. Je disais donc un terrain magnifique sablonneux (pas mauvais en goût), terreux et caillouteux mais surtout bien + travaillé qu'à la clape "traditionnelle". Une belle découverte et bravo aux locaux a priori nombreux ou du moins très actifs.
    Nous terminons par la DH d'Armissan courte mais intense, sensationnelle! Petite halte à la buvette du terrain de rugby, 3 canettes de Kro elle est pas belle la vie...

    Au final 43km et 1002 D+ (1003 pour Marc) cela parait peu mais pour ceux qui connaissent la Clape c'est tout à fait honorable. Enfin un peu light pour OlivierD mais qui je cite "je m'en fous je m'suis bien éclaté entre potes" ça fait plaisir !
    Armissan See you...
    PS: 3 sorties consécutives sans nettoyer le vélo les mecs !

    Resized 20200301 112024

     

    Lire la suite